Faits-divers

S'estimant victime d'une erreur médicale, un jeune homme dépose plainte contre le GHER

Lundi 19 Mars 2018 - 17:02

Une plainte a été déposée auprès du conseil de l'ordre des médecins et de l'Agence régionale de santé (ARS) par un Saint-Andréen, qui estime avoir été victime d'une erreur médicale de la part du Groupe hospitalier Est Réunion.

Tout commence le jeudi 25 janvier dernier. Eddy, 25 ans, fait une chute à son domicile. "Je n'arrivais plus à me relever et ma femme m'a emmené aux urgences à Saint-Benoit", nous confie-t-il.

Après une heure d'attente, il est pris en charge par les équipes du GHER, qui lui font passer une radio. Verdict : le praticien hospitalier (PH) lui annonce un claquage musculaire au niveau de la cuisse gauche. "Le PH m'a indiqué que je pouvais rentrer chez moi après m'avoir prescrit de la codéine et un anxiolytique et que la douleur devrait cesser entre 48 heures et une semaine", explique le jeune homme.

Le lundi suivant, il reçoit un appel du GHER, lui annonçant au final que sa blessure n'est pas la conséquence d'un claquage mais d'une luxation de la hanche. "Ne pouvant plus marcher en raison de mes douleurs, le SAMU est venu me chercher à mon domicile le lendemain (mardi 30 janvier, ndlr) pour me ramener aux urgences de Saint-Benoît. Après plusieurs heures d'attente et sans médicaments, ils m'ont annoncé que je ne serai pas pris en charge avant mercredi matin. Je décide donc de quitter les lieux contre l'avis médical. On m'a fait comprendre que je n'étais pas là pour 'polémiquer'", assure Eddy.

Le lendemain, direction donc les urgences au CHU Nord. Après une nouvelle radio, le jeune homme tombe des nues. "Le chirurgien a déclaré que ma blessure était très grave et qu'il y avait même un risque de nécrose du fémur. Il m'a expliqué qu'une luxation devait être prise en charge sous 8h, alors que dans mon cas, cela faisait 6 jours que rien n'avait été fait".

Une anesthésie générale a été appliquée pour une réduction de la hanche. À son réveil, le chirurgien indique à Eddy que la remise ne tient pas et qu'en plus de la luxation de la hanche, il y avait également une fracture du cotyle, à savoir une lésion articulaire touchant la partie creuse du bassin qui reçoit la tête du fémur. "Je risquais de perdre ma jambe a ajouté le chirurgien", assure Eddy. Il sera donc dans la foulée envoyé en urgence au bloc opératoire pour une opération de 3 à 4 heures afin de remettre sa hanche en place à l'aide de vis et de broches.

Eddy, qui devrait sortir d'ici 10 à 12 jours, devra encore attendre trois mois avant d'entamer sa rééducation.

Après sa plainte déposée auprès de l'ARS pour le GHER et du conseil de l'ordre des médecins pour le médecin qui n'a pas eu le bon diagnostic, une réunion à l'amiable se tiendra ultérieurement entre les différentes parties. Une solution qui ne convainc pas le jeune homme. "J'ai déjà perdu entre 6 et 8 mois de travail à cause de ça, et je risque encore de développer une nécrose de la tête fémorale d'ici plusieurs années", termine-t-il.
SI
Lu 14226 fois



1.Posté par miro le 19/03/2018 17:24

Ah! ces apprentis Jesus Christ ! ils veulent faire des miracles et ils ne font que des mer...s., incroyable ! ... pendant ce temps le quidam risque sa peau et son autonomie. Courage à ce patient ! ...

2.Posté par RIKAKO le 19/03/2018 17:34

Et ca continue les erreures médicales de diagnostic avec perte de chance se multiplient sur notre ile
Hasard ou pensent ils que nous réunionnais sommes dociles et que ca n ira pas plus loin?
Medecins respect a nou t !!
Radiologue, spécialistes etc.... prenez notre santé au sérieux!

3.Posté par 974 le 19/03/2018 17:46 (depuis mobile)

Courage Eddy. Vous avez raison, portez plainte rapprochez vous d'un avocat (un bon si possible). Ne leur faites aucun cadeau même si le combat s'annonce long.

4.Posté par patrick le realiste le 19/03/2018 18:04

Pas étonnant. nous sommes la deuxième région de France la plus mal soigné après Mayotte.

Soyons honnête, lorsque l'etat de santé le permet, la plupart des kreol ayant les moyens financiers de se se faire soigner en France hexagonale y vont.

Qui ne connait pas une personne partie se faire soigner son cancer ou se faire operer en France hexagonale par exemple.

C'est la vie dans les iles françaises. Qui est suffisament naïf pour penser que les bons praticiens vont venir travailler à La Réunion? MDR.

Nous avons souvent des bras cassés qui ont commis des erreurs médicales importantes en France hexagonale dont la réputation est terminé qui viennent se refaire sur la Réunion afin de gagner leur fric sur notre ile.

Apres, de toute manière ne nous plaignons pas trop, nous sommes mieux soigné qu'a Mada.

5.Posté par Réveillez vous le 19/03/2018 18:31

Trop de travail pour le nombre de patient...ca deviens une vrai usine....

donc oui le risque d erreur monte de plus en plus ....


vive les réductions budgétaire ....et leur conséquence...

6.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 19/03/2018 18:52

*Les "polémiqueurs" sont mal venus en ces milieux...

*Surtout - surtout ! - s'ils ont raison de "polémiquer" !

*La soumission "culturelle" du pays,

*Donne de mauvaises habitudes aux pouvoirs...

*J'encourage Eddy à persévérer dans la voie qu'il a choisie...

*Qu'il ouvre un "Journal" détaillé de tous les événements,

*Ça l'aidera à voir clair dans cette grave affaire.

*Et - bien entendu - qu'il prenne un avocat.

7.Posté par amelie le 19/03/2018 19:35

Tout le monde connait la réputation du gher , à l'opposé du chu qui a des services compétents comme la chirurgie cardiaque , orthopédique ,ophtalmo , lla prise en charge des avc pour ne citer qu"eux dommage qu'on est entrain de démanteler un si bel outil à la disposition des réunionnais principalement dut à une mauvaise gestion des infrastructures st des équipements techniques.

8.Posté par foutaise le 19/03/2018 21:56

Le CHU fait aussi des erreurs médicales. Placenta et poche des eaux laissés sur une césarienne découvert 4 mois après, infection de la plaie au bout d'un mois mais ils n'ont pas vérifié l'intérieur qui s'infectait!

9.Posté par Jp POPAUL54 le 19/03/2018 23:00

"Je décide donc de quitter les lieux contre l'avis medical"
Pas bon Eddy.

10.Posté par Kreol le 19/03/2018 23:48

GHER !!! juste pas étonnant, pour y avoir été soigné....Je conseil à ce monsieur de ne pas lacher....car entre les incompétents, la baisse des budgets..... ces cas se répètent...

11.Posté par Jean Jeanjean le 20/03/2018 05:44

Post 9: effectivement...

12.Posté par pipoteur le 20/03/2018 06:40 (depuis mobile)

À tous les râleurs, assistés de ce pays dont la Réunion regorge, je les invite à aller se faire soigner à Mada ou Maurice pour vérifier que vous avez bien de la chance d''être nés en France !

13.Posté par Bichique le 20/03/2018 06:49

Ça ne m’etonn pas. Les médecins et infirmiers ici, d’ou Viennent ils ? De métropole,
Ils sont là quelques mois pour faire la fête, s’entrainer Pour les trails du WE, aller à la plage.
Je sais de quoi je parle j’en connais plein. Et bien sûr ils restent entre eux’ pas de mixité avec les locaux.

Les hôpitaux ici sont une honte pour l’ordre des médecins. Encore hier, j’ai mis 30 min pour trouver le pavillon 13 à l’hopital De st pierre : aucune signalétique, le seul panneau d’information où nulle part il n’est mentionné le pavillon 13...
Heureusement en plus que je ne suis pas en fauteuil roulant’ car rien n’est accessible.

14.Posté par Bruce le 20/03/2018 04:10

Ça ne m’étonne absolument pas. Cet hôpital c’est la cour des miracles. J’y ai été hospitalisé pour une colique néphrétique. J’y ai passé une nuit et on m’a laissé souffrir et hurler comme un chien des heures avant de me mettre sous morphine. Le lendemain on m’a fait sortir en me disant de revenir dans un mois. Finalement 3 jours plus tard j’ai été rehospitalisé ailleurs, j’avais un cancer à opérer en urgence! Aujourd’hui je suis sauvé mais si j’avais écouté les médecins de bellepierre je serai probablement mort !

15.Posté par Dorian le 20/03/2018 09:24

Il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne font pas d'erreur. Seulement dans le milieu médical, ces erreurs sont autrement plus graves.
Médecin ce n'est pas un travail comme les autres... De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités. Et il n'y a pas de plus grand pouvoir que celui de vie ou de mort.
s'il comment une erreur il doit en payer le prix.

16.Posté par Fredo974 le 20/03/2018 09:43

Un torrent de boue selon la formule d'autrui !

17.Posté par Fredo974 le 20/03/2018 10:06

Allez hop : lynchage collectif et on rase gratis les médecins !
Un torrent de boue et de fiente sur internet ...
Cela soulage les cons , les racistes et les frustrés ..

18.Posté par Ced le 20/03/2018 10:24

@Bruce,lisez bien avant de commenter,l'erreur n'incombe pas le CHU

19.Posté par karl le 20/03/2018 10:31

@Bichique,pour faire la fête?J'espère pour vous que vous ne travaillez pas autant qu'eux!Moi aussi je sais de quoi je parle car je travaille dans un hôpital et je sais ce que je vois!Il vaut mieux que lors de leur temps libre ils aillent à la plage ou faire du sport qu'aller se saouler en boîte de nuit!!!

20.Posté par Manou le 20/03/2018 12:31 (depuis mobile)

Comprendre qu'ils sont en sous effectif OUI mais comprendre qu'ils s'occupent d'un ivrogne en crise avant que de malades vraiment arrivés aux urgences NON.franchement il y a priorité et priorité...ppfff

21.Posté par ROSE974 le 20/03/2018 13:18

Arrêtez de penser que les erreurs médicales ne se passent qu'à La Réunion. En 2016 dans un hôpital de la région parisienne mon fils s'est présenté aux urgences avec des douleurs violentes au ventre. On l'a laissé ressortir 3 heures plus tard en lui disant qu'il faisait une allergie à un antibiotique. Il est revenu à l'hôpital l
e lendemain matin en leur disant que les douleurs étaient terribles et qu'il n'en pouvait plus. On l'a laissé souffrir toute la journée sur un lit en lui disant que c'était une infection urinaire. Un scanner a été fait à 20h00. Diagnostic : péritonite aigüe. Il a fallu opérer en urgence.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter