Courrier des lecteurs

Réussir au Québec : savoir que c’est possible…

Mercredi 31 Octobre 2018 - 09:36

A la veille de l’arrivée dans notre île de responsables québécois qui viennent proposer des contrats d’étude et d’insertion professionnelle à des lycéens réunionnais, Franck Cellier a consacré, ce lundi 29 Octobre, deux pages du Quotidien à la « mobilité des Réunionnais au Québec ». Mais, prévient-il, s’il s’agit là d’une belle opportunité à saisir, « autant savoir aussi que le rêve canadien a ses revers ».

Bien sûr, dans toute chose, il y a les bons et les moins bons côtés. Il serait irresponsable de laisser nos jeunes compatriotes croire qu’il leur suffit de prendre l’avion pour que, automatiquement, à Montréal ou à Québec, tout va avancer comme sur des roulettes. Dans un pays où l’hiver dure plusieurs mois et où le thermomètre peut alors descendre jusqu’à moins 40 degrés, il importe que l’on ait la volonté de s’adapter à ce qui sera pour nous, Réunionnais, un nouveau mode de vie, à l’autre bout de la Terre. 

Mais à l’heure de l’aviation banalisée et l’informatique pour tous, le Monde est devenu un grand village. Il nous faut ne jamais l’oublier. Et pour, d’une part, avoir été, à une époque de ma vie citoyenne, associé à la démarche régionale de coopération entre notre île et le Québec, coopération qui se poursuit aujourd’hui encore, et, d’autre part, pour connaître de nombreux réunionnais et réunionnaises qui ont parfaitement réussi leur implantation là-bas, je veux ici encourager nos jeunes compatriotes à tenter l’expérience. 

Pour réussir là-bas, il faut y aller avec son cœur. Le Québec est un beau pays. On y parle français et le souvenir du Général De Gaulle et son « Vive le Québec libre » sont toujours vivants. Les gens sont respectueux. On bénéficie d’un mode cde circulation remarquablement bien agencé.  Et, surtout, cette province du Canada a besoin de main d’œuvre. 

Celui qui veut réussir peut réussir. Il lui faut travailler en s’adaptant à l’esprit très libre qui prévaut dans les entreprises de là-bas. Les exemples ne manquent pas de ces jeunes réunionnais et réunionnaises qui ont su y trouver leur place.

L’an dernier, en pleine Fêtes de l’Eté, un mercredi soir, sur une des places publiques de Québec, Gilbert Pounia et Ziskakan étaient sur scène. Avec trois amis réunionnais dont Sandrine Péria-Simbin, alors chargée de mission de la région Réunion au Québec, mon épouse et moi nous nous y étions évidemment rendu. Et là, moment magique, c’est la rencontre avec d’autres originaires d’ici.

Moment merveilleux où, sous les regards émus du public, l’on se congratule et où on sent combien nos compatriotes qui ont choisi de s’installer là-bas savent qu’ils ont fait le bon choix.

Oui, je n’hésite pas à le dire : je recommande à nos jeunes compatriotes qui ont envie de « bouger » de prendre le risque de vivre dans ce pays remarquable et accueillant, pays qui offre à l’étranger la possibilité de s’y intégrer et de s’affirmer tout en participant à la mise sur orbite d’une nation qui veut préfigurer le monde de demain, un monde qui serait bâti sur la fraternité.

Sandrine Péria-Simbin et son équipe ont réussi, au-delà de tout ce que nous pouvions alors espérer, dans la difficile mission qui leur a été confiée par la Région Réunion. Je n’ignore pas que le travail lancé à l’époque par Paul Vergès et son équipe a été poursuivi. Il faut continuer. 

Il est normal qu’il y ait eu des échecs enregistrés ici ou là. Ces échecs ne doivent pas nous faire oublier les réussites. A nos jeunes compatriotes de faire le pari qu’ils peuvent réussir. Et de se lancer, avec le soutien des pouvoirs publics bien entendu. Avec, également, leur pleine volonté…
Raymond Lauret
Lu 489 fois



1.Posté par Grangaga le 31/10/2018 11:41

......................................Ek'zil'....................................................................

Po sapp' a tèrr' là
Di a mwin alé viv' si z'étwal'
Y rossanm' ke lé pi ossi lwintin

Ek' d'lé Gloria
Et pi a forss' antann' ansanss' lo Grall'
Garanti la pi bézwin mètt' dann' rin..........

Si mon l'ile ou mwin la touzourr' véki
Lé parèy' in déssèrr' l'nom lé pèrdi
Y dérivv' déssi in nott' l'orizon
San butt' san z'istwarr' po son z'anfan....................

Sott' a toué atann' pa
Sortt' dann' so li là la pay' vakoa
Donn' ton min pran mon bra
Vyin arètt' pa dan so payass' do bwa

Anon montt' dan mon rèvv'
Nana y di paradi Adam é Eve
Séparr' a ou de toutt' satt' ou lété
Va o bou d'satt' ou rodd' ou va trouvé...........

2.Posté par MARTIN LANE le 01/11/2018 00:25

Il est normal qu’il y ait eu des échecs enregistrés ici ou là. Ces échecs ne doivent pas nous faire oublier les réussites. A nos jeunes compatriotes de faire le pari qu’ils peuvent réussir. Et de se lancer, avec le soutien des pouvoirs publics bien entendu. Avec, également, leur pleine volonté…

Et si les " pouvoirs publics" soutenait les jeunes qui peuvent réussir...à la Réunion?

3.Posté par Modeste le 02/11/2018 07:49

à MARTIN LANE, .....c'est aussi connu les voyages forment la jeunesse.....! rien de mieux que de sortir des jupes de maman, et d'aller voir ailleurs cela "forge" un homme....!

4.Posté par MARTIN LANE le 03/11/2018 07:50

@ Modeste Les pouvoirs publics ne deviennent-ils pas à cette occasion les jupes de maman ?
Pourquoi aider un jeune à réussir pour le bien d'un autre état?
Contribuables, nous payons des études, son installation et en cas de réussite du projet, l'état français ne perçoit aucun fruit des retombées économiques, puisque les impôts ne seront pas perçus en France...
Mais si vous aimez ça....

5.Posté par " VIEUX CREOLE " le 03/11/2018 19:45

MONSIEUR LAURET , J' AI VIVEMENT APPRECI2 VOTRE ARTICLE qui est trés objectif connaissant des Réunionnais installés au QUÉBEC dont l'un possède ,aujourd'hui la double Nationalité Québécoise et Française . . . La Réunion est un tout petit territoire surpeuplé et je le rappelle l'époque 1960 -70 où le Journal "Témoignages" - que je lisais - tous les jours PUBLIAIT un encart avec le slogan "TRAVAILLER ET RESTER AU PAYS " ! ! ! QU'EN PENSENT , AUJOURD’HUI ," LES TROIS DERNIERS DINOSAURES" qui dirigent actuellement ce qui reste du P.C.R. ?? Déconseilleraient-ils à nos jeunes Diplômés de répondre aux offres d'empois offertes par le QUÉBEC ???

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Mai 2019 - 17:30 Mieux comprendre pour mieux voter

Vendredi 24 Mai 2019 - 16:16 La haine ou la peur