Société

Risque requin : Rappel de la préfecture, "la plus grande vigilance s'impose"

Jeudi 16 Mars 2017 - 17:15

En cette période de vacances scolaires et suite aux fortes précipitations qui touchent l'île ces derniers jours, la préfecture fait une piqûre de rappel concernant le risque requin à La Réunion. Voici le communiqué : 

"La fin de saison d'été austral constituant une période plus particulièrement sensible au risque requin, le récent épisode de fortes pluies ayant engendré une grande quantité d’eau douce vers l’océan avec une turbidité accrue des eaux côtières, Dominique Sorain, préfet de La Réunion, rappelle que la plus grande vigilance s'impose à l'ensemble des usagers de la mer et plus particulièrement aux pratiquants des activités les plus exposées au risque requin, qui font l’objet d’une réglementation spécifique. 

Rappel de la réglementation en vigueur

L’arrêté préfectoral du 8 février 2017, portant réglementation temporaire de la baignade et de certaines activités nautiques restreint, dans la bande des 300 mètres du littoral du département de La Réunion, sauf dans le lagon et, en dehors du lagon, dans les espaces aménagés et les zones surveillées définies par arrêté municipal, les activités les plus exposées au risque requin, à savoir :

la baignade, y compris lorsqu’elle s’effectue à l’aide d’un équipement de type palmes, masque et tuba ;
les activités nautiques utilisant la force motrice des vagues (surf, bodyboard, bodysurf, longboard, paddleboard).

Les filets de baignade de la plage de l'Etang-Salé installés en face du poste des maîtres-nageurs sauveteurs, ainsi que ceux de Boucan-Canot et des Roches Noires sur la commune de Saint-Paul au sein de zones aménagées, ouvrent des espaces de pratique surveillée hors lagon. Il est rappelé que la pratique de la baignade et des activités nautiques au sein de ces zones n'est possible que dans les conditions et aux créneaux horaires portés à la connaissance des usagers par les services municipaux sur site. La disponibilité des filets, qui ne peut être assurée de façon permanente en raison des conditions météorologiques de l'été austral (houle cyclonique), conditionne notamment l'ouverture effective de ces zones surveillées.

Les autres activités nautiques, notamment la plongée et la pêche sous-marine, demeurent possibles dans le cadre de la réglementation, aux risques et périls de leurs usagers.


Dispositifs de prévention et de surveillance en vigueur

D’une manière générale, la signalisation utilisée pour la baignade sur les plages surveillées est la suivante :

- un drapeau rouge vif signifiant " interdiction de se baigner " ;
- un drapeau jaune orange signifiant " baignade dangereuse mais surveillée " ;
- un drapeau vert signifiant " baignade surveillée et absence de danger particulier ".

Sur certaines plages, ce dispositif est complété par une signalétique spécifique relative au risque requin :

- la flamme rouge représentant un requin indique que la présence d’un requin a été récemment signalée ou observée dans la zone ou à ses abords ;
- la flamme orange représentant un requin indique que les conditions sur zone sont propices à la présence de requins (météo, signalements récents...).

En l'absence de signalétique, la pratique des activités nautiques concernées par la réglementation préfectorale et communale est interdite. 

Conseils de sécurité et de prudence

Le Préfet invite l'ensemble des usagers de la mer à respecter les conseils de prudence suivants :

Avant de se mettre à l’eau

•    ne jamais se mettre à l’eau dans une zone interdite ou signalée dangereuse (consulter les panneaux d’informations), et vérifier la couleur du drapeau hissé

•    se renseigner auprès des maîtres nageurs sauveteurs du poste de surveillance sur la réglementation et les dangers éventuels : courants, conditions météorologiques (forte houle, orage, intempéries), qualité de l’eau (eaux troubles, pollution) ;

Une fois à l’eau

ne pas relâcher sa vigilance : le risque « zéro » n’existe pas, y compris lorsque l’on pratique une activité nautique dans un espace aménagé et surveillé ;

privilégier la pratique collective des activités nautiques, sous l’encadrement et la responsabilité des professionnels de la mer ;
ne pas rester dans l’eau en cas de blessure et, en cas de pêche sous marine, ne pas conserver ses prises sur soi : les déposer le plus rapidement possible sur sa bouée ou dans son bateau.

—>    Il est demandé de rapporter toute observation de requin auprès d’un poste de surveillance ou du CROSS Réunion : 02 62 43 43 43.


Toutes les informations relatives aux démarches de réduction du risque requin à La Réunion sont disponibles sur le site Internet dédié : www.info-requin.re "
Lu 5076 fois



1.Posté par couillonisse est faib' le 16/03/2017 19:28

quoi ?
plus de 2 h que c'est paru et couillonisse n'a pas encore laché sa bouse ?
il vieillit le pov ...

2.Posté par hardi le 17/03/2017 03:12 (depuis mobile)

@1.Pareil. Suis sur le cul. Devait avoir un gratin de tofu sur le feu.

3.Posté par polo974 le 17/03/2017 06:28

et la pêche sur chambre à air de tracteur ?
et le kayak de mer ?
et le kayak-surf ?
et la planche à voile ?
et le kite-surf ?

(bon, perso, je ne m'y risquerais pas trop...)

4.Posté par TICOQ le 17/03/2017 10:06

Parait que le burkini noir à tache blanche serait l'arme anti-requin par excellence. Les squales confondraient cette tenue avec une orque, leur prédateur naturel....

5.Posté par Nono le 17/03/2017 11:21

@1 & 2 Arrêtez les mauvaises langues, il a sa thèse de BM à présenter le mois prochain et il a rien foutu depuis 5 ans.

6.Posté par Couillonisse le 17/03/2017 13:00 (depuis mobile)

Salut les irresponsables :) alors vous avez bien lu les recommandations de la préfecture ??? Ah oui c''est vrai vous vous en foutez !! Pourtant l''eau est bien crado ça correspond pile poil aux conditions que vous préconisez pour patauger hein ???

7.Posté par deneb le 17/03/2017 13:59

Vous allez constater qu' il y aura encore des abrutis qui vont braver l'interdit .

8.Posté par Chaman le 17/03/2017 16:19

Viable, Cuvelu et cie VS Brouillard clair pourtant chiffres probants à l'appui : autant d'attaques (10 ) mortelles avec peche et sans Réseve que sans les 2 sur 10 ans chaque .

9.Posté par Chaman le 17/03/2017 21:19

Que sans peche avec Réserve .Sang pour sang inattaquable .

10.Posté par hardi le 18/03/2017 11:14 (depuis mobile)

Chaman tu verses dans le négationnisme. Ainsi la crise requin n'existe pas. Ce que tu ecris est faux, archi faux. Bravo à Melissa Cousin et Charlot Moyac, votre intox malsaine a fonctionné puisque quelques gugus ont gobé.

11.Posté par hardi le 18/03/2017 11:18 (depuis mobile)

Les climatologues subissent les climato-negationnistes ou climatosceptiques. Il y a aussi Faurisson qui pense que les chambres à gaz n'ont pas existé. Et puis il y a EELV qui affirme que la crise requin n'existe pas. Eelv ou le naufrage moral.

12.Posté par Chaman le 18/03/2017 12:14

Et puis il y a les négationistes du négationisme...Et les !! CHIFFRES ! Négationés donc .

13.Posté par hardi le 18/03/2017 16:04 (depuis mobile)

Tes "chiffres" n'existent que dans la caboche des eelv quu ont raconté n'importe quoi. Va sur les sites officiels comme celui de la prefecture. Errare humanum est perseverare diabolicum. Medite-ca Chamanito.

14.Posté par Chaman le 18/03/2017 22:30

Hardi pardi ! a parlé .Les chiffres aussi .Na . Moit-moite quoi .

15.Posté par hardi le 19/03/2017 10:35 (depuis mobile)

Chaman... quand ça veut pas ça veut pas, hein. Je te laisse également "negationner"la syntaxe, l''orthographe, la conjugaison... L''avantage avec les squalophiles c''est qu''ils laissent leurs productions "écrites" parler pour eux, on voit le niveau.

16.Posté par Couillonisse le 19/03/2017 10:49

Et il y a les surfeurs , les négationnistes de la responsabilité :) pas très bons tout courts ... juste bons à se faire choper après avoir lancé des cocktails molotov après une cuite et partir , on l'espère, une bonne dizaine d'années derrière les barreaux !! On voit le niveau ahahahaha

Tu iras les voir en prison tes camarades martyrs de la cause ???

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 12:05 L'épidémie de dengue circule encore à Saint-Paul