Faits-divers

Risques de casse des réacteurs : Ça se complique pour les Boeing 787 d'Air Austral

Samedi 21 Avril 2018 - 00:27

Air Austral avait prévu d'envoyer l'un de ses deux Boeing 787 Dreamliner en révision chez Rolls Royce du 25 mars au 27 mai.

Entre temps, les moteurs Rolls Royce Trent 1000 ont été affectés par de nombreux incidents, dont le plus grave est survenu au mois de décembre dernier sur un avion de Air New Zealand. Au point que Rolls Royce a demandé à toutes les compagnies aériennes dont les 787 sont équipés de ce type de réacteurs, de prévoir des inspections renforcées. Voire même dans certains cas de clouer les avions au sol.

L'aviation civile américaine (FAA) a de son côté alerté toutes les compagnies mondiales qu'elle interdisait son espace aérien, dès ce 18 avril, à tous les Boeing 787 équipés de moteurs Rolls Royce Trent 1000, et dont le plan de vol ne leur permettait pas d'être à "moins de 140 minutes d'un aéroport de secours". Une interdiction qui implique donc l'arrêt des "vols transatlantiques et pacifiques".

Du coup, Air Austral a été contraint d'immobiliser au sol, pour une période plus longue que prévue et allant maintenant jusqu'à juillet, son Boeing 787 F-OLRC. Quant au deuxième appareil, son sort dépendra des résultats de l'inspection menée par Rolls Royce sur son frère jumeau.


L'aviation civile américaine (FAA) a prévenu toutes les compagnies mondiales qu'elle interdisait son espace aérien, dès ce 18 avril, à tous les Boeing motorisés avec des Rolls Royce Trent 1000 équipés de compresseurs de type Package C, et dont le plan de vol ne leur permettait pas d'être à "moins de 140 minutes d'un aéroport de secours".

Cette interdiction ne s'applique certes qu'aux compagnies desservant le territoire américain. Mais elle vient en complément d'une autre décision, du motoriste Rolls Royce cette fois, indiquant que suite aux problèmes affectant les moteurs Trent 1000 des Boeing 787 Dreamliner, il lançait une campagne d’inspections plus poussée de tous les réacteurs concernés.

Des incidents graves de réacteurs

Il faut dire qu'ils ont connu, au cours de ces derniers mois, plusieurs incidents, dont certains graves.

Les Trent 1000 ont depuis leur lancement subi quelques soucis, les derniers en date ayant affecté Air New Zealand en décembre 2017, ANA (All Nippon Airways) en octobre dernier (problème de corrosion affectant les ailettes de compresseur, sur lesquelles des fissures avaient été décelées) ou la low cost long-courrier Scoot en novembre (extinction d’un réacteur lors d’un vol vers Sydney).

Le dernier en date, celui d'Air New Zealand, se situe au niveau du compresseur intermédiaire dont les aubes n'atteignent pas la durée de vie prévue, souffrant de fissures et de corrosion.

Selon la revue "Air&Cosmos" qui fait référence en la matière, "Rolls-Royce a récemment déterminé que les conditions d'écoulement d'air dans le moteur à poussée maximale sous certaines conditions de températures et d'altitudes génèrent une fréquence de résonance au niveau du second étage du compresseur intermédiaire. La vibration d'aube qui en résulte peut entraîner une casse de la pièce par fatigue cumulative et une extinction moteur". Plus grave, "dans le cas d'une extinction d'un seul moteur au cours de la phase de vol en croisière dans les conditions ETOPS, l'équipage augmente la poussée au maximum sur le moteur restant, lequel peut alors fonctionner sur ce régime pendant longtemps, ce qui exposerait les aubes du second étage du compresseur intermédiaire à des risques de casse et à une seconde extinction moteur".

Autrement dit, le 787, privé de ses moteurs, se transformerait alors en planeur. D'où la nécessité de se trouver à moins de 140 minutes d'un aéroport de secours.

Rolls Royce demande aux compagnies de clouer leurs 787 au sol

Loin de s'arranger, la situation a donc empiré, et aujourd'hui Rolls Royce est débordé et n'est pas à même de pouvoir procéder à l'inspection des 400 à 500 moteurs concernés simultanément. Ce à quoi s'ajoute un problème de manque de pièces de rechange. Si bien que le motoriste a demandé aux compagnies aériennes concernées de clouer leurs avions au sol, en attendant qu'ils puissent être révisés.

Interrogé, Air Austral joue sur les mots et n'avoue qu'à moitié que son 787 est cloué au sol suite aux récents incidents survenus sur d'autres 787 dans le monde entier... Selon la compagnie régionale, si son Boeing 787 est cloué sur le tarmac de Gillot plus longuement que prévu, c'est certes bien à la suite d'une demande de Rolls Royce, mais à aucun moment, elle n'a voulu faire un lien explicite avec la demande du motoriste anglais.

Du coup, la révision qui était prévue entre mars et mai "a été retardée pour différentes raisons", selon Air Austral. Comprenez par là que, très probablement en fait, c'est l'engorgement des ateliers de Rolls Royce provoqué par le rappel de la plupart des 787 du monde entier qui cloue sur le tarmac de Gillot le 787 F-OLRC bien plus longtemps que prévu. "Jusqu'à juillet".

La compagnie régionale continue à rester floue : "Il ne s’agit pas de souci technique. Nos 787 doivent, à la demande de Rolls Royce, passer en "check" long. Ce sont des travaux programmés et demandés de longue date par le motoriste Rolls Royce. Le 1er Boeing, c’est certain, ira en check long auprès du motoriste. Le deuxième, on est en train de voir si on devra le faire ou pas. Tout dépend du diagnostic qui sera fait sur le 1er appareil, après sa révision par Rolls Royce".

"Il s’agit d’une veille de maintenance
", affirme Air Austral. "Rolls Royce a besoin de procéder à des vérifications sur nos moteurs, mais ça concerne tous les avions du monde", ajoute la compagnie régionale.

Le deuxième 787 continue à desservir Paris depuis Mayotte
 
"Le deuxième Boeing continue donc à voler sur le Paris-Mayotte. Il n’y a pas de souci. Il est question qu’il soit envoyé faire son "check" mais ce n’est pas confirmé. En tout état de cause, vu son plan de vol, ce Boeing n’est pas concerné par la restriction des 140 minutes", comme le conseillait l’aviation civile américaine.
 
Si le checking du second Dreamliner venait à être confirmé, la compagnie réunionnaise essaiera de ne pas perturber son programme de vols. "On verra comment optimiser toutes nos lignes, en faisant en sorte qu’il n’y ait aucune perturbation".
Pierrot Dupuy
Lu 28614 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

57.Posté par lol le 22/04/2018 21:24

"" On a fait des routes", nous direz vous, mais croyez vous que ce sont les Français qui ont sué sang et eau à la pelle et à l'angady pour les construire, ou les Malgaches ?"

et aujourd'hui qui fait des routes a mada ? qui les entretiens ? le gouvernement ? LOL
C'est la base de TOUS COMMERCE et donc de développement économique .....rome avait bien compris..

drôle qu un colonialisme enfin comme vous dites " son ancienne tortionnaire coloniale"...Que vous présentez tel une dictature demande un REFERENDUM et qui soit respecté...non ?
même en france incapable de faire ca, dans son propre pays ...lol

"Mais vous ne pouvez pas comprendre"
Ben non en tant que malgache ..je peux pas comprendre.... LOL
Je suis sans éducation je sais....et vous qui avez la science infuse....

"c'est que la France n'est jamais partie de Madagascar "
Trop d'entreprise française a 100% la bas...

"une quinzaine de pays d'Afrique de façon à ce que le pillage continue"
Je n'ai jamais di le contraire sur l'Afrique...mais je vous laisse a vos idées vous connaissez tous sur tous le monde lol

"Ah ! la réalité historique ne peut apparaître qu'à ceux qui étudient les évènements du passé sans oeillères."
Ai je dis le contraire ?

N'oublié pas par ses débuts la colonisation britannique....

Des poissons qui sont dans une même marmite, on ne peut tirer qu'un même bouillon ....

56.Posté par Vahona Fotsy-Avadika Romba Hanitrimpatsaka le 22/04/2018 18:28

LOL, j'évoquais l'invasion coloniale française, bien antérieure à 1897 et ses crimes jusqu'à ce jour sous une autre forme néo-coloniale, invasion qui a bloqué le développement souverain de ce pays et l'a entrainé dans un développement de type colonial.
On a construit des voies ferrées vers Tamatave et Manakara pour évacuer vers la France et la Réunion, bravo, mais pour qui ? pour évacuer tous les produits razziés sur cette terre, souillée par l'arrogance des colons.
Pas besoin de remonter à l'esclavage ni d'évoquer la Sakay ou les massacres de 1947 pour démontrer cette arrogance française et créole réunionnaise.
" On a fait des routes", nous direz vous, mais croyez vous que ce sont les Français qui ont sué sang et eau à la pelle et à l'angady pour les construire, ou les Malgaches ? Diriger et amener des capitaux, est-ce suffisant pour construire des infrastructures, sans une main d'oeuvre efficace de mains calleuses ?
Que savez vous, tous ceux ici qui sont nostalgiques de la colonisation et qui osent dire " ils ont voulu l'Indépendance, alors goute !" du niveau qu'aurait atteint Madagascar si la France n'était pas venue interrompre avec violence son unification alors encore inachevée ? ....

Mais vous ne pouvez pas comprendre, cher LOL, c'est une sensibilité qui vous semble ... étrangère :)

Ce que vous ignorez, c'est que la France n'est jamais partie de Madagascar mais qu'elle a organisé la décolonisation dans une quinzaine de pays d'Afrique de façon à ce que le pillage continue par fantoches et marionnettes interposées : le néo-colonialisme, une réalité qui vous échappe.

Sans la colonisation et son clone la néo-colonisation, comment pouvez vous prétendre savoir quel niveau de développement ce pays aurait atteint ?

Rappelez vous de l'état de la France au début du XIX° siècle et apprenez à chiffrer la part du pillage colonial de l'Afrique et de l'Asie (bois, caoutchouc, or, et tutti quanti) dans le développement des pays occidentaux du Nord. Et ceci depuis le commerce triangulaire jusqu'aux pillages miniers de 2018.

Ah ! la réalité historique ne peut apparaître qu'à ceux qui étudient les évènements du passé sans oeillères. Les autres ne font que dire et redire la vérité coloniale telle qu'on l'a justifiée depuis le XIX° siècle. Faudrait sortir de ce blocage et ouvrir son esprit aux réalités du Monde, cher LOL !

55.Posté par pipo le 22/04/2018 17:52

je partage les points de vu de 15/21/29/46
Les autres que du balbla....

54.Posté par lol le 22/04/2018 16:01

Vahona Fotsy-Avadika Romba Hanitrimpatsaka


"qui souffre toujours en 2018 du syndrome de Stockholm envers son ancienne tortionnaire coloniale."

c 'est sur que depuis que la france est partie..C 'est vachement bien madagascar pour son peuple..L'indépendance a été bénéfique pour qui exactement ?
on le vois encore aujourd'hui au actualité.

53.Posté par spartacus974 le 22/04/2018 15:03

@titi974: je cherche encore la bonne nouvelle dans cette affaire ....Air Austral comme les autres compagnies régulières se font tailler des croupières par French blue sur la métropole.Que reste -il à Air Autral sans ses 787 qui devraient etre immobiliser plusieurs mois?Le rachat de Air Mad,les ennuis liés à cette anomalie des 2 boeing 787 ,la tasse que boit Air Austral avec French Blue.....Pas de doute,notre compagnie péi va piquer du nez et heureusement qu'elle vit sous perfusion de la Région sinon elle pourrait bien connaitre la meme fin que Air Austral sauce Etheve.....Je ne suis pas certain que les contribuables acceptent de payer longtemps les délires de grandeur du commandeur en chef.Je vois que zinfos 974 relaie la campagne de pub d'Air Austral....C'est assez étrange d'empocher de l'argent pour de la publicité d'un produit que l'on sait potentiellement dangereux.Le boeing 787 sur Mayotte continue à voler alors qu'il risque à tout moment de terminer son vol en planeur.....Je n'imagine meme pas l'atterissage de cet avion en planant sur Mayotte ...La piste est trop courte .

52.Posté par titi974 le 22/04/2018 12:27

La bonne nouvelle dans cette affaire est que le constructeur des réacteurs Rolls Royce va rectifier le tir et fiabiliser ses moteurs sans qu il n y ai eu de catastrophe ce qui est rassurant dans le suivi de la maintenance il est bien que tout le monde soit au courant plus tôt que de cacher les problèmes jusqu’à ce que le pire arrive là au moins les futurs passagers savent que lorsqu’ils reprendront les vols long courrier sur ce modèle les moteurs seront modifiés et tout ceci ne sera que de l’histoire ancienne .

51.Posté par Vahona Fotsy-Avadika Romba Hanitrimpatsaka le 22/04/2018 12:00

Air-Mad n'aurait jamais dû se fourvoyer avec Air Austral car cette compagnie française va l'entrainer dans sa chute au lieu de l'aider à se remettre des gestions catastrophiques intentionnelles par des Malgaches missionnés-privatiseurs qui avaient pour tâche, comme pour la Jirama, tout en se servant personnellement pour se payer de leur travail de bradeurs, de rendre ces deux compagnies déficitaires et de les mettre en faillite afin de les vendre ensuite pas cher à des sociétés privées. Le coup est devenu classique, ce sont les directives de privatisation et de marchandisation de TOUT, de l'OMC, de la BM et du FMI dont on sait où sont basés géographiquement et politiquement ces organismes prédateurs.

Le projet de reprise de 49% des parts d'Air-Mad par Ethiopian Air Lines, en lice avec celui d'Air-Austral était vraiment l'occasion de rompre avec la Françafrique et de moucher l'ambassade de France et le Conseil Régional de la Réunion tout en affirmant la souveraineté et l'indépendance de Madagascar.

Cette option aurait ouvert davantage symboliquement Madagascar sur l'Afrique, Addis Abbeba étant tout de même le siège de l'Union Africaine et Ethiopian Airlines la plus grande compagnie d'Afrique.

Espérons que Air-Madagascar ne sera pas achevée par cette alliance contre nature entre un pays prétendu indépendant qui souffre toujours en 2018 du syndrome de Stockholm envers son ancienne tortionnaire coloniale.

50.Posté par technicien le 22/04/2018 11:23

Air Austral a acheté américain car ses techniciens et pilotes étaient formés sur boeing ce qui est logique.

De même Transavia filiale d'Air France a toute sa flotte en boeing 737 et ne sait pas quelle décision prendre pour la renouveler. C'est un véritable casse tête car tout est à revoir en cas d'achat dAirbus A320 en ce qui concerne l'entretien la formation de pilotes ...
Et pourtant l'airbus A320 est parfait !

49.Posté par spartacus974 le 22/04/2018 11:03

Rappelons nous les articles dithyrambiques de notre Pierrot qui se gargarisait de l'achat des 2 boeing 787 par Air Austral....Il avait fait le voyage à Seattle pour nous vanter cet avion exceptionnel évoquant une révolution dans le monde de l'aérien.Après une gabegie sans nom pour aller chercher un appareil à Seattle,je m'étonne de ne pas entendre tous ces bonimenteurs à l'heure de ce scandale qui fait voler un appareil(certes au départ de Mayotte ceci explique probablement cela) avec un risque important de casse réacteur.Le second est immobilisé depuis des semaines et risque de le reste encore longtemps car Rolls Royce est débordé.Que va faire Air Austral?Immobiliser ces 2 appareils comme il conviendrait de le faire,continuer sa politique de la roulette russe avec les passagers au départ ou à destination de Mayotte,faire appel encore une fois à une compagnie low cost mais surtout bas de gamme pour assurer le remplacement des 787 .....Silence radio pour l'instant et peu de vagues dans les médias qui ont peur de ternir la compagnie péi en pleine campagne publicitaire pour redorrer une image déjà très dégradée....Air Austral est entrée dans une phase de turbulences sévères et ne peut compter que son équipage de branquignoles et de bonimenteurs de foire.

48.Posté par almuba le 22/04/2018 09:45

Belle réussite commerciale que d'avoir acheté ces avions dont plus personne ne voulait.
Quelle belle affaire réalisée.
Chapeau bas messieurs les acteurs d'Air Austral !

47.Posté par Pamphlétaire le 22/04/2018 08:44

Voici la réponse apportée par Soyouzman un lecteur de crash-aérien concernant cet article, commentaire du samedi 21 avril 2018 :

La FAA, l'autorité américaine de l'aviation civile, a annoncé avoir retiré le certificat ETOPS aux 787 équipés de moteurs Roll-Royce, et l'a limité à moins de 140 minutes. C'est à dire qu'un 787 équipé de RR et immatriculé aux Etats-Unis ne pourra pas s'éloigner de plus de 2h20 d'un aéroport de dégagement. De même, une compagnie étrangère opérant un 787 RR de ou vers les Etats-Unis ne pourra pas lui faire emprunter une route l'éloignant de plus de 2h20 d'un terrain de secours.

C'est un peu pénalisant pour les vols transatlantiques, et beaucoup pour les vols transpacifiques.

Air Austral ne desservant pas les états unis, ils n'ont pas ce problème. Toutefois ses 787 connaissent depuis le début d'année de lourdes immobilisations pour la maintenance des moteurs (RR), et sont remplacé par des A330 HiFly en particulier sur la liaison Saint-Denis Bangkok.

Les 787 Air France ne sont pas concernés car équipés de moteurs General Electric.

L'EASA, organisme européen, a également émis des recommandations. Le soucis est connu, mais semble largement diffusé et nécessite un lourd travail de maintenance pour être résolu.

Après, avec le "America First" on peut toujours suspecter la FAA de s'acharner sur le motoriste anglais, ce qui favorise indirectement GE, américain. Néanmoins, cette théorie est discutable car elle pénalise dans tous les cas le 787 qui est la vitrine actuellement de l'aviation américaine.

CQFD

46.Posté par Babeuf le 22/04/2018 03:05

Les 787 d'Air Austral font-ils partie des 787 équipés de moteurs Rolls-Royce impliqués ou d'autres moteurs?
De toute façon en lisant ce qui suit il y a eu beaucoup de problèmes sur ces avions.
Quel est ce nouveau problème avec le Boeing 787 ?

Les autorités américaines ont enjoint le constructeur à effectuer une modification "urgente" sur des moteurs General Electric. Ils sont susceptibles de s'arrêter en plein vol.

Un Boeing 787 Dreamliner de Japan Airlines atterrit à l\'aéroport de Francfort (Allemagne), le 2 février 2015. 
Un Boeing 787 Dreamliner de Japan Airlines atterrit à l'aéroport de Francfort (Allemagne), le 2 février 2015. (CHRISTOPH SCHMIDT / AFP)


avatar

franceinfo avec AFP

France Télévisions

Mis à jour le 25/04/2016 | 12:32
publié le 24/04/2016 | 15:35


Cette nouvelle ne va pas rassurer les phobiques de l'avion. Le Boeing 787 fait face à un nouveau problème grave. A tel point que les autorités américaines demandent à l'avionneur Boeing d'intervenir de façon "urgente" sur des moteurs General Electric (GE) équipant des appareils 787. La raison : ils sont susceptibles de s'arrêter en plein vol. Ce n'est pas la première fois que ces engins sont touchés par des soucis techniques. Retour sur ce nouvel incident et les précédents.

Dernier souci : des moteurs qui s'arrêtent en plein vol

Le 29 janvier, un des deux moteurs d'un 787 de Japan Airlines, de modèle GEnx-1B PIP 2, s'est arrêté soudainement alors que l'avion volait à 20 000 pieds (6 096 mètres) d'altitude. L'équipage n'est pas parvenu à le relancer mais l'avion a pu se poser avec un seul moteur, une version plus ancienne du GEnx-1B, le PIP 1, quelques minutes après l'incident.

"L'éventualité d'une panne en plein vol des deux moteurs [sur les 787 équipés uniquemement du modèle PIP 2] pour le même problème est une question de sécurité urgente", souligne la Federal aviation administration (FAA).

Cette consigne n'a autorité que sur des compagnies aériennes américaines et ne concerne donc que 43 avions aux Etats-Unis. Mais 175 appareils 787 appartenant à 29 compagnies aériennes sont affectés à travers le monde, selon Boeing. Elle s'applique aux moteurs de modèle GEnx-1B PIP 2 équipant le 787, précise la FAA. La modification doit être effectuée d'ici septembre, a précisé à l'AFP Rick Kennedy, un porte-parole de GE, qui fabrique ces moteurs.

Quarante avions affectés ont déjà été réparés, a indiqué un porte-parole de l'avionneur, insistant sur le fait que le problème ne survenait qu'en hiver et en basse altitude. L'enquête sur l'incident de Japan Airlines a conclu qu'une accumulation de glace dans les aubes a entraîné des frottements ayant endommagé le moteur et provoqué une extinction en vol, selon la FAA.

En 2015 : une potentielle perte de contrôle en plein vol

En mai de cette année-là, la FAA demandent aux compagnies aériennes utilisant le 787 de procéder à une maintenance régulière des générateurs dont la mise sous tension ininterrompue pouvait entraîner une perte de contrôle de l'appareil en vol. Le problème était dû à un logiciel défectueux.

En 2014 : des fissures sur les ailes

Le constructeur aéronautique annonce en mars 2014 qu'il va faire inspecter "une quarantaine" de Dreamliner pas encore livrés, en raison de fissures sur leurs ailes. Boeing maintient néanmoins inchangées ses prévisions de livraisons pour 2014, tout en indiquant qu'il devrait y avoir quelques retards, précise un porte-parole. Ce dernier assure aussi que cette découverte n'aura pas d'impact "matériel" sur les résultats de l'entreprise, sans davantage de précision.

"Nous avons été notifiés par notre sous-traitant" japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI), chargé de la production des ailes, "du fait qu'un changement dans le processus de production pourrait avoir provoqué des fissures de la taille d'un cheveu sur un nombre limité" d'ailes. "Nous sommes convaincus que ce problème n'existe pas dans la flotte [de 787 Dreamliner] actuellement en service", affirme-t-il.

En 2013 : problèmes de batterie, bout de fuselage envolé et pare-brise fêlé

C'est une "décision rare", commente l'Agence européenne de la sécurité aérienne : en janvier 2013, tous les Boeing 787 Dreamliner sur l'ensemble de la planète sont cloués au sol pour des raisons de sécurité, sur décision de la FAA.

Au centre de l'enquête, les batteries au lithium-ion. Un Dreamliner d'ANA a dû atterrir d'urgence au Japon à cause d'une alarme signalant la présence de fumée et d'une odeur forte à bord en provenance de la batterie. Il s'agit du deuxième incident impliquant une batterie au lithium-ion pour le seul mois de janvier. Le Boeing 787 est le premier modèle d'avion de ligne à utililser ces batteries, en lieu et place de modèles nickel-cadmium qui présentent divers inconvénients, notamment en termes de charge.

Trois mois plus tard, l'interdiction de vol est levée après des modifications d'équipement et un vol test qui s'est déroulé sans incident.



A la mi-octobre, un 787 d'Air India perd un bout de son fuselage en plein vol. Le 787 Dreamliner transportait à son bord 148 personnes et assurait la liaison entre New Delhi et Bangalore. Les pilotes ne se sont aperçus de la perte de la plaque, qui mesurait tout de même environ 1 mètre sur 2,50 mètres, qu'après avoir atterri.

En novembre, toujours sur Air India, un pare-brise d'un 787 se fissure à l'atterrissage à Melbourne, en Australie. La compagnie évoque un "incident mineur". Selon un responsable d'Air India, l'incident ne serait pas lié à un défaut du 787, mais il pourrait être dû à une brusque variation de la température ou à des projections sur le pare-brise.

45.Posté par anonyme_mouse le 21/04/2018 23:52

Papa?
quoi?
Papa???
Quoi???
On arrive quand à la Réunion???
Tais-toi et rame!!!

44.Posté par Babeuf le 21/04/2018 22:43

Bizarre! Bizarre ! le JIR et Imaz press ne mentionnent pas ces problèmes clouant les Boeing 787!
Ces deux journaux auraient-ils des actions d'Air Austral?

43.Posté par zanatany le 21/04/2018 19:51

Certes : 1ère et 2éme génération d'avion pas sécurisés !

BOEING : La troisième génération d’avions représente la majeure partie de la flotte mondiale aujourd’hui en circulation, avec plus de 13 000 avions en activité : Boeing 737, 747, 757 et 767, les avions du constructeur Bombardier, les MD-11, MD-80 et MD-90… L’évolution majeure de ces appareils est l’apparition des écrans à la place des cadrans, mais surtout le développement du Flight Management System ou FMS. Ce logiciel très efficace permet de fournir aux pilotes des informations sur leur trajectoire, la consommation de carburant, le pilotage…
L'Airbus A320, premier avion intégrant la protection de domaine de vol. C'est également le premier appareil pouvant être piloté par seulement deux personnes.
L’Airbus A320, premier avion intégrant la protection de domaine de vol. C’est également le premier appareil pouvant être piloté par seulement deux personnes.

AIRBUS : La quatrième générations d’appareils, la plus récente, est apparue en 1988 avec la série des Airbus A320. Tous les avions conçus après cette date appartiennent à cette catégorie, c’est-à-dire la totalité des Airbus ainsi que les Boeing 777 et 787. La grande nouveauté est la capacité de l’avion à protéger son domaine de vol. Cela signifie qu’il ne va pas accepter de se mettre dans des situations dangereuses, refusant par exemple de trop se pencher ou de trop ralentir.
VAUT MIEUX AIRBUS ET EN PLUS C'EST EN PARTIE FRANCAIS !

42.Posté par Ti tangue stressé le 21/04/2018 19:39 (depuis mobile)

Ouf ...!!!! merci seignèr la fin des vols DZA/RUN/CAF hi hi hi .... et Ratenon y di ?

41.Posté par John le 21/04/2018 18:44 (depuis mobile)

"C'est l'Etat Français qui n'a pas pris ses responsabilités !!!!" ......................dit Ratenon

40.Posté par Eric le 21/04/2018 18:03

"Y a t il des gens qui se souviennent que les chef de la Région étaient partie fêter en grande pompe l'achat de cet avion à Seattle... MDR."

oui mais c'est triste quand on voit que les familles des malades,dans le besoin, galèrent eux galèrent pour ce faire aider quand ils doivent accompagner un des leur en métropole.

L'argent de la région n'est pas forcément bien utilisé

39.Posté par miro le 21/04/2018 17:58

Charette boeuf lé plus lent, mais lé plus sûr, et en plus ou nana fumier po faire pousser légumes; !

38.Posté par Inspecteur gadgete le 21/04/2018 17:14

SUITE

Commentaires (53)

1. Georges le 26/05/2016 12:29
Les détracteurs ne veulent pas comprendre îls préfére T casser l'image de la Reunion au lieu d'être fiers de cette acquisition , merci des infos , nous savons que ce choix est stratégique et economique qu'il va dans le sens d'une Reunion qui avance

2. Jean le 26/05/2016 12:58
Cet appareil correspond aux besoins donc avançons s''il vous plaît . Nouvelle el technologie, emplois , promotion de notre image .avancons


4. Zandette le 26/05/2016 13:22
Bah voila !!!!
5. maelle le 26/05/2016 13:26
Encore des explications, que vont ils inventé à nouveau pour l' arrivé de cet avion !

6. karine le 26/05/2016 13:30
ce n' est pas un bêtisier c' est la réalité, maintenant faut arrêter les commérages, ce Boeing est là, et il va faire ces trajets, arrêter de vous lamentez

7. paris le 26/05/2016 13:35
ce Boeing est fiable c' est des mauvaises langues, j' achète toujours des voitures d' occasion et j' ai jamais eu de soucis.

8. gisele le 26/05/2016 13:43
alé un point gagné

9. Isabelle le 26/05/2016 13:46
Si l'avion a été autorisé a prendre l'envol depuis Seattle ou Paris c'est qu'il est aux normes et fiable. Et je ne pense pas que les passagers auraient mis leurs vie en Péril si c'était le cas. moi je dis que ceux qui critique ce n'est que les jaloux
.....

37.Posté par Inspecteur gadgete le 21/04/2018 17:07

ti kreol
Oui


Zinfos 974
Air Austral : "Aucun doute sur la fiabilité des Boeing 787"
Le 26/05/2016 | Par Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com | Lu 5609

La polémique sur la fiabilité des Boeing 787-8 Dreamliner acquis par Air Austral ne cesse de s’amplifier. La compagnie nous apporte sa réponse.

La question de la fiabilité des Boeing 787 n’est pas nouvelle et de nombreux journaux en ont déjà fait l’écho sur le plan international. Il est vrai que cette version de l’appareil, baptisée "Early Bills"* ou "Terrible Teens"* a mis à mal l’image Boeing.

De nombreux problèmes ont été recensés sur cette version. Problèmes de design, d’approvisionnement de la chaîne, bugs informatiques et de batterie, moteurs s’éteignant en plein vol : la compagnie est boudée et son carnet de commandes réduit à chaque nouvelle anomalie. Boeing se retrouve alors avec une dizaine d’appareils sous les bras, qu’ils sont bien incapables de revendre.

"Une coquille vide"

Ce sont des appareils faisant partie de ce lot fabriqué entre 2009 et 2010 qu’a acquis Air Austral. Mais bien que portant le titre de 787-8, la compagnie affirme avoir en fait gardé de cette version "une coquille vide".

"Nous avons acquis des fuselages commandés par la compagnie ANA dans un premier temps mais qui s’est désistée en 2011. Ils ont estimé le fuselage trop lourd par rapport à leurs besoins. Depuis, même si nos 787 sont plus lourds que les dernières versions, la technologie a évolué. Nos appareils sont donc équipés des dernières technologies fournies par Boeing, qui a maturé son programme " nous explique aujourd'hui Air Austral.

"Il est clair que le fuselage de nos appareils est plus lourd que les dernières versions"

Le prix d’acquisition particulièrement avantageux découle d’ailleurs de la réputation des "Terrible Teens". Un fuselage déjà construit a également permis de raccourcir les délais d’acquisition. La livraison de l’appareil s’est effectuée un an après la commande, contre quatre ans en moyenne.

"Il est clair que le fuselage de nos appareils est plus lourd que les dernières versions. Mais globalement, nos Boeing 787-8 Dreamliner sont plus performants que notre flotte actuelle. Ils sont à la pointe de la technologie au niveau de l’équipement. Ils nous offrent un rayon d’action suffisant".

La compagnie Ethiopian Airlines a également fait l’acquisition de ces appareils, gage de confiance contrairement aux idées reçues selon Air Austral. "Contrairement à ce que l’on peut croire, c’est une des plus grosses compagnies au monde".

Les deux Dreamliner permettront à la compagnie aérienne réunionnaise de mettre en place une liaison directe entre Paris et Mayotte dès le 10 juin prochain. Il apportera aussi un complément à la desserte de La Réunion depuis Paris. Le 787-8 permettra de rétablir la liaison directe Réunion-Bangkok dès l’arrivée du deuxième appareil.

*Premières Factures
*Adolescents Terriblesb[

36.Posté par akhe974 le 21/04/2018 16:55 (depuis mobile)

ils s entetent à acheter Américain....allez gout. ..vive Airbus industries...mais réjouissons nous...avec tous ces appareils cloués au sol..cela va faire le jeu de l avionneurs européen....mdr

35.Posté par PASCAL le 21/04/2018 16:19

Air Mauritius est une bonne alternative !!! La sécurité des passagers reste une priorité et pas d'incidents grave en 50 ans d'existence.

34.Posté par Zorro le 21/04/2018 16:12 (depuis mobile)

Oui...
Et Ratenon?
Qu’est ce qu’il en dit?

33.Posté par Jk le 21/04/2018 15:47 (depuis mobile)

Comme d''habitude les gens parlent sans savoir..
Des B737 équipés de trent 1000..pff
Enfin un grand sage madit "fo laisse la langue batte sinon la bouche i sent mauvais"

32.Posté par Nicolas le.malouin le 21/04/2018 14:47 (depuis mobile)

Alex, à quand.la.sortie du reportage de la.sauterie à seattle??

31.Posté par HOAREAU le 21/04/2018 14:01

Et RATENON?

30.Posté par ti kreol le 21/04/2018 13:58

@ 23 lol

Si on te ressort les commentaires de l'époque tu réaliserais bien vite que les gens trouvaient cet achat déjà stupide.

Et que la plupart des gens trouvaient que le voyage de fête de DR et ses amis à Seattle étaient une honte et gaspillage d'argent.

29.Posté par klod le 21/04/2018 13:33

++++ post 23 ! et oui, manque de constance chez deux trois certains , rien de nouveau.

28.Posté par azert le 21/04/2018 13:10

Air austral été trop fier d avoir acheter ses avion que Boeing avais bradé, bon marché coute cher, tous le monde savait que le 787 avait des problèmes
Perso pour aller en Asie je passe par air Mo et ou Emirates de maurice, un poil plus cher mais la vie n as pas de prix, bien que le 787 soit très confortable

27.Posté par ecolo le 21/04/2018 12:34

Ca serait bien que l'on ressorte tout les commentaires lors de l'annonce de l'achat de ces 2 avions.

Tout les "bravo Didier", "La région trop forte!" etc..

Je savais pas que la girouette était une spécialité réunionnaise!

26.Posté par DARID JEAN PATRICK le 21/04/2018 12:32

Le Réunion-Paris CDG se fait sur Boeing 777.

25.Posté par roro 61 le 21/04/2018 12:17

Le savez vous que le train d'atterrissage du B 787 Dreamliner est fabriqué en France par le meme fabriquant de celui de L'A380 .( Safran ) .
Il y en a qui causent pour brasser de l'air comme d'habitude .

24.Posté par ti kreol le 21/04/2018 12:15

https://www.zinfos974.com/Air-Austral-Aucun-doute-sur-la-fiabilite-des-Boeing-787_a101492.html

Aucun doute sur la fiabilité des 787 MDR...

Encore une mauvaise décision des décideurs d'air austral. Y a t il des gens qui se souviennent que les chef de la Région étaient partie fêter en grande pompe l'achat de cet avion à Seattle... MDR.

https://www.zinfos974.com/Delegation-Air-Austral-a-Seattle-Le-PDG-justifie-le-voyage_a101458.html

Ces avions étaient au coeur de la stratégie d'air austral MDR.

https://www.zinfos974.com/Les-deux-nouveaux-Boeing-787-d-Air-Austral-au-coeur-de-sa-strategie_a97488.html

Superbe stratégie.

23.Posté par Inspecteur gadgete le 21/04/2018 11:56

Tiens pas de louange de louange de didiX sous cet article.

22.Posté par dada le 21/04/2018 08:45

on a toujours les gens qui nous commandent et gouvernent sont incompétents

21.Posté par goutanou le 21/04/2018 08:42

Tout ça signifie que les prix vont encore augmenter sur Air Austral ?

20.Posté par Réveillez vous le 21/04/2018 11:41

@Créole

dans un Boeing y a plein de matos français
et dans un airbus plein de matos US ....

bref au final contrairement a ce qu'on pourrait pensait vos mieux qu il prenne du boing..c est plus bénéfique pour la france....

19.Posté par Quji paie la casse ? le 21/04/2018 11:36

J'a oublie d'inclure dans ma question la société louant en (leaisng?) les avions.

Comme un fait exprès, je lis dans l'édition internet du monde d'aujourd'hui:

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2018/04/21/apres-l-accident-du-vol-southwest-aux-etats-unis-des-inspections-d-urgence-de-moteurs-d-avions_5288534_3222.html://

b[Après l’accident du vol Southwest aux Etats-Unis, des inspections d’urgence de moteurs d’avions

i[b[Le régulateur aérien américain a pris cette décision sur la base des premières informations émanant de l’enquête sur l’accident de la compagnie Southwest, mardi.]]bi

La mort d’une passagère dans un accident aérien mardi fait bouger les choses. La Federal Aviation Administration (FAA, régulateur aérien américain) a imposé, vendredi 20 avril, des inspections d’urgence sur les moteurs semblables à celui qui a partiellement explosé sur un appareil 737 de la compagnie Southwest. Les lames de ventilateur des moteurs CFM56 pour Boeing 737 ayant effectué plus de 30 000 rotations – soit quelque 681 moteurs dans le monde, dont 352 aux Etats-Unis – devront être examinées sous 20 jours.]b

Ca ne concerne apparemment pas dans ce cas ci AA/UU qui sauf erreur dispose de 2 B737 équipés de réacteurs RR Trent 1000.

Peut-être les autres compagnies locales (si elles opèrent avec des B787 équipés de réacteurs CFM56) sont-elles concernées par l'incident ?

Pour info (Wikipédia): https://fr.wikipedia.org/wiki/CFM_International://

"CFM International est une coentreprise entre la société américaine General Electric et la société motoriste française Safran Aircraft Engines, anciennement SNECMA2. Le but de cette union est de développer et vendre la série de réacteurs d'avions CFM56.

CFM n'est pas un sigle et n'a pas de sens particulier. Le nom de l'entreprise (CFM) et du produit qu'elle vend (le CFM56) vient de la combinaison des noms des deux réacteurs produits par les sociétés mères, le CF6 de GE Aviation et le M56 de la Snecma.
"

18.Posté par Cimendef le 21/04/2018 11:33 (depuis mobile)

Il n''y a pas à dire Grobert est un parfait incompétent. Au moins, sa bande et lui, auront profité d''un voyage tous frais payés aux states.

17.Posté par Rambo le 21/04/2018 11:27

Air Austral et sa clique de gestionnaire "marrons" ont cru faire l'affaire du siècle en achetant ces 2 boeings pourris pour le prix d'1...Tout le monde savait que ces avions avaient déjà de gros soucis depuis leur sortie : des moteurs qui s'arrêtent en plein vol, une potentielle perte de contrôle, des fissures sur les ailes, problèmes de batterie, bout de fuselage envolé, pare-brise fêlé et enfin risque de casse des réacteurs !!! Je ne veux pas jouer les cassandre mais il faut reconnaitre qu'on prend beaucoup de risque avec ces "coucous" d'AA

16.Posté par Quji paie la casse ? le 21/04/2018 11:21

8.Posté par Pamphlétaire le 21/04/2018 09:28

"Il faut reconnaître d'un autre côté le travail des ingénieurs et personnels de Rolls Royce pour leur savoir-faire, leur opiniâtreté dans leur travail découlant certainement de la perfection inculquée par Rolls et Royce, un reste de volonté de Winston Churchill et leur foi d'insulaire. "

Euh, y'a quand même un problème sur le compresseur de ce type de réacteur (Trent 1000). Comme quoi, ce n'est pas parfait.Mais de toute façon, ils n'ont pas droit à l'erreur, sinon la boîte périclite ou coule..

Ma question: qui prend en charge les pertes financières liée à l'immobilisation des avions?

Le transporteur, le vendeur de l'appareil RR, leur assureur?

J'aimerais savoir..

15.Posté par TATI le 21/04/2018 11:18

@La cata,si c'est bien un avion en qui je ne fais pas du tout confiance c'est bien l'Airbus.Pas le 787 mais les autres boeing,si.Je fais plus confiance aux américains pour les avions;Ils ont tellement l'habitude des avions car ils circulent entre états surtout par avion et leurs trains sont nuls.

14.Posté par Le Taliban. le 21/04/2018 11:15

Un bon retour à nos vieux 707.
Ou Caravelle et nos Siper Constellations.

13.Posté par cola daniel le 21/04/2018 07:24

J'espère qu'il va y avoir des retards supérieurs à 3h...

12.Posté par La Cata le 21/04/2018 10:15

Au moins Air mauritus avec leurs Airbus, ne risque pas ce genre de probleme ! changez de compagnie, vous ne regretterez pas !

11.Posté par cmoin le 21/04/2018 10:04

Bravo à didier robert et au directeur d'air austral pour ces cercueils volants!
Quelle bande d'incompétents!

10.Posté par GIRONDIN le 21/04/2018 09:35

Très bonne affaire ce taccot, i méritait le déplacement.

9.Posté par Pamphlétaire le 21/04/2018 09:28

Après l'euphorie et la bouteille de champagne pour l'achat du nouvel Dreamliner, angoisse, pleurs et demande de subventions, aides pour le ou les avions cloués au sol entraînant une perte financière sèche, n'est-ce-pas?
Il faut reconnaître d'un autre côté le travail des ingénieurs et personnels de Rolls Royce pour leur savoir-faire, leur opiniâtreté dans leur travail découlant certainement de la perfection inculquée par Rolls et Royce, un reste de volonté de Winston Churchill et leur foi d'insulaire.

8.Posté par Laulo le 21/04/2018 09:17

Je trouve que dans toutes les sociétés d'économie mixte, il devrait y avoir un siège à pourvoir dans les organes d'admiistration et de contrôle pour une association citoyenne.
C'est tout de même de l'argent public.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter