Faits-divers

"Rien à faire de la loi, rien à faire de la geôle"

Mercredi 18 Septembre 2019 - 19:41

"Rien à faire de la loi, rien à faire de la geôle"
C'est une bien sordide affaire qui a été présentée cette après midi dans la salle d'audience de comparution immédiate du tribunal de Champ fleuri.

La victime, avec une ITT de 30 jours, a eu beaucoup de chance de pouvoir être en mesure de se présenter aujourd'hui. Compte tenu des sévices qui lui ont été infligées, il doit finalement son salut à la stupidité d'une de ses bourreaux qui, en plus d'avoir filmé la scène dans laquelle elle se vante notamment "rien à faire de la loi, rien à faire de la geôle", l'envoie par Messenger à une amie. 

Cette amie, proche des soeurs de la victime, leur transmet la vidéo, entraînant immédiatement l'appel salvateur à la police et aux pompiers. La victime, sauvée par l'intervention des pompiers obligés de défoncer la porte d'entrée, sera  médicalisée en urgence, souffrant d'un pneumo-thorax et de cotes cassées. 

Le 21 mai dernier, dans la commune de Saint-Benoit, cinq dalons, deux hommes Philippe.D et la victime, trois femmes, Davina F., Maëva L. ainsi que Lydie M., décident de passer une journée entre "amis" chez l'une des prévenus. Alcool, zamal, ambiance, tout est réuni pour que la journée soit belle. Alors que la victime refuse de transporter une de ses "amis" au Port, la journée bascule dans le sordide pour lui. Il est séquestré, violenté, humilié pendant plusieurs heures. 

"C'est le parquet qui fait le choix de la procédure, ils n'ont qu'à supporter cette procédure"

Pour bien finir la journée, ses "amis" lui volent sa sacoche avec ses clés de voiture et d'appartement, et partent tranquillement, avec sa voiture chez lui pour le voler. Ils partent le laissant seul à l'agonie sans lui porter secours. Ils devaient répondre cette après-midi des faits d'arrestation, d'enlèvement, de séquestration ainsi que de vol avec violence tous les quatre. ils encourent une peine de 10 ans de prison. 

Compte tenu de la gravité des faits qui leur sont reprochés, ils ont décidé à l'unisson de demander un renvoi afin de préparer leur défense. Le tribunal a donc statué sur leur maintien en détention. "Si les pompiers n'avaient pas cassé la porte, il aurait pu mourir. Il a subi des violences, des humiliations, des crachats. C'est le comble du sordide et de la déshumanisation", clame la procureure.

Elle demande à ce que les quatre prévenus soient maintenus, bien au chaud à Domenjod, en attendant la prochaine audience. Justifiant cette demande par des craintes de non représentation, de concertation, de menaces ainsi que de récidive des faits. 

15 mentions à son casier dont une peine de 15 ans aux assises

Alors qu'il s'est passé presque quatre mois entre les faits et le dépôt de plainte, la défense explique pour sa part : "C'est le parquet qui fait le choix de la procédure, ils n'ont qu'à supporter cette procédure. Qu'ont-ils fait depuis le 21 mai ? On nous parle de pression, de concertation et de renouvellement d'infraction mais que s'est-il passé depuis quatre mois ? Le parquet travaille sur des hypothèses. Les arguments du parquet n'ont pas de fondement. Ils ont été interpellés il y a 2 jours et les trois femmes sont dans la même cellule", conclut la défense qui demande le placement sous contrôle judiciaire. 

La présidente explique, que compte tenu de manque de recul et d'empathie dont ils font tous preuve depuis leur interpellation - en répétant pour se justifier "on était entre amis" - décide que Philippe.D, 15 mentions à son casier dont une peine de 15 ans aux assises et déjà incarcéré pour vol, est maintenu en détention. Davina F. et Maëva L., pas de casier, sont également maintenues en détention. Seule Lydie M., ayant apparement joué un rôle mineur, est placée sous contrôle judiciaire. 

L'audience aura lieu le 2 octobre à 13h45. 
Regis Labrousse
Lu 5472 fois




1.Posté par ali le kafhir le 18/09/2019 21:24

avec alcool et zamal la journée ne peut que être belle ou bête

2.Posté par Joseph le 18/09/2019 22:46


3.Posté par spartacus974 le 19/09/2019 08:24

Alcool, zamal, ambiance, tout est réuni pour que la journée soit belle.
Finalement,le bonheur sous les tropiques tient à peu de choses......

4.Posté par Le sudiste le 19/09/2019 09:08

Ce genre de personne devrait être déporté de la Réunion !

5.Posté par Emilie le 19/09/2019 09:34

pourquoi cacher le nom? faut donner le nom de ce band de moucates.
race sans respect ça. inutile à la société
insulte à la cours pas double peine?
honte aux avocats qui défendent cette m....


6.Posté par Réveillez vous le 19/09/2019 09:42

ca va l alcool et zamale ont bon dos ...

ca devrait être prison a vie point barre....même la saint innocente aurait du appeler les pompiers, ou/et rester avec la victime agonisante... mais non....y a pas non assistance a personne en danger ? tout est NORMAL ..

il seront dehors dans quelques années comme tant d autre...

7.Posté par TICOQ le 19/09/2019 15:15

La France ne peut pas construire un hôtel de luxe dans les TAAF pour ces boulets de la société ?

8.Posté par popol le 19/09/2019 16:26

le 21 mai dernier, c'était un mardi, et ils décident de passer "la journée" ensemble pour une belle journée zamal/alcool....! ils travaillent pas ces joyeux lurons ?
Et dire que nos impôts vont servir à les engraisser en prison...vivement le rétablissement du bagne, in bon pioche pou grat bor somin...

9.Posté par BABAR RUN © le 21/09/2019 04:57

ben.......quand ou fréquente le chien.......attend a ou a gaingn le puce.......

10.Posté par Dorian le 23/09/2019 10:46


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie