MENU ZINFOS

Risque requin : Le préfet de La Réunion conforte la position de la Région sur la pêche ciblée au sein de la Réserve Marine

Lundi 13 Mars 2017

Risque requin : Le préfet de La Réunion conforte la position de la Région sur la pêche ciblée au sein de la Réserve Marine
Dès le début de la crise en 2011, la Région Réunion a affiché sa solidarité en s'impliquant de manière volontariste dans la gestion du risque requin. En 2017, la Collectivité reste plus que jamais engagée. Yolaine Costes a ainsi réitéré son appel à la mobilisation auprès de tous les acteurs lors du Comité de Réduction du Risque Requin (C4R) qui se tenait ce vendredi matin à l'Institut d'Administration des Entreprises de Saint-Denis, et qu'elle présidait aux cotés du Préfet Dominique Sorain.

L'occasion pour la vice-présidente de rappeler les causes multiples de cette crise : l' interdiction de la vente de chair de requin depuis 1999 ; la surpêche globale dans l'océan Indien qui a fortement impacté la ressource poisson ; une mutation probable des habitudes des requins attirés, à l'époque, par la ferme aquacole ; la vulnérabilité des récifs coralliens...
 
Pour Yolaine Costes, Vice-Présidente de la Région : "il faut agir tous ensemble car le risque requin c’ est l’affaire de TOUS les Réunionnais  !"

En cause également la règlementation de la Réserve Marine excluant la présence de l’homme au sein de l a colonne d’eau et bridant la pêche ciblée. Cette dernière est restée sourde aux interpellations des Collectivités membres du GIP Réserve Naturelle Marine depuis 201 4. La Région ne tolère plus l’inertie de la Réserve et a décidé de réaffecter sa subvention 2016 au financement des dispositifs : Vigies requins renforcées , Caprequins, entretien et maintenance des sites de baignade... Cette décision a été actée lors de la commission permanente du mardi 7 mars dernier, présidée par Didier Robert.

Yolaine Costes a rappelé l’extrême urgence d’apporter une sécurisation maximale des eaux réunionnaises pour les Réunionnais, pour les touristes : "cela passe forcément par la pêche du requin tigre et bouledogue, des espèces dangereuses pour l ’Homme et non protégées" . Une conviction soutenue par le Préfet de La Réunion qui souhaite autoriser une pêche ciblée dans les zones de protection renforcées de la Réserve Marine. Cette pêche permettra également de développer toute une filière à l’échelle locale:

- la valorisation des sous-produits à destination du secteur de l’artisanat, des cosmétiques ou de la production d’engrais bio fabriqués à base de déchets de poisson

- la commercialisation des espèces juvéniles , non concernées par la ciguatera. Le financement des dispositifs innovants de protection ou la professionnalisation des vigies requins f ont aussi partie des actions à mettre en place en partenariat avec tous les acteurs.


Permettre aux Réunionnais de se réapproprier leur littoral et dynamiser l’économie et le tourisme sont inscrits dans les priorités de la Région. Ce premier C4R 2017 et l’intervention de la vice-présidente ont été très salués. "Je souhaite que tous ensemble nous refassions de La Réunion la plus belle île du Monde" a conclu la vice-présidente de la Région.



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 28 Septembre 2020 - 09:59 Village Maloya 2020 - 9ème édition


“Passeport Réussite pour chaque jeune.”

“La 2ème génération des Grands Chantiers.”

“Libérer les entreprises et les énergies.”

“Libérer la terre.”

“Affirmer l’identité, la fierté réunionnaise.”

“Liberté de bouger, de se connecter...”

“La coopération.”

 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes