Communiqué

Route des géraniums : La CNDP remet son compte-rendu sur le débat public

Mercredi 4 Juillet 2018 - 12:16

La Commission nationale du débat public – Cndp- a décidé lors de sa réunion du 7 juin 2017 d’organiser un débat public sur le projet de création d’une nouvelle liaison routière entre Saint-Pierre et Le Tampon. Ce débat s’est déroulé du 26 février au 3 mai sur ces communes.
Marqué par un déroulement difficile et le retrait du maître d’ouvrage le 13 avril, ce débat s’est achevé le 3 mai ; la présidente de la CNDP, Madame Jouanno, et la commission particulière du débat public ont livré à la presse les enseignements qu’ils retirent du débat, à l’occasion de la remise du compte rendu de la commission et du bilan de la présidente.


Route des géraniums : La CNDP remet son compte-rendu sur le débat public
Le compte-rendu de la commission chargée d‘organiser le débat public sur le projet de route des géraniums porté par la Région Réunion a été présenté à la presse le mardi 3 juillet 2018 en présence de Madame Jouanno, présidente de la commission nationale.
Madame Jouanno et la commission ont fait part de leurs constatations à l’issue de ce débat atypique marqué par la décision sans précédent du maître d’ouvrage de se retirer et de communiquer publiquement sur son choix de variante pendant débat.

Une participation importante

Le débat public qui s’est déroulé du 26 février au 3 mai a touché un public nombreux, en dépit du manque de coopération de certains organismes comme la mairie du Tampon, qui a refusé de mettre à disposition les salles municipales demandées et n’a pas autorisé les rencontres avec le public sur le marché forain.

Si les deux premières réunions ont attiré peu de monde, la participation a atteint une soixantaine de personnes à partir du 13 mars, puis environ 500 personnes à partir du 10 avril ce qui représente une participation importante. La présence sur le marché forain de Saint Pierre a permis de rencontrer environ 300 personnes dont une partie ne serait pas venue aux réunions publiques. Au total ce sont plus de 2000 personnes qui ont participé physiquement au débat. La participation sur Internet s’est élevée à plus de 9300 visiteurs sur le site du débat, 152 questions avis ou contributions déposées et 986 abonnés aux réseaux sociaux.

Un fort rejet du projet de route

La tonalité du débat a été celle d’une forte opposition au projet, et ce dès les premières réunions tenues à Saint Pierre, dans une ambiance qui s’est fortement tendue dès le 4 avril. Il est habituel que les concertations préalables à la réalisation des grandes infrastructures, en particulier routières, soulèvent l’opposition des riverains susceptibles d’être concernés par le tracé. Dans le cas du projet de route des géraniums le phénomène a été amplifié par la présentation de six fuseaux d’études d’une largeur de 300 mètres ce qui a, dans l'esprit d'un large public, fait penser que le nombre de riverains potentiellement impactés était beaucoup plus important qu'il ne le serait si le projet aboutissait.

Ce rejet du projet présenté par la Région a cristallisé les oppositions et fortement polarisé le débat.

Des avis contrastés, mais majoritairement défavorables

Si ce sont les impacts sur les propriétés privées qui ont été le plus souvent évoqués pour contester le projet, d’autres arguments ont également été avancés pour en contester la pertinence.

Il a ainsi été décrit comme contraire aux lois Grenelle et aux engagements pris par la France dans l’accord de Paris ; la voiture individuelle a été qualifiée de solution dépassée, l’avenir étant aux transports en commun, dont l’amélioration a été quasi unanimement demandée ; la remise en état et la requalification de la voirie existante ont été proposées comme une réponse moins chère et moins traumatisante que la construction d’une route à grande circulation de 24 kilomètres.

L’importance des congestions routières a été contestée.

Peu de voix se sont élevées en faveur du projet ; l’ambiance des réunions publiques y a été très peu favorable ; c’est donc sur Internet que les partisans du projet ont pu s’exprimer.

Peu d’argumentation sur les variantes de tracé

Les avantages ou inconvénients comparés des familles de variantes ont été très peu discutés ; les services du maître de l’ouvrage ont mis en avant les fonctionnalités routières supérieures des variantes Ouest tandis que les inconvénients environnementaux des variantes Est ont été soulignés notamment lors de la réunion thématique du 6 avril. Le public s’est peu prononcé sur ce point, si ce n’est pour signaler les inconvénients des tracés Est pour l’agriculture, l’élevage, les espaces naturels sensibles et plus généralement l’environnement, ou des tracés Ouest pour leurs impacts sur l’habitat.

Politique du siège vide pour les collectivités

La commission a enfin déploré l’absence de partenaires importants lors de ce débat, en particulier les mairies, ou le parc national, qui ont perdu une occasion de faire entendre leur voix lors de ce débat.
Il appartient maintenant au maître d’ouvrage de prendre sa décision quant à la suite qu’il entend donner à son projet. Il a jusqu’au 3 octobre pour la prendre dans les formes prévues par les textes.

 
N.P
Lu 390 fois



1.Posté par GIRONDIN le 04/07/2018 15:49

.......... Ce rejet du projet présenté par la Région a cristallisé les oppositions et fortement polarisé le débat......

......Le débat public qui s’est déroulé du 26 février au 3 mai a touché un public nombreux......


Beau camouflet pour didiX et bassire !

2.Posté par Géraniums le 04/07/2018 22:15

"Je m'interroge ainsi sur la pertinence de présenter 6 tracés de 300 mètres de larges (pour une route censée faire au maximum 30 mètres de large) sur une même carte : la confusion nuit à un débat public éclairé et le condamne dès le départ !

Je ne comprends pas comment on peut proposer des variantes diamétralement opposées pour ce projet de Route des Géraniums
Au cas contraire, il faut abandonner ce projet technique en l'état.."
Nathalie BASSIRE

3.Posté par polo974 le 05/07/2018 16:04

2.Posté par Géraniums le 04/07/2018 22:15
""" ...

Je ne comprends pas ...
Nathalie BASSIRE """

Comme d'habitude...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter