MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Rythmes scolaires, plus que jamais la réforme a du plomb dans l'aile


- Publié le Vendredi 2 Mai 2014 à 15:57 | Lu 430 fois

La CGTR EDUC’ACTION  avait  lancé de multiples appels en direction des maires pour leur demander de ne pas appliquer la Réforme des rythme scolaires 
 
Plus largement, la même exigence avait été portée par  l’intersyndicale de l’éducation 
 
Aujourd’hui, pas moins de 15 maires de la Réunion  viennent de prendre la décision    de ne pas appliquer la reforme tant décriée  des rythmes scolaires
 
Réforme  qui non seulement n’améliorera en rien la réussite scolaire des élèves mais qui va aussi considérablement aggraver les  finances  déjà exsangues des municipalités au moment même ou le gouvernement annonce une baisse drastique des dotations aux collectivités locales 
 
La décision prise par  ces 15 maires est une véritable  bombe politique. Elle l’est d’autant plus qu’elle  dépasse les clivages politiques traditionnel puisque on retrouve dans la liste des signataires du refus de la réforme aussi bien des élus de droite que de gauche (P.C.R)
 
Nous ne désespérons pas que la liste s'allonge et qu’on arrive rapidement à une situation de quasi unanimité pour ne pas appliquer cette réforme 
 
A ce propos, nous invitons en particulier  très fortement les maires du Port , de la Possession , de petite ile , de St leu à ne  pas appliquer cette réforme à la rentrée 2014
 
 Au-delà des positions des uns et des autres sur le fond de la réforme, tous les maires doivent faire bloc autour d’un préalable «  Pas  de mise en œuvre  de cette réforme sans compensation à l’euro près de cette nouvelle charge financière »  
 Pas question d’accepter  l’équation proposée  « DAVANTAGE DE CHARGES ET MOINS DE MOYENS » !
.Compte tenu du contexte socio économique dégradé de notre territoire, marqué par une paupérisation croissante, un chômage massif et qui a pour corollaire un interventionnisme social fort de nos collectivités pour « panser » la misère sociale, la réforme des rythmes scolaires et son coût va en effet avoir, ici plus qu’ailleurs, des conséquences désastreuses
Exigeons tous ensemble que la réunion soit placée hors champ d’une réforme hautement contreproductive tant pour l’intérêt des enfants que sur le plan socio économique. Si nous combattons pour l’abrogation de cette reforme au plan national, dans tous les cas, il est impératif qu’ici à la Réunion, nous soyons hors champ de cette contre réforme.
La CGR EDUC’ACTION lance un appel pressant aux maires pas encore signataires pour que, eux aussi,, prennent leurs responsabilités en décidant de ne pas  appliquer  la réforme dans leur commune .
 La CGTR EDUC’ACTION appelle de nouveau les personnels  à la mobilisation, « multiplication des interpellations publiques de maires, rassemblement devant les mairies non signataires….. »   et se déclare favorable à une nouvelle action de grève  des personnels    Elle en fera  la proposition au niveau de l’intersyndicale .
A St Denis, le vendredi 2 mai 2014
p/la CGTR EDUC'ACTION
Patrick Corré




1.Posté par Mwa la pa di le 02/05/2014 17:58

Comme quoi les syndicats s'épuisent à refuser systématiquement toute évolution. Je me demande où sont passés les enseignant d'antan qui se battaient dans l'intérêt de nos enfants et de leur avenir dans la société. A croire que seul leur égo et conditions de vie comptent.....

2.Posté par L'Ardéchoise le 02/05/2014 21:38

Les enseignants d'antan avaient face à eux les enfants...d'antan ! Avec les programmes d'antan.
Des évolutions, il y en a eu, pas toutes bonnes.

Les élèves apprenaient les fondamentaux (lecture, écriture, calcul), ainsi que l'histoire, la géographie, l'instruction civique , désormais s'y ajoutent le B2I, l'histoire de l'art, la musique ou autres, en fonction des ministres.


Ils pratiquaient le respect de l'enseignant (mais il est vrai que les enseignants avaient la vocation, ce qui n'est pas si répandu aujourd'hui...).
Puis est arrivé le temps de l'enfant-roi, par la faute d'une société qui évolue pas à pas vers ce qu'on peut considérer comme de la décadence.

Malgré mes propos qui peuvent prêter à confusion, je trouve cette réforme inepte, pas vraiment dans son fond, mais dans sa forme, d'autant qu'elle est créatrice d'encore un peu plus d'inégalités et ne rend pas forcément service aux élèves.
Ne serait-il pas plus judicieux de tout remettre à plat et de solliciter des avis "éclairés" autrement que par la seule envie de laisser son nom à une Xième réforme ?
...

3.Posté par noe le 02/05/2014 22:25

Au profit d’une semaine de quatre jours et demi ou cinq jours. On ne rappellera pas ici les effets négatifs, qui ont été déjà évoqués, de la semaine de quatre jours sur la fatigue des élèves et la qualité des apprentissages.
En revanche, l’utilité d’une semaine scolaire se déroulant du lundi au vendredi n’est pas à démontrer.
Faut-il aller plus loin en interdisant la semaine de quatre jours ? La portée politique et symbolique d’une telle décision serait importante. Elle manifesterait clairement la volonté des pouvoirs publics de placer l’intérêt de l’enfant au centre de la nouvelle organisation du temps scolaire en allant au-delà des intérêts acquis…
La Possession ne sait que choisir ...les moyens ? la volonté de tous ?
Miranville va se laisser emporter par ses émotions , sa jeunesse , sa trouille de tout changer dans la continuité ?
On le saura prochainement !
Laissons ses instincts de chasseuse faire le geste ....

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes