Revue de presse

[Revue de presse] Samedi 21 mars 2020

Samedi 21 Mars 2020 - 07:00

Le JIR consacre sa Une aux 3 personnes contaminées. L’île connaît à présent 45 malades et l’épidémie semble s’accélérer. Le plus inquiétant c’est que 3 cas sont autochtones : il y a donc une chaîne de transmission dans l’île. Autre point de la couverture du journal : la fronde des médecins. L’absence de dépistage et le manque de matériel font craindre le pire à l’Ordre des médecins.
Bref, restez chez vous comme le titre le Quotidien. La Réunion va connaître son premier week-end de confinement. Les sorties à la plage, les randonnées ou les pique-niques sont formellement interdits.

Faits-divers

Les 4 cambrioleurs de 2 cabinets médicaux sont passés en comparution immédiate. Composé de 3 adultes et un mineur, le petit groupe a volé des masques tout en affirmant ne pas être au courant de l’épidémie. Preuve que les cons, ça ose tout comme disait Audiard. L’un des adultes écope de 4 mois avec sursis, les 2 autres 8 mois, dont 4 avec sursis.
Malheureusement, le confinement peut être un calvaire si l’on doit rester avec son bourreau. Comme le relate le JIR. Un homme a agressé son ex-compagne à Saint-Denis. Il a cassé la porte de son domicile avant de la frapper et de la mordre. Il a été interpellé par la police.
Le quotidien revient sur le procès d’un chauffard qui avait tué un motard en mars 2018. Alcoolisé et sous l’influence du zamal, le chauffard avec déjà des délits routiers sur son casier judiciaire. Il écope de 5 ans de prison, dont 2 avec sursis.


Société

La société est actuellement sous cloche avec le confinement. Ainsi, l’installation des maires élus au premier tour a été reportée comme le rapporte le Quotidien. 
Autre conséquence du confinement, l’arrêt du BTP. Comme le révèle le JIR, la situation se tend entre les professionnels du secteur et le gouvernement. Les fédérations du BTP ont appelé à l’arrêt des chantiers pour protéger leurs salariés, alors que la ministre du Travail les accuse de « défaitisme ».
Le virus qui crispe les employés de la Poste également. Se sentant en première ligne, les facteurs regrettent de n’avoir aucune protection pour effectuer leur travail. Même cri de détresse des agents de supermarchés qui sont inquiets pour leur santé. Eux qui sont exposés aux consommateurs. Un article à retrouver dans le JIR.
Nicolas Payet
Lu 5009 fois




1.Posté par Christian Bersano le 21/03/2020 07:40

Au lieu de donner des leçons de morale aux gens courageux qui sont sur le terrain, le gouvernement devrait plutôt informer la population sur les délais de livraisons de ces masques. Sont-ils maladroits ou incompétents ?
Quant à la mise en place du matériel de dépistage, j'ai rêvé ou bien ils n'en parlent pas ?
Bon courage à tous et soyez prudent

2.Posté par Henry Robert le 21/03/2020 10:17 (depuis mobile)

Bonjour à vous, je me réveille avec le sentiment que je n’ai plus confiance à cette gestion de crise. L’ARS me sort du nez quand on sait les milliers d’euros dépenser pour la dengue ,véhicules inadaptés etc...et pour le crv19??? SOS terriens en dé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Mars 2020 - 06:56 [Revue de presse] Lundi 30 Mars 2020

Dimanche 29 Mars 2020 - 07:48 [Revue de presse] Dimanche 29 Mars 2020