MENU ZINFOS
Faits-divers

Rhum, zamal et compagnie : Interdit d’en envoyer aux détenus !


Par - Publié le Mercredi 23 Octobre 2019 à 11:18 | Lu 2377 fois

Rhum, zamal et compagnie : Interdit d’en envoyer aux détenus !
J.-S. L. ne paie vraiment pas de mine ; on lui donnerait aisément le bon Dieu sans confession, pour peu qu’il y croie. Tout jus’ si i fé pas pitié, le pov’ marmaille ! Tête basse, mine contrite, il ne pavoise guère du haut de son mètre-soixante. Mais ce petit d’homme à l’aspect inoffensif compte tout-de-même quinze mentions à son casier judiciaire. Tous les chefs de gang ne peuvent se prévaloir d’autant alors, pensez donc, un minuscule malfrat solitaire et gagne-petit…

"Le zamal ? Ça pou mwin minm, ça !"

Ce qui lui était reproché, cet après-midi ? Trois fois rien : par-dessus les murs et barbelés de l’enceinte du site classé de la Rivière-des-Galets, JSL a expédié plusieurs paquets à la volée. Pas des caramels, encore moins des hot-dogs. Rhum-charrette, whisky, téléphones portables et, comble de la compassion envers des potes embastillés, quatre paquets de "salade-pays", notre zamal, lequel, paraît-il, serait un des meilleurs de la planète. Comme les bichiques, la vanille ou le zourite.

Bref, il est formellement interdit de faire passer quoi que ce soit en douce. Manque de bol, il y a une patrouille qui passait par là et malgré toute sa bonne volonté, JSL ne parvient pas à fausser compagnie aux gardiens de la loi.

Perquisitionnant chez lui, les enquêteurs vont tomber sur d’intéressantes réserves de zamal, du zam’ déjà empaqueté avec, dessus, les initiales probables de clients.

Ce qui n’empêche nullement JSL de dire que c’est pour son usage personnel.

Dans la cour, des plants de zamal pétant de santé. Et au fond d’une étagère, des cachets de rivotril. Eh ! Faut c’qui faut.

Lorsque le président Molié insiste pour savoir à qui sont destinés les paquets volants, JSL déballe une explication à exciter Conan Doyle lui-même : "J’ai reçu un coup de téléphone très menaçant, me donnant l’ordre d’envoyer de l’alcool, des portables et du zamal" (sous peine de graves ennuis, on suppose ?). Limpide comme un discours d’Yves Dejean…

"Mais curieusement, fait remarquer le président, votre neveu est en prison à cette même date… "

JSL ne relève pas l’allusion. Le hasard, peut-être ?

"C’est pas le trafic du siècle !"

"Le respect de la loi n’est pas votre concept favori, fait remarquer le président. Quinze condamnations à votre actif, vols en réunion, trafic de stupéfiants, conduite sans permis, conduite en état d’ivresse avancée, conduite sans assurance… Je ne donne que l’essentiel car cela nous prendrait trop de temps. Vous étiez du côté de l’envoyeur ; là, vous vous retrouvez côté receveur".

La procureure Hénoux insiste sur le casier judiciaire d’une tonne et le fait que l’accusé a bénéficié de beaucoup de clémence de la part de ses juges jusqu’à présent, ce qui n’exclue nullement les nombreux entôlages de bonhomme.

"JSL n’a jamais travaillé, ni lors de ses courts moments de liberté, ni en prison où il aurait pu apprendre un métier. C’est en raison des expéditions par-dessus les clôtures que la situation est si explosive à l’intérieur des murs". La procureure a réclamé un an de prison ferme.

L’avocate commise d’office a bien tenté de minimiser les faits : "Problème de consommation personnelle… c’est quand même pas le trafic du siècle… fins de mois difficiles… la prison n’est manifestement pas la solution… ", les juges ont accordé à JSL un an ferme, sans confusion de peines. Ce qui fait qu’à sa sortie, prévue vers la fin de l’année, il ne passera pas Noël en famille.


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par le Parrain... le 24/10/2019 04:18

lol

2.Posté par Enirsem le 24/10/2019 06:32

ET bientôt par dessus les murs , des piscines gonflables comme en métropole ....

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes