Revue de presse

[Revue de presse] Mardi 27 mars 2018

Mardi 27 Mars 2018 - 06:59

[Revue de presse] Mardi 27 mars 2018
Ce matin à la une du Journal de l’île, l’écocité de Cambaie, avec "un jackpot à 104 millions d’euros". Un gros coup entre Cambaie et les Panama papers pour l’avocat fiscaliste suisse Patrick Chabrier.

Une question à la une du Quotidien: "Mais qu’irait faire Agathe au Congo?". Mélissa Agathe a participé à un stage avec la République Démocratique du Congo la semaine passée. Si elle réserve encore sa réponse sur une éventuelle future naturalisation, la Fédération de handball la met en garde explique le journal.

[Revue de presse] Mardi 27 mars 2018
Justice

Un procès à 104 millions d’euros à retrouver dans le JIR, à propos du bras de fer sur la valeur des terrains à exproprier pour construire l'Ecocité de Cambaie. Le commissaire du gouvernement a proposé un prix de 50 euros le mètre carré pour les 86 hectares contre 84 euros préalablement fixés. Le propriétaire, Patrick Chabrier pourrait empocher jusqu'à 104 millions, soit une plus value de 31 878 % par rapport au prix d'achat en 2002.

Ingreed Mercredi, Miss réunion 2014, dénonçait des conditions de travail indignes et un "rôle de potiche ou de portemanteau qui n’a plus de sens à notre époque". Elle a été déboutée de ses demandes devant le tribunal des Prud’hommes. Après plus de deux ans de bataille judiciaire, ancienne Miss ne lâche pas l’affaire. Elle a communiqué sur les réseaux sociaux: "perdu une bataille mais pas la guerre".

Le groupe Apavou passe devant le tribunal de commerce aujourd’hui pour tenter de faire suspendre l'exécution provisoire des 9 jugements de mise en liquidation de ses sociétés rendus par le tribunal de commerce de Saint-Denis le 8 mars dernier. Vice de procédure, conséquences excessives, les avocats vont déployer tous les arguments pour faire changer d’avis le tribunal.

[Revue de presse] Mardi 27 mars 2018
En février 2017, les centrales d’achats de Jumbo et Caillé avaient été perquisitionnées par les services de l’Autorité de la concurrenceLes groupes Vindemia et Caillé se sont retrouvés devant la cour d’appel pour contester et annuler une ordonnance de perquisitions délivrée par le juge des libertés (JLD) en février 2017. Les centrales des groupes et des sociétés avaient fait l'objet de perquisitions. Une enquête de l’Autorité de la concurrence est toujours en cours, que les deux groupes veulent donc casser.

Société

Dans le JIR, cette question: "Les géomètres experts maintinrent-ils un ordre équitable à la Réunion? ". De son côté, l'Autorité de la concurrence suggère de poser clairement dans la loi que cela n’entre pas dans le champ de ce monopole, et de réexaminer les justifications qui ont fondé l'octroi de privilèges professionnels aux géomètres-experts.
L.G
Lu 1722 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Juillet 2018 - 06:32 [REVUE DE PRESSE] Mardi 17 juillet

Lundi 16 Juillet 2018 - 06:23 [REVUE DE PRESSE] Lundi 16 juillet