MENU ZINFOS
National

Richard Ferrand élu président du groupe parlementaire La République en marche


Par Zinfos974 - Publié le Samedi 24 Juin 2017 à 15:20 | Lu 840 fois

Richard Ferrand élu président du groupe parlementaire La République en marche
Du gouvernement à chef de file à l’Assemblée nationale. Richard Ferrand a été élu à la tête du groupe La République en marche à l’Assemblée nationale. Les députés LRM sont réunis en séminaire depuis ce samedi matin à Paris pour faire connaissance et discuter stratégie de groupe.

L’ex-ministre, qui avait remis sa démission du gouvernement Philippe la semaine dernière car mis en cause dans une affaire immobilière, était le seul candidat pour ce poste stratégique où il pilotera un groupe parlementaire composé de 308 députés.

L’ex-socialiste, rallié de la première heure à Emmanuel Macron, a été élu à main levée, moins deux abstentions.

Les 308 députés LRM se retrouvent à huis clos ce samedi et ce dimanche à la salle des fêtes de l’hôtel de Lassay, résidence privée du président de l’Assemblée dans le cadre d’un "séminaire de cohésion", indique le parti d’Emmanuel Macron.




1.Posté par GIRONDIN le 24/06/2017 15:31

Bravo à lui!
Ça donne un + d'immunité ou c'est comme pour les autres?

Un séminaire de cohésion ! !!??? Le ptit doigt sur la couture?

Et pour rester dans le chiffon, Ils peuvent choisir leur vêtement ?

2.Posté par JORI le 24/06/2017 17:40

1.Posté par GIRONDIN le 24/06/2017 15:31
Ceci dit, même les soi disant fortes têtes ou très fortes têtes du LR et encore moins celles du centre n'ont contesté les décisions de Sarkozix 1er. Il n'y a jamais eu de frondeur dans ce parti, que de bons petits militaires (rapport au doigt sur la couture du pantalon). C'est de bonne guerre, d'autant plus que là, on a affaire à une majorité de novices.On verra surtout à l'usage comme on dit. Et surtout aux résultats.

3.Posté par JORI le 24/06/2017 17:43

1.Posté par GIRONDIN le 24/06/2017 15:31
En revanche, on verra s'il est en cohérence avec la loi sur la moralisation et s'il fait jouer son immunité ou pas si jamais il est mis en examen. Cohérence et crédibilité deux choses qui manquent à nos élus.

4.Posté par GIRONDIN le 24/06/2017 18:25 (depuis mobile)

2+3. JORI
Effectivement,le séminaire,oui,pour le Ferrand c''est inconcevable!
On ne peut pas avoir réagit à fillon le menteur et aujourd''hui accepter cette situation.

Oui "Cohérence et crédibilité deux choses qui manquent à nos élus", triste !

5.Posté par Pierre Balcon le 24/06/2017 19:28

C'est vrai que Sarkosy fut un sacré tyran !

Sa réforme constitutionnelle du 23 juillet 2008 a fait plonger notre pays dans une dictature !.

Pensez vous ! Sarkosy a modifié profondément notre Constitution en en bouleversant l’équilibre.

Sa réforme

1 / a renforcé les pouvoirs du Parlement ,

- Par le partage de l’ordre du jour entre Parlement et Gouvernement : la possibilité pour celui-ci de déterminer, deux semaines sur 4, l’ordre du jour. Une semaine sur les quatre est désormais consacrée au contrôle de la politique mise en œuvre par le Gouvernement .

- Par l’amélioration de la représentativité du Parlement

- Par l’augmentation des pouvoirs de l’opposition et des partis minoritaires : l’ordre du jour est réservé, un jour de séance par mois à l’opposition

- Par des dispositions veillant à une meilleure qualité des textes :
- obligation pour le gouvernement de réaliser une étude de l’impact des lois qu’il propose (notamment --
de leurs coûts et des alternatives possibles).
- En outre, a été étendue aux propositions de loi la possibilité d’avoir recours à l’expertise du Conseil d’Etat, qui peut ainsi donner un avis sur la qualité de la loi.
- ont été institués des délais d’examen minimum permettant aux commissions de jouir du temps suffisant à élaborer leurs conclusions et aux parlement et gouvernement d’élaborer des amendements.

- par l’ amélioration de l’exercice du droit d’amendement (puisque le texte débattu et voté est désormais celui amendé par les parlementaires et Mme Bareigts en a d’ailleurs fait les frais ).

Enfin rappelons que la présidence de la commission des finances est confiée à un membre de l’opposition , ainsi d'ailleurs que la présidence de la Cour des Comptes .

- 2/ a amélioré les conditions de contrôle de l’exécutif ;

- 3/ a attribué de nouveaux droits aux citoyens, leur permettant notamment de soulever l’inconstitutionnalité de la loi ( question prioritaire de constitutionnalité ) .

Alors JORI ! on aimerait bien avoir plus souvent des dictateurs de cette sorte.

Vivement que Macron et ses sbires nous remettent de l'ordre dans tout ça !

D'ailleurs a- t-on besoin d'un parlement ???

6.Posté par JORI le 24/06/2017 20:32

Encore une fois vous m’inventez des propos pour imposer vos idées que vous développez ensuite, comme si vos Sarkozix/fillon avaient été les meilleurs du monde. Car où voyez vous que je traite Sarkozix Bismuth 1 er de dictateur??. Je dis juste que personne dans son camp ne s'est élevé, à l'image des frondeurs pour la PS, durant son mandat et c'est peut être une des raisons, l’idée unique, pour lesquelles la droite échouera à deux reprises aux présidentielles.
Un point m'interpelle dans votre liste, ce qui pourra vous permettre de vous étaler, enfin si contrairement à un autre article, vous daignez me répondre: "Par l’amélioration de la représentativité du Parlement", et quelle est elle?. "
"D'ailleurs a- t-on besoin d'un parlement ???", c'est une bonne question dans la mesure où le quinquennat a été inventé pour éviter toute cohabitation, donc toute contestation et que le président est élu à la majorité exprimée des français avec force de propositions qu'il est censé mettre en place durant son mandat. C’est me semble t il le principe du régime présidentiel dans lequel nous sommes, sauf erreur de ma part. Vous me corrigerez si nécessaire. De Gaulle disait déjà que le sénat ne servait à rien, on peut se poser la question pour l'assemblée dans la mesure où même en excluant les lois autorisant la ratification de traités ou l’approbation d’accords internationaux, le pourcentage de lois trouvant leur origine dans un projet gouvernemental s’établissait autour de 80 %. A quoi servent dans ce cas ces parlementaires censés nous représenter et agir pour la population?.

7.Posté par Dazibao le 24/06/2017 22:52

2.Posté par JORI le 24/06/2017 17:40

Ceci dit, même les soi disant fortes têtes ou très fortes têtes du LR et encore moins celles du centre n'ont contesté les décisions de Sarkozix 1er. Il n'y a jamais eu de frondeur dans ce parti, que de bons petits militaires (rapport au doigt sur la couture du pantalon)
..............................

Désolé de vous contredire. Ils ne pouvaient avoir les doigts sur la couture du pantalon vu qu'ils s'étaient défroqués. C'était du genre "Yes Sir, mette encore", ce qui constitue une violation de l'article 7 de la Constitution de 1958 stipulant "Le droit de vote des membres du Parlement est personnel", ce qui induit qu'il n'appartient pas aux partis politiques qui pourtant donnent des instructions de vote dans un sens..

Exemple: la guerre en Libye, violation de l'article 35. Le Parlement a été mis devant le fait accompli et longtemps après, la majorité de l'excellence parlementaire (LR) a entériné le zafair en regardant ailleurs.


Autre exemple: le traité de Lisbonne. En 2005, par voie de référendum le peuple a dit "NO". Sarkozy a détourné le NO et fait voter ses postes godillots ce qui constitue un doigt d'honneur.

Un coup M. BALCON raconte que notre démocratie est une farce. Un autre coup, il assure que SARKOZY n'est pas un farceur mais un démocrate incontestable. C'est étrange que ce bienfaiteur de la Nation ait été écarté par les votants de son camp lors des primaires de la droite, mais il est vrai selon l'argument des déçus, que les votants étaient des zombis de gauche camouflés en zombis de droite.

8.Posté par Dazibao le 25/06/2017 06:09

Site députésgodillots. info


"Un godillot est ainsi un représentant élu du peuple qui va se présenter aux débats en séance parlementaire mais ne va participer que de façon mineure dans le seul objectif de voir voter par le législatif exactement ce que l’exécutif souhaite, au mépris de la séparation des pouvoirs établie par la Constitution.

Concrètement, les godillots se repèrent en hémicycle à ce qu’ils ne prêtent aucune attention au fond des débats et se contentent, sans tenir compte d’aucune des argumentations prononcées, d’invectiver occasionnellement l’opposition sur la forme et de voter, en général à main levée, en accord avec les avis du gouvernement.

Il existe un signe qui ne trompe pas et que l’on peut voir répéter tout au long de la journée par les godillots : régulièrement les huissiers de la séance distribuent aux parlementaires présents un dossier, il s’agit de la liasse des amendements sur lesquels porte la discussion à venir, c’est-à-dire des propositions visant à modifier le texte de loi autour desquelles sont centrés l’essentiel des débats parlementaires. A cet instant on peut voir se reproduire mécaniquement chez les godillots le même geste technique : alors qu’ils vaquaient à leurs occupations personnelles, ils lèvent le nez, tendent la main pour prendre la liasse, et la rejettent ensuite négligemment sur le côté de leur tablette afin de se replonger aussitôt dans leurs affaires privées ; ils ne prennent donc absolument pas connaissance des textes de lois sur lesquels ils vont par la suite voter.

De plus, pour bien les reconnaître, certains détails qui n’apparaissent pas toujours clairement sur les vidéos des débats, sont extrêmement révélateurs de la nature “godillote” d’un parlementaire, chacun pouvant bien évidemment s’adonner indifférement et suivant son goût et son ennui à l’une seule ou à l’ensemble de ces activités :

lire le journal voire arriver avec une pile de journaux, puis découper des articles pour sa revue de presse;

s’occuper de son courrier, personnel et professionnel ;

piquer quelques sommes ;

passer la journée entière, les trois séances de 09h30 à 01H30 comprises, plongé dans un bon livre ou des revues politiques ;

tapoter pendant des heures sur son téléphone portable, généralement un blackberry, pour envoyer des textos ;

sortir son ordinateur portable et travailler à d’autres sujets quand il ne s’agit pas plus simplement de regarder ses photos ou de jouer au démineur ;

sans bien évidemment oublier de discuter le reste du temps avec ses voisins comme à l’école!

9.Posté par Pierre Balcon le 25/06/2017 08:18

à post 6

La réforme constitutionnelle de 2008

- a introduit un plafonnement du nombre de parlementaires afin d’éviter la dilution de la représentativité de chacun d’eux (577 AN ; 348 Sénat),
- a renforcé la représentativité des français hors de France (en instaurant leur représentation au sein de l’Assemblée Nationale) ;
- a instauré de nouvelles règles plus objectives de délimitation des circonscriptions électorales permettant l’accroissement de la représentativité de parlementaires de certaines zones de la France (jusque là, sur-représentation de certaines zones rurales peu habitées).

Quant à vos autres questions sur de précédents posts je ne m'en souviens plus . Je me rappelle que vous établissiez un parallèle entre les partis politiques et les syndicats, les seconds , disiez vous , n'étant guère plus représentatifs que les premiers.

On avance souvent cet argument qui n'est à mon sens pas pertinent.

Les états sont des structures globales démocratiques, les entreprises des structures hiérarchiques localisées où s'affrontent des intérêts divergents .
Ne confondons pas le contrat social et le contrat de travail.
On ne choisit pas d'être citoyens , on choisit son boulot.
Les syndicats n'ont pas le monopole de la défense de vos intérêts : vous pouvez vous défendre seul ou par un avocat.
Les représentants du peuple dans les démocraties ont ce monopole.

à post 7

Je trouve qu'on a été très injuste avec Sarkosy qui nous a livré une réforme constitutionnelle très importante , qui a géré de main de maître la crise de 2008.
Son quinquennat n' a pas été la catastrophe qu'on nous décrit .
Les états généraux de l'OM de 2009 qu'il a organisés l'ont été de manière ouverte et bien plus loyale et productive que la caricature de consultation par Internet de Mme Bareigts à laquelle 7 contributions de réunionnais ont été enregistrés.
Et je trouve pitoyable qu'on nous réchauffe à nouveau le même plat de nouvelles assises.

Sarkosy avait certes un style qui ne plaisait pas, mais on pourrait en dire autant de Macron et Brigitte .
Je maintiens que notre mode de fonctionnement est une farce notamment en raison de :
- cette dualité entre président et premier ministre ,
- cette incapacité à choisir entre un régime parlementaire et un régime présidentiel ,
- cette fausse décentralisation ;
- cette justice aux ordres du gouvernement ou des corporations .
- cette presse sans scrupules ,subventionnée et centralisée
- cette armée de fonctionnaires égoïstes et glandouilleurs qui exerce une fascination chez les médiocres

C'est surtout une farce en raison de nos mœurs : les français , au contraire des peuples du Nord , sont prétentieux , introvertis , lâches , paresseux , formalistes et filous .
A La Réunion nous baignons en plus en permanence dans le ressentiment et le rejet identitaire que l'on pourrait appeler tout aussi bien "racisme ".

10.Posté par Zozimé le 25/06/2017 08:19

Le maréchal ferrant a les godillots bien plombés...

11.Posté par Dazibao le 25/06/2017 12:31

Je maintiens que notre mode de fonctionnement est une farce notamment en raison de :
- cette dualité entre président et premier ministre ,
- cette incapacité à choisir entre un régime parlementaire et un régime présidentiel ,
- cette fausse décentralisation ;
- cette justice aux ordres du gouvernement ou des corporations .
- cette presse sans scrupules ,subventionnée et centralisée
- cette armée de fonctionnaires égoïstes et glandouilleurs qui exerce une fascination chez les médiocres

C'est surtout une farce en raison de nos mœurs : les français , au contraire des peuples du Nord , sont prétentieux , introvertis , lâches , paresseux , formalistes et filous
.........................

Là je vous rejoins.

Par contre pour SARKOZY, je maintiens qu'il s'agissait d'une anomalie démocratique dont l'élection trouve sa source dans la farce que vous décrivez (un filou dans un parti prendra le pied sur les autres).

12.Posté par JORI le 25/06/2017 12:50

9.Posté par Pierre Balcon le 25/06/2017 08:18
"On avance souvent cet argument qui n'est à mon sens pas pertinent", c'est votre avis et pas forcement celui de tous:
"Les états sont des structures globales démocratiques, les entreprises des structures hiérarchiques localisées où s'affrontent des intérêts divergents", selon vous dans les états il n'y aurait pas d'affrontement d'intérêts divergents???. Mais alors, vous n'avez certainement pas compris les élections qui viennent de passer, d'où vos erreurs de pronostics!!. Vous, celui qui prétend pourtant ne dire que des choses justes!!.
"Ne confondons pas le contrat social et le contrat de travail", pouvez vous développer ?.
"Les syndicats n'ont pas le monopole de la défense de vos intérêts", mais ils ont le monopole des décisions lors des différents accords alors qu'ils ne représentent que 8% des salariés. Alors que vous contestez la légitimité du président et les parlementaires majoritairement élus.
Quant à Sarkozix:
"Son quinquennat n' a pas été la catastrophe qu'on nous décrit ", tout comme peut être celui de hollande tant décrié aujourd'hui et dont on commence à voir certains effets économiques.
Merci pour les fonctionnaires sur lesquels vous tirez à boulets rouges aujourd'hui et auxquels vous avez pourtant appartenu vous même!!. Pourquoi avez vous demandé à toucher cet ITR, si vous critiquez tant ces fonctionnaires. A moins que le suffisant que vous êtes, considérerait que vous seul avez fait un travail correct durant votre activité!!.

13.Posté par Pierre Balcon le 25/06/2017 13:59

à post 12

J'ai en effet été fonctionnaire mais je ne partageais absolument pas leurs valeurs .
Je viens d'une famille de paysans - pêcheurs - ouvriers du BTP .
Je sais ce qu'est le travail manuel et suis plus proche de cette culture là que de celle des "ronds de cuir"

Vous faites une obsession sur l''ITR .
J'ai choisi de rester dans la FP d'Etat pour préserver ma liberté de penser et de dire .
J'ai renoncé à une carrière sans doute plus avantageuse dans la FPT .
J'aurais pu devenir DGS à Nantes- St Herblain à la condition de me soumettre à la ligne de JM Ayrault
Mais ce n'était pas mon "truc" de suivre les délires d'un élu et ses soumissions .

L'ITR faisait partie , dans les DOM , du "deal " global .
La condition était et reste de dépenser sa retraite et son complément (666 €/ mois pour ce qui me concerne ) sur place .
Elle est en voie d'extinction ( 2028 ) .
Et c''est une bonne chose .

J'ai perdu 600 € /mois avec la réforme Jego de 2008 qui a prévu 3 séquences : je suis dans la séquence intermédiaire , de 2009 à 2018 , qui a institué un plafonnement annuel à 8 000 € , se substituant aux 35 % d'origine .
Je ne me plains pas de cette perte parce que c'était une réforme juste .

Il faut poursuivre dans cette voie pour les actifs .
Et je ne le dis pas par ressentiment , mais simplement parce qu'économiquement et culturellement c'est une évolution nécessaire.
Donc je soutiens qu'il faut sortir progressivement de ce système absurde et ne voudrais pas trouver en JORI un opposant obsessionnel qui me renvoie constamment , par jalousie sans doute , à ma situation personnelle.

Dites nous enfin si "objectivement" vous êtes pour ou contre et on fera avancer le schmilblick.

14.Posté par JORI le 25/06/2017 18:50

13.Posté par Pierre Balcon le 25/06/2017 13:59
Faire toute une carrière dans une corporation dont vous ne partagiez absolument pas les valeurs, c'est du masochisme, à moins qu'il y ait autre chose que vous souhaitez cacher!!.
"L'ITR faisait partie, dans les DOM, du "deal " global ", c'est faux puisque personne ne vous obligeait à la percevoir d'après ce que je sais. Je ne fais donc aucune obsession sur l'ITR, mais pour quelqu'un qui semble critiquer ses semblables, vous êtes pourtant pareil. Rien ne vous distingue d'eux!!. Vous savez profiter des avantages, là où ils sont!!. Vous semblez être un aigri d'une vie ratée qui en veut à sa corporation. Étonnant pour un syndicaliste, qui avait encore moins d'heures de travail qu'un fonctionnaire lambda!!. Étiez vous, vous aussi, chez vous, prétextant à vos supérieurs, une réunion syndicale ailleurs??. Le tout bien sûr sur votre temps de travail. Coluche avait raison, en pensant certainement à des personnes comme vous, quand il disait qu'un fonctionnaire avait une heure de débauche à 17h00 mais était chez lui à 15h30!!. Concernant ma jalousie, quand moi je vais faire mes courses, il n'y a pas des rayons pour ceux qui perçoivent l'ITR et qui devraient payer leurs courses plus chères que celles de ceux que ne touchent pas cet ITR. Enfin, me semble t il. D’autant plus que cet ITR n’est pas justifiée, car qu’est ce qui nous distingue devant les produits à la consommation ou entre vous et un salarié du privé qui n’est d’une part pas sur rémunéré et qui ne touchera jamais l’ITR ??.
"J'ai choisi de rester dans la FP d'Etat pour préserver ma liberté de penser et de dire ", pourquoi le syndicaliste que vous étiez aurait dû la fermer dans la FPT??. Un syndicaliste brailleur reste un syndicaliste brailleur quelque soit son milieu social et son travail.
"L'ITR faisait partie , dans les DOM , du "deal " global ", c'est faux puisque personne ne vous obligeait à la percevoir d'après ce que je sais. Et si vous trouvez juste cette réforme de l'ITR, pourquoi n’avoir tout simplement pas demandé à ne pas la percevoir?. C’est cela que j’appelle la cohérence ou la crédibilité avec des idées qu’on défend et non l’opportunisme dont vous faites preuve. Vous faites bien partie de ces gens qui disent : « faites ce que je dis, pas ce que je fais ». On trouve ça souvent chez ceux qui possèdent une once de pouvoir comme chez les syndicalistes.

15.Posté par Pierre Balcon le 25/06/2017 20:36

à post 14
Je connais un excellent psychiatre à Saint Denis.
Vous devriez consulter.
Ce que j'en dis c'est pour votre bien et un peu aussi celui de la communauté des lecteurs de Zinfos !

16.Posté par JORI le 25/06/2017 22:24

15.Posté par Pierre Balcon le 25/06/2017 20:36
J'en connais des comme vous qui à cours d'argument voient des malades partout!!. Pour ce qui est de la communauté des lecteurs c'est vrai que comme vous prétendez ne dire que des choses justes, ils ne peuvent que vous approuver!!. Enfin, selon vous.

17.Posté par polo974 le 26/06/2017 11:45

15.Posté par Pierre Balcon le 25/06/2017 20:36
"""
à post 14
Je connais un excellent psychiatre à Saint Denis.
"""

Et il vous a laissé partir ? ? ?
(j'essaye juste de me placer à votre niveau d'imposture...)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes