Société

Risque requin : Le CRA pilotera les opérations du programme de prélèvement ciblé 2018-2021

Mardi 20 Mars 2018 - 11:57

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Le nouveau programme réunionnais de prélèvement ciblé 2018-2021 des requins bouledogue et tigre a été validé le vendredi 16 mars dernier par l'Etat, la Région, les mairies de Saint-Paul, Trois-Bassins, Saint-Leu, Etang-Salé et Saint-Pierre. Des opérations qui seront pilotées par le Centre de ressources et d'appui sur le risque requin (CRA).

Une enveloppe annuelle prévisionnelle de 840 000 euros sera consacrée sur cette période et le déploiement des premiers engins de pêche sera effectif à compter de fin mars 2018.

"Les procédures d’appel d’offres sont en cours de finalisation, avec l’envoi des courriers de notifications aux candidats non retenus et la signature des actes d’engagement", explique le CRA.

Fin octobre 2017, un marché public a été publié concernant un accord cadre de 6 lots : pêche préventive rapprochée, pêche préventive élargie, logistique et valorisation des prélèvements, observateurs, fourniture bouées GPS et fourniture appâts. "Les prestataires intéressés devaient faire acte de candidature et proposer leurs offres pour la fin novembre 2017. A la suite, plusieurs commissions d’appel d’offres ont eu lieu de décembre 2017 à mars 2018 pour in fine évaluer précisément les propositions selon des critères de valeurs techniques et économiques. Un des lots a par ailleurs fait l’objet d’une nouvelle procédure de janvier à mars 2018", poursuit le centre d'appui.

Le programme réunionnais de pêche de prévention s’inscrit en complémentarité des autres mesures opérationnelles : la surveillance et l’alerte du dispositif Vigies Requins Renforcées, les filets d’exclusion pour la baignade et/ou les activités nautiques ainsi que les dispositifs innovants en cours de validation pour sécuriser à l’avenir de nouvelles zones.

Le nouveau programme de pêche ciblé permettra la mise en oeuvre de deux techniques aux abords des zones d'activités nautiques et de baignade. La première est la palangre verticale munie d’un dispositif d’alerte de capture (PAVAC), en bande côtière sur des fonds de 30 mètres de profondeur maximum (pêche préventive rapprochée), munie d’un hameçon. La seconde est la palangre horizontale de fond (PHF), plus au large et sur des fonds jusqu’à 70 mètres de profondeur (pêche préventive élargie), équipée de 25 à 50 hameçons.

Pour rappel, le déploiement se fera dans les zones autorisées à la pêche professionnelle, pour moitié en dehors mais également au sein de la Réserve Naturelle Marine de La Réunion.

Les principes de ce programme rénové de pêche de prévention ciblée :

    •    Un encadrement par des protocoles rigoureux de pêche pilotés par un coordinateur scientifique au sein du CRA, afin d’évaluer régulièrement l’efficacité du programme sur la base d’indicateurs concernant notamment la densité de population de ces requins près des côtes ;
 
    •    L’amélioration du ciblage et de la survie des prises accessoires par une meilleure adaptation aux sites et aux horaires de déploiement, par une évolution des pratiques et une intervention en moins de deux heures sur site ;
 
    •    Une analyse des techniques mobilisées, des conditions environnementales ainsi que des observations remontées au CROSS, afin d’ajuster en temps réel le déploiement des opérations entre pêche de prévention rapprochée (zones à enjeux) et élargie (zones de concentration) ;
 
    •    Un contrôle des prestataires effectué par le CRA et un suivi externe des opérations par des observateurs indépendants (embarqués/à la débarque), avec géolocalisation de l’effort de pêche et des prises, ainsi que leur valorisation scientifique.
 
    •    Une intégration du dispositif post-attaque mis en œuvre par le CRA.
 
    •    La pêche de requins bouledogue juvéniles, notamment au droit des embouchures de l’Etang de Saint-Paul et de l’Etang du Gol.
NP
Lu 1550 fois



1.Posté par Couillonisse le 20/03/2018 12:06

Le massacre subventionné continue... pauvre humanité ... qui préfère continuer à tuer des espèces animales plutôt que d’apprendre et se responsabiliser... l’Homme est vraiment la pire des espèces... et la réunion devient la honte du monde au même titre que les déforestateurs ou autres palangriers...

2.Posté par klod le 20/03/2018 12:52

je ne suis pas spécialiste , à la différence de certains sur cette ile sur ce sujet ......................., mais j'ai du mal à comprendre que des appâts fixes n'attirent pas plus les requins que ne les repoussent , brequins [qu'il faut certes pécher]b, mais peut etre pas d'autres méthodes .

3.Posté par Fredo974 le 20/03/2018 15:12

Les adorateurs du requin bouledogue ( Couillofion est déjà là ) sont demandés au parloir .

4.Posté par klod le 20/03/2018 18:26

je rectifie : "requin qu'il faut, certes, pécher, mais peut être par d'autres méthodes " voilà .

5.Posté par Kabod''fon le 20/03/2018 18:27 (depuis mobile)

Merci à florès,mulquin et nativel pour leur engagement.c''est grâce à eux qu''on va enlever cette peste de nos rivages !

6.Posté par klod le 20/03/2018 22:02

ha ...mulkin , flores et nativel............... ceux qui ont laissé dire et encourager : 'c'est la foooote à la réserve" ............. de grands , nouveaux politicos .

7.Posté par Les lieux de sharkfeeding seront'ils public ? le 20/03/2018 22:43

serait t'il possible de savoir exactement où sont/seront installer ces dispositif histoire de ne pas allez s'y baigner à côté d’appât les attirants justement !!!!

8.Posté par Marie le 21/03/2018 07:07

belle connerie et on aura à n'en pas douter le revers de la médaille rapidement....l'homme et cette manie de détruire tout ce qui le gène, continuez nous sommes sur la bonne voie, vos enfants et petits enfants vous remercieront plus tard.......!

9.Posté par Fredo974 le 21/03/2018 11:23

CLAUDE ALIAS KLOD

A raison , il faut essayer avec des casiers ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 08:16 Croisières: Le Boudicca à La Réunion ce mercredi