Océan Indien

Risque requins : Des fermes aquacoles font polémique à Maurice

Jeudi 6 Juillet 2017 - 16:15

Un projet de fermes aquacoles fait craindre à la population, aux professionnels du tourisme et à des associations écologistes le même scénario qu'à La Réunion, avec sédentarisation de requins et attaques.


Risque requins : Des fermes aquacoles font polémique à Maurice

Sur l'île Soeur, des fermes aquacoles font polémique. La crainte d'une crise requin semblable à celle de la Réunion fait réagir, et une manifestation s'est tenue la semaine dernière pour protester contre les fermes existantes et celles en projet. Une autre est prévue le 22 juillet.

Daroomalingum Mauree, ex-directeur de Pêche au ministère de la Pêche et "Regional Project Coordinator" en aquaculture pour la Banque mondiale dans la région est-africaine l'assure pourtant : ces craintes sont injustifiées.

Selon ce spécialiste en aquaculture, les conditions sont dissemblables à la Réunion et à Maurice, et
il ne faudrait pas comparer les deux îles. La côte mauricienne, explique l’ancien cadre du ministère mauricien de la Pêche, est entourée de barrières de corail. "À La Réunion, il y a un gros volume d’eau douce en provenance des montagnes qui se jette dans la mer, contenant aussi des détritus. Certaines espèces de requins sont attirées par l’eau boueuse et trouble alors que l’eau de mer est différente chez nous".

Il n'y a pas de preuve que les fermes aquacoles attirent les requins, dit-il. "Aucune de ces cages n’a été endommagée par des requins. L’aquaculture est souvent faite en haute mer. S’il y a des requins, c’est normal. C’est leur habitat. D’ailleurs, ils ne resteront pas longtemps au même endroit".

L'expert assure que les
cages sont placées dans des endroits où le courant est fort. "C’est un élément très important pour que les déchets rejetés par les poissons et les restes de nourriture ne s’entassent pas au fond de la mer. Le courant marin doit les éparpiller tout en les emportant ailleurs pour qu’ils ne fassent pas suffoquer toute la ferme".

Des explications qui rassureront peut-être les Mauriciens, qui partagent sur les réseaux sociaux des photos de dauphins déchiquetés par des requins, et redoutent que la prochaine victime de ces attaques ne soit pas un cétacé...


Zinfos974
Lu 1050 fois



1.Posté par klod le 06/07/2017 17:57

la fé la couillonisme la réunion , va fé la couillonisme morice .

2.Posté par Ben Moncolon le 07/07/2017 18:38

Ça c'est ce que disait aussi Cousteau dans un de ses livres.
Le problème est que les requins n'ont jamais lu le bouquin en question.

3.Posté par klod le 08/07/2017 15:56

sinon , pour les malcomprenants , colleurs d'affiche sans conscience ..:


oui , mi koné que deux trois certains nout ti péi lé fooooooooormidable .mais en faire un slogan alors que la run lé toujours à 30% d chomage ..



le "formibalisme" se conçoit en constat et en réalité et en humilité .......................... .pas besoin crié ............. mais bon , c'est la run , mon ti péi , ile intense ?

4.Posté par STOP le 16/07/2017 09:48

Maurice /Réunion
Mêmes problèmes, mêmes dangers
Aucuns intérêts à s' y rendre
L'Océan indien dans son ensemble devient une destination à bannir.
Les Caraïbes c'est pas mieux aussi dangereux
Allez plutôt en Asie plus belle et plus accueillante et surtout moins chère comme destination
Requins en moins et pas le risque de rentrer entre 4planches

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues