Culture

"Réza et le Futur du monde", notre île en exemple

Jeudi 17 Novembre 2016 - 11:50

Réza, photographe National Geographic.
Réza, photographe National Geographic.
"Ce mot tolérance. Tolérance, non, à la Réunion, nous vivons tout simplement". Avec rythme et poésie, le réalisateur de "Futur, Réza et le future du monde" nous emmène dans la Réunion que nous vivons tous les jours. Avec comme fil conducteur, la personnalité généreuse de Réza, photographe au National Geographic. Philippe Bonhomme souhaite pour notre île "une autre voix que le communautarisme".
 
Au détour des portraits croisés de personnalités influentes de la Réunion, représentants de communautés religieuses, artistes, musiciens, le spectateur redécouvre ce qui fait la particularité de notre île à travers les yeux du photographe. Un échange en toute simplicité et profondément humain traverse l’écran, rythmé par la musique de Saodaj’ et les récits de Maya Kamaty.

Philippe Bonhomme, le réalisateur.
Philippe Bonhomme, le réalisateur.
"On voulait un film qui ait du rythme. On a mis des chansons à contre-emploi, on a rythmé seconde par seconde chaque musique sur les images. On a voulu un film grave, émouvant mais aussi drôle et mélodieux", explique Philippe Bonhomme.
 
"Voyez l’importance de ce que vous avez"   

Pas de leçon de morale ou de messages pétris de bons sentiments. "Tout n’est pas parfait à la Réunion mais on montre une certaine vision du vivre ensemble qui peut être exemplaire", continue le réalisateur.
 
Ce sentiment est également partagé par le photographe. "Il y a une vraie jeunesse ici qui est en train de monter et qui comprend ce message de vivre ensemble et c’est merveilleux. Le film Futur est très émouvant. Il capte vraiment l’âme de la Réunion et des Réunionnais. C’est ce que j’ai senti depuis 40 ans de travail dans le monde. Dans un monde guerres, de conflits religieux ou ethniques, c’est incroyable de voir un endroit comme la Réunion, c’est un paradis sur Terre. Beaucoup de gens me diraient qu’il y a aussi des problèmes ici. Mais regardez ce qu’il se passe ailleurs et voyez l’importance de ce que vous avez."  
 
Réza est déjà venu trois fois sur notre île et projette d’y revenir pour de nouvelles photos, afin de "montrer la Réunion dans le monde" avec la publication d’un livre.
 
Avec 700 spectateurs venus assister à l’avant-première du film à la Cité des Arts mardi soir, Philippe Bonhomme a bon espoir que "ce message positif  trouve son public".
 
La diffusion du film "Futur, Réza et le future du monde" aura lieu le 25 décembre sur Réunion Première. Une diffusion à l’échelle nationale et internationale est en cours de négociations.

L'avant-première du film Futur.
L'avant-première du film Futur.

Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 7709 fois



1.Posté par SITARANE le 17/11/2016 13:13

La Réunion : le vivre ensemble, le partage, la tolérance , l'harmonie ?????? Une illusion entretenue par la docilité des Réunionnais qui subissent cet angélisme artificiel............Allez donc à la rencontre de la vraie Réunion celle des hauts et des écarts en excluant le Disney land local MAFATE !!!!!!!!

2.Posté par Bobo sous les Tropiques le 17/11/2016 14:05

Encore un bel exemple du produit de Bobo financé par nos impots et qui sert à flatter l'égo de quelques cultureux subventionnés

3.Posté par Logique le 17/11/2016 18:36 (depuis mobile)

Post 1: des arguments derrière ce fiel ?
Les habitants des hauts, il se vivent esclaves, exclus ou persécutés?
La "vraie" Réunion, elle rumine la haine du malbar, du chinois, du zarab ou du zoreil?
Harmonie parfaite certes pas, mais qd même!

4.Posté par KLOD le 17/11/2016 18:40

une société muticulturelle en devenir , THE future , met enkor la passé !

5.Posté par hoareau le 17/11/2016 19:38

Belle iniative. Encore, encore et encore....

6.Posté par Luc LALLEMAND le 17/11/2016 20:23

malheureusement , la mondialisation commence a toucher l ile de la reunion

7.Posté par Don diego de la vega le 17/11/2016 22:05

Post 1 et 2, vous ne deviez pas être là ce soir-là et n'avez certainement pas vu le film. Point de bobo dans tout cela (à moins que vous n'entendiez par "bobo" un type comme Reza qui a voyagé dans 115 pays et s'est promené sur les fronts de plusieurs guerres en évitant (parfois) les balles !). Comme le dit Reza, "qui cherche un frère parfait restera à jamais sans frère". Reza a vu le monde et il a vu La Réunion. Son opinion vaut autant que la vôtre. Que vous le vouliez ou non, il y a bien une certaine idée du vivre ensemble chez nous. Si le trailer du-e Futur bat tous les records sur les réseaux sociaux, c'est peut-être parce qu'il y a du vrai dans ce film.
Et enfin, ce film est magnifique, la moitié de la salle pleurait, dont une bonne partie des jeunes slameurs du chaudron, de solide gaillards, présents tout au long du film, pas vraiment des bobos...

8.Posté par Grangaga le 17/11/2016 23:15

Lèss' pa bann' z'onm' politik' tié a li......so viv' ansanm'........Di a li !!!!!!!!!!!!!!!!!!

9.Posté par Pascaline Hoï le 18/11/2016 06:47

Film à faire visionner à tous les enfants réunionnais afin qu'ils se rendent compte de la chance de vivre sur cette île, et qu'ils aillent partager cette culture du vivre ensemble à travers le monde.

10.Posté par cbo le 18/11/2016 09:23 (depuis mobile)

Oui ruminer la haine cette île en est très friand

11.Posté par Zarin le 18/11/2016 10:41

Stephen Hawking donne une date butoir aux Terriens

Selon le célèbre penseur et astrophysicien, l’humanité doit aller s’établir sur une nouvelle planète d’ici 1000 ans, tel que rapporté par CNN.

http://www.journaldemontreal.com/2016/11/17/stephen-hawking-donne-une-date-butoir-aux-terriens

Lundi dernier, Stephen Hawking a prononcé un discours à la Oxford Union Society au cours duquel il a formulé ses craintes au sujet de l’espèce humaine sur Terre. Son message a été clair: «Je ne pense pas que nous survivrons un autre 1000 ans sans quitter notre planète fragile.»

Trois éléments sont particulièrement à blâmer pour ce funeste constat: les changements climatiques, le nucléaire et l’intelligence artificielle.

12.Posté par Jean-Marie RUBIRA le 18/11/2016 10:48

Notre île en exemple ? Soi-disant multiculturelle ? Cohabitation harmonieuse des nombreuses origines ethniques ? J'y vis depuis très longtemps et si une bonne partie des réunionnais sont sympas et vivables, une autre bonne partie est profondément raciste, sectaire et ne manque pas de dire à un zoreil : "retourne dans ton pays". Confert ce qui s'est passé à l'Université pour le choix d'un professeur spécialisé dans l'histoire de l'esclavage.

13.Posté par ZembroKaf le 18/11/2016 10:52

Réza un homme de COEUR....il a vu La Réunion avec son COEUR....!!!

14.Posté par popol le 18/11/2016 10:59 (depuis mobile)

Tout le monde il est beau comme ma. ..... elle est mignonne. Mais de qui se moque t-on ? La vigne maron s''adapte bien aussi à la réunion et les plantes endémiques de s''en plaignent pas,elles se meurent !

15.Posté par Zarin le 18/11/2016 12:03

@13

"....il a vu La Réunion avec son COEUR....!!!"

et les Kerguelen ?

16.Posté par Zarin le 18/11/2016 12:22

Réza ou Razé (rasé) ?

Chauve qui peut !!!

17.Posté par SITARANE le 18/11/2016 13:23

Pour jean-Marie Rubira, le racisme n'est pas une exclusivité zoreille !!!!!!!!!!!!

18.Posté par Ti maman creole le 18/11/2016 15:36

Je n'ai pas pu venir à l'avant première pour moi j'attends avec impatience le 25 décembre pour recevoir ce beau cadeau ce cadeau sera à partager avec tous ceux sans distinction, la puissante musique de saodaj' me transporte déjà vers une source à creuser . Un grand merci à tous ceux qui se sont investi dans ce film.

19.Posté par Eve le 18/11/2016 17:01

Les ronchonchons : passez votre chemin et laissez nous apprécier "le beau" !

20.Posté par KLOD le 18/11/2016 17:25

merci post 19 qui a tout dit !!!!!!!!

21.Posté par alcide le 18/11/2016 19:00

Beaucoup de racisme sur l'île, s'il n'y avait pas le RSA, il y aurait déjà eu une guerre inter-ethnique ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Décembre 2018 - 14:57 Le Festival Fériir de retour pour une 6 édition