Courrier des lecteurs

Roselyne Mouniama

Lundi 28 Août 2017 - 14:41

Une grande dame de Saint Joseph, qui mériterait qu’on fasse une émission entière sur sa vie et qu’on lui dédie une rue ou une place de la ville.

Elle vivait avec ses enfants en face du Stade Raphael Babet, en lieu et place de la Banque de la REUNION point stratégique de la ville, avant d’aller à Pente SALADIN.

Un arrêt bus se trouvait devant chez elle et elle était attentive aux voyageurs qui attendaient parfois de longues heures pour rentrer chez eux dans les écarts.

Elle prêtait une chaise, ses toilettes donnait à boire, faisait la conversation.
Elle était dans l’empathie et n’hésitait pas à secourir son prochain, quel qu’il soit.
Elle faisait preuve d’une ouverture d’esprit et son cœur était grand.

Le racisme ne faisait pas partie de son vocabulaire et même si la vie ne lui avait pas toujours fait de cadeaux, elle a cheminé avec ses enfants, les enfants des autres, à qui elle a apporté son expérience, un entourage chaleureux, beaucoup d’amour.
C’était la mémé de tous, l’amie, la maman adoptive et elle réparait les bobos comme les peines de cœur. Pour elle il n’y avait pas de problème mais toujours des solutions.

C’était une battante, toujours prête, refusant l’injustice et la méchanceté.
Elle respirait la joie de vivre et participait aux activités de la commune.
Les médias ne s’y sont pas trompés, elle était filmée lors des sorties du 3e âge.

Elle a voyagé, toujours prête à relever les défis, sans faute honte mais beaucoup de pudeur.
Elle a toujours été discrète mais connue de tous comme une personne ressource.
Et puis la maladie l’a emportée un jour et elle repose au cimetière où elle continue à avoir de nombreuses visites car elle reste présente dans le cœur et l’esprit de ceux qui l’ont connue.

Merci à Roseline pour tout ce qu’elle nous a donné
Merci à ses enfants d’avoir montré à leur mère, par leur parcours, qu’elle a eu raison de se battre sans relâche pour eux ; et d’avoir repris le flambeau de ses valeurs.

Monsieur le Maire, élus de tous bords, sachez reconnaître vos vrais enfants et rendez leur ce qu’ils vous ont donné ; pensez à honorer le nom de cette dame.
IM
Lu 907 fois



1.Posté par IM le 30/08/2017 18:54

Dsl pour la grosse faute involontaire:Sans fausse honte au lieu de faute honte, Pierrot , tu aurais pu corriger franchement:-))).
Et honorer la mémoire au lieu du nom.
Je remercie tous les membres de la famille qui ont lu ce message et qui m'ont fait part de leur émotion et surtout me dire qu'ils reconnaissaient bien Roseline dans mon écrit.
C'était le moins que je pouvais faire pour elle et sa famille.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?