Education

Rythmes scolaires : Ecole le mercredi ou le samedi ? Les parents d'élèves indécis

Vendredi 25 Janvier 2013 - 15:48

Rythmes scolaires : Ecole le mercredi ou le samedi ? Les parents d'élèves indécis
Le projet de réforme des rythmes scolaires du ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, suscite de nombreuses résistances de la part des enseignants. Pour rappel, le ministre souhaite un retour à la semaine de 4,5 jours dans le primaire à la rentrée 2013.

Du côté des associations de parents d'élèves, on s'interroge mais il n'y a pas d'opposition franche au projet de loi. Patick Picardo, président de la Fédération réunionnaise des parents d'élèves (Frape), explique que les parents ne sont pas contre le retour aux 4,5 jours. "La question qui taraude les parents d'élèves, c'est plutôt de savoir si c'est le mercredi ou le samedi qui doit être ajouté", explique-t-il.

Mercredi ou samedi, choix délicat

Et à ce sujet, il n'y aucune unanimité, souligne Patrick Picardo. "On ne peut pas dissocier les rythmes scolaires des rythmes familiaux. Chacun réagit en fonction de sa propre organisation familiale", précise-t-il. Autrement dit, quel que soit le jour d'école choisi, la décision ne fera pas que des heureux dans les familles.

Concernant la semaine de 4,5 jours, "on ne voit pas bien pour le moment quelle sera la portée sur les résultats scolaires de nos enfants. Cela va apporter quoi à nos enfants", se demande le président de la Frape, qui souhaiterait plus de pédagogie de la part du gouvernement. Cela tombe bien, Vincent Peillon a redit ce matin sur France Inter qu'il entendait "expliquer" son projet dont l'objectif est "l'intérêt des enfants". Sans toutefois en dire beaucoup plus...

La crainte, une grève des prof

"On n'est pas contre le changement, renchérit Patrick Picardo. Surtout si cette réforme permet de combattre l'illétrisme, d'enrayer les difficultés". L'association de parents d'élèves voit également d'un bon oeil le développement des pratiques sportives et culturelles.

La Frape est par contre inquiète du mouvement de grève que souhaitent engager certains enseignants opposés à la réforme. "Chacun peut exprimer son point de vue. Mais il ne faut pas qu'il y ait de journées perdues pour les enfants. Nous ne voulons pas qu'il n'y ait pas classe, car on sait que les cours ne sont jamais rattrapés", conclut Patrick Picardo.
Lu 2558 fois



1.Posté par Intérêt des parents le 25/01/2013 15:22

Pour la majorité des parents, l'école c'est surtout une garderie gratuite.

Donc ils préféreront ce qui les arrange !

2.Posté par Boa Bill le 25/01/2013 15:29

Rythmes scolaires : Ecole le mercredi ou le samedi ? Les parents d'élèves indécis
Le projet de réforme des rythmes scolaires du ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, suscite de nombreuses résistances de la part des enseignants.


Quiconque est informé de la réalité du métier d'enseignant ne peut que s'opposer au fait que l'on veuille remettre en cause la coupure du mercredi !

Le débat actuel montre bien le champ de ruines de l'école Publique et Républicaine laissé par yzokras et toute sa bande après cinq ans de coups portés à l' Institution.

Le nouveau gouvernement avait autre chose à faire que de modifier, dans la précipitation, la semaine scolaire concernant le premier degré. Il n'y avait pas cinquante solutions.

Il eût été plus judicieux de consulter tous ceux qui sont concernés et, au pire, de ne rien proposer avant de prendre la mesure de la "réparation" de L' Ecole. La coupure du mercredi est le souffle indispensable permettant aux élèves d'avoir des activtés "autres" et aux enseignants de suivre des formations et d'avoir le temps d'ajuster l'organisation de leur semaine.

La suppression du samedi matin a été une erreur ! Le nouveau gouvernement doit prendre en compte cette donnée.

Bertel de Vacoa

3.Posté par @1 le 25/01/2013 15:47

Exact, et c'est pourquoi la coupure du mercredi a toutes les chances d'être annulée, ça emmerdait trop les parents !

4.Posté par noe2013 le 25/01/2013 17:11

Les enfants ne sont nullement fatigués ...Ce sont des boules de nerfs ...tous les jours !
La coupure du mercredi est une aberration ...A-t-on pensé aux parents qui bossent le mercredi ?
Nos enfants doivent être en classe toute la semaine du lundi au samedi matin ...
Les gouvernements successifs ont raccourci la semaine scolaire ... de 5 jours pleins on est passé à 4 jours et demi , puis à 4 jours et 1 samedi matin sur 3 ... et enfin à 4 jours seulement ...

Si on veut que nos enfants apprennent plus , l'idéal serait d'avoir classe du lundi au samedi de 8h-12h et 14h-16h comme jadis dans ma jeunesse ...
Sous des prétextes de "pseudos réunions pédagogiques" , on a trop raccourci la semaine scolaire!

Vive la grande semaine d'école !

5.Posté par comique le 25/01/2013 18:16

Dans tout ça est-ce qu'on pense aux enfants ? parce que c'est pas avec une demi journée de plus qu'ils apprendront plus... La France en matière d'éducation scolaire est mauvais, au lieu de copier sur la Finlande par exemple, ils pensent que plus on en fait mieux ce sera...Le bourrage de crâne ça sert à rien voir ça fait l'effet inverse.
Mais comme dit le post1 ça arrangera tous ses parents qui n'attendent que la rentrée à 2 ans histoire d'avoir une garderie gratuite. J'ai du mal à comprendre le fait de vouloir des enfants mais a contrario on s'en débarrasse le plus vite possible.
La semaine plein pot comme dit noe je trouve ça complètement inutile à part soulager les parents peut-être, quand j'avais ces semaines étant petit j'étais gavé et difficile d'aimer l'école avec de tels heures. J'aurai tant aimer avoir nos après-midi à faire des activités et découvrir à l'école ou ailleurs mais pas dans des bouquins. Il y a tellement de choses à voir qu'on clouent déjà ces enfants sur un pseudo bureau entre 4 murs... C'est mon avis.

6.Posté par @4 le 25/01/2013 19:59

Avant Noë, il y avait la coupure du jeudi !

7.Posté par noe2013 le 26/01/2013 13:37

Post 6
Avant il y avait la coupure du jeudi ...mais ce jour-là on avait le vrai catéchisme (leçon de savoir-vivre , de morale , la messe en latin ..) et ensuite on allait des les écoles "marron" où on achevait de nous apprendre à lire , à écrire à coups de zok , de fouet de pêche ou de cachot ... ces apprentissages ont fait les "dirigeants" actuels de notre pays ... En conclusion , les enfants étaient occupés !
De nos jours c'est la rue et la télé qui les occupent ainsi que la bouffe à chaque instant !

8.Posté par nrj le 26/01/2013 14:33

Aujourd’hui, en France, quatre écoliers sur dix sortent du CM2 avec de graves lacunes : cela représente 300 000 élèves chaque année. Près de 200 000 d’entre eux ont des acquis fragiles et insuffisants en lecture, écriture et calcul et plus de 100 000 n’ont pas la maîtrise des compétences de base dans ces domaines. Et la situation va en se dégradant depuis 15 ans. Or, toutes les études montrent qu’un élève entrant en 6ème avec des lacunes en lecture/écriture/calcul a de grandes chances de décrocher...
Si les élèves apprenaient « par coeur » ce qui doit l’être, nous ne retrouverions pas des enfants en fin cycle sans la connaissance des bases élémentaires de français, calcul (tables multiplication etc….Il y a des matières qui ne peuvent être acquises, que par « le bachotage »)
Concernant la grammaire, c’est la catastrophe, quand un enfant fait ses devoirs de grammaire avec sa mère, elle doit prendre un dictionnaire pour lui expliquer d’une façon simple les énoncés..
Enfin dans la compréhension des manuels scolaires, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?!….
Les professeurs sont-ils bien formés à enseigner ?

9.Posté par Pascal Maillot le 26/01/2013 20:19

Patrick mon ami, oui au retour du samedi, comme avant! Faut une coupure dans la semaine, bien pour tout le monde! Bien pour l'éducation religieuse...Pourquoi avoir changé? Sarko a voulu sa réforme, ce fut une erreur absolue!
Cette loi ne va rien changer quant au niveau des gamins, rien, ne rêvons pas!
Il faut une révolution des consciences, un réveil des parents, un autre monde, celui des valeurs, celles qui ont disparu! Il faut une autre politique, une vraie école de la république où travail, patrie et discipline veulent encore dire quelque chose.

10.Posté par Boa Bill le 30/01/2013 17:48

8.Posté par nrj le 26/01/2013 14:33 | Alerter
.../... Si les élèves apprenaient « par coeur » ce qui doit l’être, nous ne retrouverions pas des enfants en fin cycle sans la connaissance des bases élémentaires de français, calcul (tables multiplication etc….Il y a des matières qui ne peuvent être acquises, que par « le bachotage »)


MDR ! Ainsi parle le grand professeur "nrj" ! Cela faisait un moment que nous n'avions pas lu une telle débilité pédagogique !

Comme quoi, il faut fréquenter régulièrement Zinfos pour apprécier le degré de nullité de ceux qui écrivent sans savoir de quoi ils parlent. Mais "ils" croient exister en publiant et puisque qu'ils sont heureux de le croire, alors Zinfos a raison de leur laisser publier leurs... conneries !

Bertel de Vacoa

11.Posté par Boa Bill le 30/01/2013 17:53

La suppression du samedi matin a été une erreur ! Le nouveau gouvernement doit prendre en compte cette donnée.

En voulant remplacer le samedi matin par le mercredi matin, ils remplacent une erreur par une autre erreur !!!

Vivement que l'on nomme des Ministres qui savent de quoi ils parlent !!! Pourquoi pas un Ministre de L' Education Nationale choisi parmi les IGEN, les IEN...

Bertel de Vacoa

Bertel de Vacoa

12.Posté par symbole le 30/01/2013 19:06

Tout à fait d'accord avec vous Bertel . Supprimer le samedi fut une grosse erreur.
On pensait que cela allait changer avec les socialistes, mais déception.....

Aux municipalités qui disent que le retour à quatre jours et demi, coûtera cher, je dis: comment faisiez-vous avant?
Vous avez donc fait des économies, avez-vous remboursé ce que vous n'avez pas dépensé? Pourquoi réclamez-vous des aides de l'état. Toujours la même mentalité d'assistés. Après on critique les jeunes. Vous leur donnez l'exemple.
Ce n'est pas le bien de l'enfant que l'on recherche, mais ........ je vous laisse réfléchir.

Et l'autre abruti qui au lieu de parler du sujet, préfère jeter son fiel sur les enseignants; j'ai tendance à croire qu'il a été recalé au concours...

13.Posté par WQS le 30/01/2013 20:08

Le retour à la semaine de 4,5 jours ne règlera en rien les problèmes de baisse de niveau constant des élèves Français et Réunionnais , cela créera des inconvénients non-négligeables.
Si on remet le samedi , les petits perdront une ou deux heures de sommeil par semaine ,c'est un souci.
Si on met le mercredi , les petits perdront autant de sommeil et ils rateront des activités extérieures.
Le choix du samedi apparait " moins pire " que celui du mercredi , mais ce changement ne règlera rien
au problème central de l'école publique des petits : Les trop grandes disparités de niveau entre les bons élèves qui vont vite et ceux qui prennent plus de temps , parfois trop , pour suivre.
Dans l'enseignement public , ceux qui vont vite doivent sagement attendre que les plus lents daignent
parvenir à comprendre ce qu'eux ont " capté " en quelques minutes , alors ils s'ennuient , et pour peu
qu'ils soient assez " énergiques " , ils commencent à s'amuser entre eux , se font réprimander par la
maîtresse et noter des reproches de comportement dans le cahier de liaison , on finit ainsi par abaisser
le niveau général vers les moins bons et il y a des problèmes de discipline constants.
Dans l'enseignement privé , le niveau est au départ plus homogène car on n'y accepte que les élèves
qui sont bien notés. Ensuite , car tous ne sont pas identiques , les plus rapides sont repérés , et la maitresse leur donne juste un peu plus de travail quand ils terminent leurs exercice avant d'autres moins rapides , sans les forcer ou les pousser , mais en visant à maintenir leur intérêt en éveil en leur
donnant l'occasion d'approfondir. il y a ainsi beaucoup moins de problèmes de discipline.
Et tous les jours après la classe , la maîtresse consacre une heure à s'occuper de ceux qui ont le plus de difficultés à suivre le rythme , assurant ainsi le maintien d'une certaine homogénéité de sa classe.
Le niveau moyen est donc porté vers le haut et les meilleurs ne voient pas leurs capacités tuées dans
l'oeuf comme ce peut être le cas dans le public ou l'individualisation est un gros mot.
Ajouter une demi-journée par semaine n'apportera rien de plus , ni dans le public , car si ce temps doit servir à secourir les moins bons , les meilleurs vont perdre leur temps un peu plus , ni dans le privé, où les méthodes de travail suffisent à atteindre un très bon niveau en travaillant sur 4 jours.

14.Posté par Boa Bill le 01/02/2013 09:48

13.Posté par WQS le 30/01/2013 20:08
Dans l'enseignement privé , le niveau est au départ plus homogène car on n'y accepte que les élèves qui sont bien notés.


Exact ! L'école privée choisit ses élèves, l'école publique a l'obligation d'accepter tous les élèves!

Après l'avoir reconnu, notre grand pédagogue nous écrit dans la foulée, emporté par son clavier :

13.Posté par WQS le 30/01/2013 20:08
...où les méthodes de travail suffisent à atteindre un très bon niveau en travaillant sur 4 jours....


??? ! Mi kompran pa !!! Boug la i ékri in afair é apré lu ékri le contrair !

Bertel de Vacoa

15.Posté par mélanie le 23/03/2013 08:45

Je suis pour le mercredi matin, les enfants ont beaucoup trop de lacune! Et oui c'est ''chiant'' pour les parents, qui veulent rester avec les enfants a la maison on bien n'ont pas de nourrice, mais il faut bien que ils apprennenent !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter