MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Rythmes scolaires: Il faut que cesse cette mascarade !


- Publié le Vendredi 23 Mai 2014 à 16:27 | Lu 785 fois

Rythmes scolaires: Il faut que cesse cette mascarade !
Depuis 18 mois, la réforme Peillon sur les rythmes scolaires est rejetée massivement par les enseignants et les parents d’élèves (3 grèves nationales, pétitions nationales  et multiplication dans les départements et dans les communes de  manifestations, pétitions, rassemblements).
 
Grâce à la mobilisation et à la résistance, à peine 20% des communes ont appliqué  le décret à la rentrée 2013. 
 
De plus en plus  d’élus (3000 au niveau national, 15 à La Réunion) ont décidé, notamment faute de moyens, de ne pas l’appliquer  à la prochaine rentrée.
On nous a expliqué que l’objectif de cette réforme était la réussite de tous les élèves. Mais  nous avons constaté que dans les quatre communes qui ont appliqué le décret cette année, les conditions de travail se sont dégradées  pour les enseignants et pour les élèves.
 
A noter également que les écoles privées sous contrat n’ont aucune obligation d’appliquer cette réforme.
 
Le décret Hamon, en permettant le regroupement du périscolaire sur une après-midi et l’allègement de la semaine avec des vacances plus courtes, augmente encore la confusion et le caractère disloqué de cette réforme mal pensée, mal préparée, mal financée.
 
Au nom de la mise en place d’un projet éducatif territorial, nous en arrivons à une aberration : Ce qui relève des municipalités, le périscolaire et ses contraintes, est au centre, et l’enseignement, qui relève de l’éducation nationale, est relégué au second plan.
 
La décision de la ville de St Denis de placer la matinée supplémentaire le samedi , ne change rien au fond.
 
Ce que nous dénonçons depuis le début se confirme : avec ce décret, la municipalisation de l’école républicaine est en marche.
 
La municipalité de St Denis déplace l’intervention des animateurs sportifs sur le temps scolaire vers le temps périscolaire. Elle décide de 2h d’enseignement le samedi matin et d’une heure d’APC. Elle « demande » aux professeurs de l’école municipale de musique d’intervenir 8h par semaine pour  faire de l’initiation à la musique aux 3000 élèves de CM1 de la commune. Pour cela, il faudrait diviser le nombre d’inscrits à l’école de musique par deux ( de 800 à 400). C’est déshabiller Pierre pour « habiller » Paul, Benoît et Joseph avec une manche ou un bouton…  
 
La réforme des rythmes scolaires favorise la territorialisation de l’école et porte en elle l’accroissement des inégalités entre les communes et donc entre les enfants du pays. Elle est imposée à l’heure où les collectivités ont de plus en plus de mal à établir leur budget pour faire face aux besoins et aux attentes et alors que le gouvernement annonce 11 milliards de coupe dans la dotation aux collectivités d’ici 2017.
 
L’école de la réussite de tous doit se faire durant le temps scolaire obligatoire assuré par l’éducation nationale. C’est la condition de l’égalité sur tout le territoire de la République.
 
QUI SEME LE VENT RECOLTE LA TEMPETE !
 
Il est encore temps d’agir : dans l’intérêt des élèves, suspension de la réforme et maintien de la semaine des 4 jours pour la rentrée prochaine !
Ouverture de négociations avec le ministère pour entendre les propositions, demandes et revendications des enseignants et des parents d’élèves pour une école de la réussite pour tous.

DECLARATION DE L’INTERSYNDICALE (CFTC Education, CGTR Educ’action, SAIPER, SNE, Snudi FO, SNUipp/FSU) 

St Denis le 23 mai 2014




1.Posté par de retour le 23/05/2014 18:22

Tiens, vous voila de retour...Rien pendant les vacances, et a y est vous revoila...Tjrs avec le même discours, il faut pas..Mais on ne voit pas ce que vous proposez...Car une fois le constat fait de vos remarques, on ne voit rien de plus, c'est bien dommage. Je ne parle pas de référendum à organiser, et/ou débats à mener...La rentrée c'est dans la 3 mois ! Cela fait quand même un an que l'on parle de rythmes scolaires, et je n'ai pas vu, à votre initiative, une quelconque proposition de débat et/ou autres à part le "il faut pas"...un peu léger tout de même.;Ah oui, il y aura des élections bientôt, il faut occuper le terrain, faire la différence, montrer aux collègues qu'on les soutient, comme ce fameux jour de rattrapage de la fete de la Salette, un grand merci !
Territorialisation de l’école : les écoles primaires sont bien du ressort de la mairie, le personnel communal intervient également dans les écoles..Que l'on veuille ou pas, c'est déjà la cas, et dans certaines situations, heureusement qu'il y a les Atsem...
Fort dommage que vous sciez la branche sur laquelle nous sommes assis, vous plus confortablement que moi, mais la chute sera dure....

2.Posté par a 1 le 23/05/2014 18:40

voila bien une grosse cloche qui fait semblant de nier les dangers de la municipalisation de l'education nationale. Ce gros comique fait semblant d'ignorer que depuis des années on entend dans les medias que dans les communes de droite et gauche, les parents denoncent les dysfonctionnements dans les ecoles
- non entretenues,
- mal surveillée pendant la pause meridienne,
-regulierement pillée ,
-regulierement vandalisée
- les cantines ou on bouffe mal

...alors que dans les collèges et lycée il n'y a pas si longtemps entretenus par les personnels TOS de l'etat, les problemes ne sont qu'embryonnaires puisque leurs decentralisation est encore recente.

c'est pas noé qui dira le contraire.

3.Posté par écoles et mairies le 23/05/2014 19:02

Sans parler des valses de personnels et des règlements de comptes à chaque élection municipale !

4.Posté par noelevrai le 24/05/2014 15:49

PERMETTRE UNE MONTÉE EN PUISSANCE DU PÉRISCOLAIRE, IL FAUT:
-Concevoir la réforme sur le moyen terme en permettant aux communes d’organiser une montée en puissance progressive sur plusieurs rentrées, mais en commençant dès 2014.
-Ne pas s’inscrire dans l’inflation et la surconsommation d’activités périscolaires.
-Faciliter l’établissement des projets des communes en difficulté en utilisant les possibilités d’expérimentation ouvertes par le nouveau décret, sans obliger les communes à accéder aux demandes de renégociation des organisations déjà arrêtées.
-Permettre aux TAP de sensibiliser les enfants aux arts, à la culture, aux langues, au sport et à l’environnement, sans qu’ils puissent être considérés comme des substituts à l’enseignement de ces disciplines par l’éducation nationale.
-Favoriser la mutualisation des locaux et des équipements entre le scolaire et le périscolaire.
-Au regard des expérimentations en cours, aligner et stabiliser les taux d’encadrement de l’ensemble des activités d’accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) sur le régime dérogatoire des TAP.
-Différencier l’application de la réforme en maternelle en préservant sa spécificité sans alignement sur l’école élémentaire. Par exemple, privilégier en maternelle les temps d’activités calmes et de repos sur la pause méridienne.

Pour appliquer tout cela , les Municipalités doivent avoir des moyens supplémentaires ... et la volonté de les faire !
Pour éviter les amalgames, faire voter l'ensemble des personnels des équipes éducatives (parents , enseignants, personnel de service, de surveillance...) au sujet des emplois du temps ... Les Conseils d'école ne sont pas représentatifs de l'ensemble des acteurs (les membres pensent plus à leur confort personnel) ...

5.Posté par noelevraisuite le 24/05/2014 17:13

Certains mettent n'importe quoi sur l'expression "rythmes scolaires" sans savoir les enjeux de cette affaire!
Dommage!
Il y a confusion entre "politique pure" et "politique scolaire"...

"Je souhaite une École qui permette aux mérites, aux talents de se réaliser et de s'exprimer pleinement, indépendamment de la naissance ou de l'origine sociale. Je souhaite une École qui ne laisse personne au bord du chemin et qui accompagne chacun, d'abord ceux les plus en difficulté, vers la réussite." (Benoit HAMON, ministre de l'EN)

Lieu d'enseignement et d'apprentissage, l'école est aussi un lieu de vie dans lequel chaque élève doit se sentir en confiance. L'action sur le climat scolaire est déterminante pour la réussite scolaire et le bien-être des élèves. Pour la réussite de tous les élèves, la coopération avec les parents, particulièrement ceux les plus éloignés de l'institution scolaire, doit s'inscrire dans une réelle démarche de coéducation.
Il faut y mettre des moyens , et y croire !
Les TAP sont nécessaires pour les enfants dont les parents n'ont pas les moyens de les inscrire dans des clubs payants ...mais malheureusement, les animateurs sous-payés et non diplômés ne font la plupart du temps que "garderie" non pédagogique...
Dommage !

6.Posté par BLUESHARK le 25/05/2014 21:24

Le plus important à retenir sur cette réforme et que nous avons à faire un gouvernement totalitaire, une dictature!

La preuve : loi du mariage pour tous, le gouvernement n'a pas écouté le peuple et en plus à chaque fois il imposait des chiffres aux médias alors qu'il y avait plus de monde dans les rues!

Réforme du rythme scolaire : les parents, les enseignants et les communes ont dit NON et malgré cela le gouvernement le fait, l'impose!!!

VIVE la dictature HOLLANDE!

7.Posté par bichette le 12/08/2014 22:53

Monsieur blue shark
Vous avez totalement raison.
Le "peuple" n'a pas été écouté.

Pot de fer contre pot de terre.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes