Education

Revalorisation des bourses étudiantes : L'UNEF demande plus au gouvernement

Dimanche 8 Juillet 2012 - 12:34

Revalorisation des bourses étudiantes : L'UNEF demande plus au gouvernement
Le ministère de l’Enseignement Supérieur a annoncé hier une revalorisation des bourses de 2,1% dès la rentrée prochaine. Cette mesure répond aux revendications de l’UNEF qui n’a eu de cesse d’alerter sur l’urgence d’augmenter le montant mensuel des bourses qui est bloqué depuis plus de deux ans. Cette absence de revalorisation a incontestablement fait perdre du pouvoir d’achat aux étudiants boursiers.

L’académie de la Réunion compte plus de 50% d’étudiants bousiers dont 70% à l’échelon maximum. L’UNEF Réunion se félicite de cette revalorisation mais estime qu’il aurait été judicieux d’augmenter d’avantage le montant des bourses afin de rattraper la baisse en euros constante de celles-ci.

Malheureusement, les bourses ne seront pas les seules à être augmentées. Dans le même communiqué, Geneviève Fioraso a également annoncé une hausse de 0,05 euro du prix des repas dans les restaurants universitaires, les faisant passer de 3,05 à 3,10 euros alors que le Conseil d’Administration du CNOUS a donné un avis contraire. De plus, une circulaire de la direction générale de l’enseignement supérieur a annoncé une hausse de 2 % des droits d’inscription à la rentrée 2012. Outre cette hausse, le ministère a également relevé de 0,43€ la contribution étudiante à la Médecine Préventive Universitaire.

L’UNEF prend acte de la réponse positive de la ministre concernant l’augmentation du montant des bourses sur critères sociaux mais notre organisation ne peut que dénoncer les diverses augmentations des dépenses obligatoires dans un contexte où le pouvoir d’achat des étudiant n’a cessé de diminuer et où plus de 20% des jeunes qui font des études vivent en dessous du seuil de pauvreté (Chiffre de l’Observatoire de la Vie Etudiante, 2010).

Si les premières mesures du ministère à l’encontre des étudiants démontrent une volonté de changement nous estimons qu’il faut maintenant rompre davantage avec la politique du gouvernement précédent et incarner une véritable rupture !

L’UNEF Réunion demande l’ouverture au plus vite d’une concertation sur les nécessaires évolutions du système d’aide aux étudiants. Le système d’aide social actuel a montré ses limites et il est grand temps de revoir les conditions d’attributions des bourses. Notre organisation demande la mise en place d’une allocation d’autonomie universelle accessible à tous les étudiants sans conditions de ressource.

Stéphane MAILLOT, Président de l’UNEF
Vice-Président Etudiant du CROUS

.
Lu 1726 fois



1.Posté par lol le 08/07/2012 12:58

Merde Sarkozy vous a offert 11 mois de bourses au lieu de dix mois, alors ne dite pas que des choses n'ont pas été fait, l'UNEF syndicat de gauche, on va voir votre gouvernement à l'oeuvre pendant cinq ans et d'ici on fera son bilan

2.Posté par polo974 le 08/07/2012 13:06

"... une hausse 0,5 euro du prix ..., les faisant passer de 3,05 à 3,10 euros ..."

très forts en calcul (ou en relecture) chez zinfos974...

(rectifié par la modération, merci)

3.Posté par justedubonsens le 08/07/2012 13:14

Et c'est souvent les mêmes, qui sans avoir rapporté un kopec à la France, qui ont déjà bien tété le pis social et qui demandent toujours plus, estiment que les retraités coûtent chers à la société sans considération de ce qu'ils lui ont apporté tout au long d'une vie de labeur souvent très difficile où les conditions de travail n'avaient rien à voir avec celles d'aujourd'hui.
Mais ne dit on pas qu'il faut que jeunesse se fasse ?

4.Posté par Math et mathiques le 08/07/2012 13:15

Une hausse du ticket repas de 0,5 euros ça ne ferait pas 3,10€ le repas mais 3,55€. Donc la hausse n'est que de 0,05€.

5.Posté par Thierry le 08/07/2012 14:14

ChoseSS promiseSS, choseSS dueSS ... il faut maintenant passer à la caisse ... trop facile, il y a des CONStribuables pour renflouer ...

Sans dénigrer le système d'aides et de bourses TROP utiles à des étudiants dans le besoin et régulant l'égalité des chances vers la réussite ...car sans argent, trop de parcours pourront être interrompus, mais combien de moins nécessiteux profitent du système en profitant de ses failles ... TROP facile ... et au détriment des vrais... Comme partout.

Notre société n'offre plus d'emploi à notre jeunesse diplômée. Il faudra bien trouver un mode de fonctionnement équivalent à une rémunération, et c'est bien trouvé : "une allocation universelle" et pour tous les étudiants.

6.Posté par >lol le 08/07/2012 14:18

Juste pour information on est passé à 10 mois de bourse pas 11.

Je m'en fous si les idées viennent de droite ou de gauche mais du moment que ces idées permettent de faire avancer la France ET l'ensemble de sa population vers un avenir plus radieux sur le long terme .
M'enfin personne peut savoir si tel ou tel action nous est profitable sur le long terme . On espère juste que les politiques pensent au bien de la population au lieu de penser à leurs poches en tout premier lieu ... Ce qui devient rare apparemment

7.Posté par Shut le 08/07/2012 22:45

Il est vrai qu'au lieu d'aller vers les étudiants, cet argent serais mieux employés à financer les intérêts d'une dette injuste !! Il parait que les étudiants ne rapporte rien à la France !!! Tuons les pauvres et les étudiants, les marginaux .... Je suis sur que cela rendra service à cette classe moyenne de plus en plus méprisante mais qui ne voit (ou n'a pas l'intelligence de voir) que les vampires sont en hauts pas en bas !!!!

8.Posté par socialdingot le 09/07/2012 11:55

Demandez toujours plus, avec François Hollande même quand il yen a plus il y en a encore.
Dans un pays de pauvres, il reste encore quelques moutons à tondre.
Comme les socialistes sont de bons bergers, ils vont vite repérer le troupeau qui a encore un peu de laine sur le dos.
En faisant trop de tricot social, j'ai bien peur que le stock de laine finit par s'épuiser trés rapidement.

9.Posté par ANNA le 09/07/2012 12:42


Pourquoi ne pas mettre en place une cotisation de tous et par tous : chômeurs, étudiants et travailleurs, que tous ceux qui bénéficient de quelque chose venant de l'état, participent à "leur niveau" à l'effort de solidarité nationale.
Seuls exceptions pour les personnes âgées à condition qu'elles aient travaillé au cours de leur vie.

On ne peut pas continuer à distribuer ici et là les deniers publics, soutirer dans l'assistanat certains et en appauvrir toujours plus d'autres. Je comprends l'inquiétude légitime des étudiants mais on ne peut pas décemment augmenter la bourse plus que la valeur du travail, donc plus que le salaire minimum, cela ne serait pas logique.

10.Posté par Johan le 09/07/2012 19:19

Merci l'unef france, s'il fallait attendre Stéphane Maillot, on aurait attendu longtemps. Qu'a-t-il fait pour les étudiants Réunionnais depuis qu'il est là? Rien. Ca pue la propagande électorale à la st louisienne version claude hoarau. Il connait bien ces méthodes...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter