MENU ZINFOS
Faits-divers

Rondavelle de la Saline: La gérante va porter plainte pour faux et escroquerie


Par Zinfos974 - Publié le Mardi 18 Septembre 2018 à 12:41 | Lu 4446 fois

Isabelle Bruneau, la gérante de la rondavelle de la Saline
Isabelle Bruneau, la gérante de la rondavelle de la Saline
Le jugement est tombé ce lundi. Les gérants de la rondavelle de la Saline-les-Bains, baptisée "le kiosque", doivent mettre la clé sous la porte, et démonter les installations édifiées sans autorisation.

Pour rappel, Tamarun, après avoir signé une convention de gestion, avait saisi le juge des référés pour demander l'expulsion de l'établissement situé sur la parcelle d'une école et en zone rouge submersible. Evoquant des manquements au contrat, la SPL avait résilié l'autorisation d'occupation temporaire signée en 2017. 

"Nous avons fait appel", indique la gérante, précisant avoir également déposé plainte, le 13 septembre dernier, pour faux, usage de faux et escroquerie à l'encontre de la mairie de Saint-Paul, de Tamarun et de l'office notarial. "Des papiers qui auraient dû être signés par le préfet ont été ratifiés par la mairie", indique notamment Isabelle Bruneau. Et d'ajouter : "Nous sommes les victimes de cette affaire, nous avons été mis dans une situation très critique".

---

La rondavelle de la Saline: Une de plus qui tombe à l'eau




1.Posté par AZLA le 18/09/2018 17:33

sans doute "conseillée" par un avocat qui va lui sucer le reste de son pognon et lui dire a la fin on a perdu j'ai fait s'que j'ai pu!!!

2.Posté par desireless le 18/09/2018 19:15

Absolument d'accord, pour 100 000 € ....... ça vaut pas la peine de se ruiner

3.Posté par Siou plait le 19/09/2018 07:22

Ou nena encor des ronds envoye par ici. Ou nena trop mém....

4.Posté par jeanguille le 19/09/2018 08:10

Oui vous êtes belle et bien victime, il est temps que les commerçants se réunissent contre les mairies qui n'ont aucun scrupule à mettre des commerçants dehors mais il faudrait surtout que les mairies comprennent que le fond de commerce et donc la clientèle est le fruit du travail du commerçant, cette loi AOT est une abbération de plus dans ce sac de noeud juridique qui n'es pas fait pour aider les commerçants c'est une honte que des gens assis sur leurs fauteuils puissent décidés du destin des gens en leur mettant ni plus ni moins le couteau sous la gorge, dans ce pays il y a clairement une volonté d'étouffer le petit commerçant même sa clientèle donc son chiffre d'affaire ne lui appartient plus, une honte quand on voit comment il travaille dans les mairies, ils prennent les gens de haut, des vrais corrompu mes chers amis, je suis sûr et par connaissance de certains dossier que si la justice mettait vraiment son nez dans les dossiers de chaque rondavelle et de ces fameux baux alors nous verrions que rien n'y es et tout y manque, une honte de ce système de dégénérer. Bon courage à vous j'espère que vous trouverez une issue favorable dans ce monde de requin.

5.Posté par eric le 19/09/2018 10:32

Courage Mme ! bien sur que ça vaut le coup de se battre 100 000 € c'est une grosse somme pour la plupart des gens.

6.Posté par jean-richard bennala le 19/09/2018 12:07

@ poste 4 il faudra lui demander qui lui a donné le droit de construire une terrasse et après vous serez l'avocat de la veuve et de l'orphelin , dans la vie il faut savoir prendre ses responsabilités.

7.Posté par kersauson de (p.) le 19/09/2018 22:19

encore des zoreys ki se krwa tt permis !!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes