Société

Risque requins : 2 millions d’euros par an pour renforcer la sécurité des zones d'activité nautiques

Vendredi 16 Février 2018 - 18:04

Risque requins : 2 millions d’euros par an pour renforcer la sécurité des zones d'activité nautiques
Le ministère des Outre-mer a communiqué ce vendredi sur le plan d'actions sur le risque requins à La Réunion. Annick Girardin, ministre des Outre-mer, annonce que le Gouvernement a décidé de doubler les financements du Plan d’actions sur le risque requins à La Réunion en les faisant passer à 2 millions d’euros par an, "conformément à l’engagement pris fin 2017".

"Ce doublement des financements va permettre de renforcer la sécurité des zones pour la baignade et les activités nautiques", indique le ministère. 

Un financement qui servira à l'amélioration de la sécurité des zones surveillées existantes pour la baignade et les activités nautiques et aménagement de nouvelles zones. La poursuite du programme sélectif de pêche de prévention continue sur la période 2018-2021 : "La participation l’État est renforcée de 2018 à 2021 sur les actions de prélèvement des requins bouledogues, et le soutien à la réserve marine est réaffirmé", précise Annick Girardin.

Le dispositif "vigies requins renforcées" sera déployé sur de nouvelles zones géographiques et sera "élargi à de nouveaux publics pour contribuer au développement économique et touristique de La Réunion."

Le plan prévoit également le renforcement des moyens humains et financiers du centre de ressources et d’appui (CRA) pour la réduction du risque requin, ainsi que l'amélioration des connaissances sur les requins tigres et bouledogues à des fins opérationnelles de réduction du risque.

"Ces actions prévues traduisent la mobilisation du Gouvernement aux côtés des élus afin d’élargir l’accès à l’océan", conclut la ministre des Outre-mer.
A.D
Lu 2891 fois



1.Posté par JORI le 16/02/2018 18:38 (depuis mobile)

Renforcer la sécurité !!. Mais pourquoi faire ?. On va toujours trouver des abrutis, comme les deux derniers décédés, qui braveront tout interdit. Plus grave, entraînant souvent la mise en danger des sauveteurs.

2.Posté par GIRONDIN le 16/02/2018 19:21

Rien de prévu pour l'apprentissage des codes couleurs et le respect des règles ?

3.Posté par klod le 17/02/2018 16:56

"ainsi que l'amélioration des connaissances sur les requins tigres et bouledogues à des fins opérationnelles de réduction du risque. ".....ha bon ............ recherches internationales ou fait par les endémiques espécialistes locaux, ex surfeurs , nouveaux politicos ? du nouveau ? tenez moi au courant.

4.Posté par Nono le 18/02/2018 01:37

@1 T'as encore tout compris toi. Ces zones protégées, c'est justement pour les personnes qui respectent les interdits...

5.Posté par Simandèf le 19/02/2018 10:20

Dommage que cette argent ne va pas pour la création de l'activité qui créée de l'emploi ou encore le social

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 18:05 Inauguration de la RD2/RD4