MENU ZINFOS
Communiqué

SAFPTR : "Halte au mépris et à l’infantilisation des Réunionnais"


​Le bureau du SAFPTR s'exprime sur la crise sanitaire du Coronavirus et les nombreuses décisions prises par l'autorité préfectorale qui "infantilisent les Réunionnais".

Par LG - Publié le Mercredi 3 Mars 2021 à 13:35 | Lu 749 fois

"Le Syndicat Autonome de la Fonction Publique Territoriale de La Réunion tient à dénoncer les récents propos colportés par des responsables publics dans un contexte de crise internationale, nationale et locale. Des propos qui s’apparentent malheureusement à un état d’esprit que l’on croyait révolu et qui nous font rappeler les heures sombres du colonialisme, où les populations locales étaient infantilisées, méprisées et moquées.

Représentant la société civile, nous tenons à condamner fermement les propos tenus qui stigmatisent les Réunionnais. Il y a eu tout d’abord ceux de la directrice de cabinet du préfet qui s’est cru bon de déclarer que les hôpitaux de La Réunion n’appartiennent pas aux Réunionnais mais à la France.

Celle-ci, reconnaissant son écart de langage s’est fendue d’un communiqué d’excuses.

Il est scandaleux de voir un représentant de l’Etat français opposer les réunionnais à la France. Cela est-il la position officielle de la France dans cette affaire ? Si non, le gouvernement devra prendre ses responsabilités.

De même, Jean Paul Virapoullé, ancien sénateur maire, actuel vice-président de la Région et par ailleurs président du conseil de surveillance du CHU de La Réunion, a méprisé de manière indigne les Réunionnais, qui pour lui ne sont pas « disciplinés ». Ces propos, empreints de paternalisme mal placé et de condescendance tendent, dans le même sens, à masquer les responsabilités des décideurs locaux et nationaux sur leur manque d’anticipation et l’absence de mesures préventives prises depuis le début de la pandémie.

Alors que l’île de Mayotte était, depuis quelque mois, durement atteinte par la propagation du virus, la sous dotation en lits de réanimation était largement connue depuis le début de la crise, de même qu’à La Réunion.

Le traitement dont fait l’objet nos territoires révèle également l’échec flagrant de l’Etat en matière de gestion des politiques migratoires (gestion flux d’entrée et de sortie) et de son incapacité à travailler sur ces questions avec les décideurs réunionnais et mahorais démunis face aux immenses attentes d’une population fragilisée et en perte de repère. Ainsi, on constate deux poids et deux mesures dans les politiques publiques.

D’une part le traitement privilégié accordé aux hauts fonctionnaires et cadres originaires de métropole occupant les postes les plus importants et d’autre part une émigration au rabais pour nos jeunes vers la France métropolitaine. Il en est de même pour l’absence de politique publique efficace pour lutter contre la délinquance juvénile à Mayotte, conséquence d’une décolonisation tronquée de l’archipel des Comores et condamnée par les instances internationales.

Face à autant de défis, il serait irresponsable de stigmatiser les uns et les autres mais de trouver ensemble, de manière constructive, les voies et moyens de consolider le vivre ensemble réunionnais et d’envisager un avenir commun des Français de l’océan Indien. Plus que des propos inquisitoires, nos deux îles et leurs habitants ont besoin de respect et de prise de responsabilité au plus près de leurs préoccupations.

Comme le disait Nelson MANDELA : « ce qui se fait pour nous mais sans nous, se fait contre nous »."




1.Posté par Olivier le 04/03/2021 01:35

Cette directrice de cabinet doit rentrer chez elle en France, ces propos sont inacceptables, elle n'est pas chez elle, aucun respect pour les locaux.

Quand à Vira, faut qu'il prenne sa retraite asiz dan in kaz, il a assez profité comme ça

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes