Océan Indien

Rétro Outre-mer/océan Indien : Assemblée unique pour Guyane et Martinique...

Jeudi 6 Janvier 2011 - 10:39

Voici concentrés les principaux événements qui ont marqué l'année 2010 des Outre-mers et de la zone océan Indien. En point d'orgue figure à n'en pas douter le référendum qui institue une nouvelle constitution pour Madagascar, mais également le choix opéré par les Martiniquais et Guyanais de solliciter une assemblée unique pour leur territoire respectif. Sans oublier le déplacement en janvier dernier du chef de l'État à Mayotte qui, dans son discours, confortera le choix de la consultation populaire des mêmes Mahorais un an plus tôt. La départementalisation de l'île aux parfums est en route… elle occupera avantageusement l'année qui s'ouvre.


Rétro Outre-mer/océan Indien : Assemblée unique pour Guyane et Martinique...

Janvier 2010 : La Martinique et la Guyane rejettent le passage à l’article 74 de la Constitution
, à une très forte majorité. Le 10 janvier les électeurs des deux Dom rejettent le passage de l'article 73 à 74 à 78,9 % (Martinique) et à 69,8 % (Guyane). Ce jour-là, ces ultramarins avaient dit non à plus d'autonomie pour leur île.

Janvier 2010 : Nicolas Sarkozy : “Mayotte, c’est la France !”. Lors de son déplacement à Mayotte le 18 janvier le chef de l'Etat prononce un discours devant des Mahorais enthousiastes. “Mayotte, référendum après référendum, a marqué son attachement indéfectible à la France. Lorsque je suis arrivé sur la place du marché, j’ai serré des mains, j’ai ressenti cette ferveur dans vos cœurs, cette volonté de rester Français.

Rétro Outre-mer/océan Indien : Assemblée unique pour Guyane et Martinique...
Vous êtes Français depuis 1841, bien longtemps avant Nice et La Savoie. Mayotte, c’est la France ! Mayotte est française, et elle le restera”. Avant de gagner l'île de la Réunion, le chef de l’Etat a cependant rappelé les conditions d'une future départementalisation : “c’est un pacte avec des droits et des devoirs, une nouvelle fiscalité, l’égalité homme – femme…”.

Janvier 2010 : La Martinique et la Guyane disent "oui" à l'assemblée unique : La question posée aux Martiniquais et aux Guyanais le 25 janvier était la suivante : êtes-vous pour ou contre la fusion du Conseil régional et du Conseil général en une assemblée unique ? Les deux Dom ont dit oui à cette évolution institutionnelle. La Martinique s'est prononcée à 68,4 % pour la création d'une assemblée unique. 31,6 % des électeurs ont dit non à cette réforme. En Guyane, le “oui” l'a emporté à 57,49 % des suffrages exprimés. Le “non” a obtenu 42,51 %.

Octobre 2010 : "Ne m'appelez plus jamais RFO... Vous devrez dorénavant m'appeler Outremer Première" ! En prévision de l'arrivée de la TNT, tout l'outre-mer français est concerné par le passage au numérique terrestre. Pour l'occasion, RFO annonce son changement de nom le 12 octobre, ce sera "Outremer Première". La retransmission des chaînes nationales du groupe France Télévision en direct va obliger "Outremer Première" à réaliser par ses propres moyens la plus grande partie de sa grille de programmes télé, avec peu de moyens financiers supplémentaires.

Rétro Outre-mer/océan Indien : Assemblée unique pour Guyane et Martinique...
Novembre 2010 : Remaniement gouvernemental, Marie-Luce Penchard reste à l'Outremer. Les sortants sont Bernard Kouchner, Fadela Amara, Rama Yade, Jean-Louis Borloo, Eric Woerth, Hervé Morin et Jean-Marie Bockel. Marie-Luce Penchard a elle affirmé avoir appris sa nomination avec "beaucoup d'émotion et de gravité". Le Premier ministre, François Fillon, l’aurait informé, par téléphone le 14 novembre, quelques heures avant l'annonce aux médias, son intention de la maintenir. Elle a enfin souligné mesurer "la responsabilité qui est la mienne pour cette période, jusqu’en 2012". Elle a indiqué qu’elle continuerait sa mission, à savoir l’application des mesures du Comité interministériel pour l’Outre-mer, l’année de l’outre-mer et les textes législatifs à faire passer au Parlement sur la Guyane, la Martinique ou encore la Polynésie française. Marie-Luce Penchard avait fait son entrée au gouvernement français dans le cadre d’un précédent remaniement, en juin 2009, en remplacement d'Yves Jégo. Ce dernier avait appris son éviction seulement 18 minutes avant la présentation du nouveau gouvernement.

Novembre 2010 : Le "Oui" à une nouvelle constitution l'emporte à Madagascar le 23 novembre.
Les Malgaches approuvent à plus de 74,13% le projet de nouvelle constitution pour le pays. Une constitution qui, entre les lignes, introduit un article abaissant l'âge requis pour se présenter à l'élection suprême, prévue début 2011, et permettant à Andry Rajoelina, président de la Hat (Haute autorité de transition), d'être candidat.

Novembre 2010 : La Réunion devra s'habituer au nom de Bertrand Coûteaux. Celui-ci a été officiellement présenté le 24 novembre par la ministre chargée de l'outre-mer, Marie-Luce Penchard, en tant que commissaire au développement endogène pour la Réunion et Mayotte. Un poste qu'il occupera, comme ses deux autres collègues de Guyane et des Antilles, pendant trois ans. La question du développement économique endogène prend ainsi forme concrètement après les préconisations en novembre 2009 du Conseil interministériel de l'outre-mer. En visite à la Réunion en janvier 2010, le chef de l'État avait d'ailleurs exhorté le monde économique local à trouver d'autres leviers économiques jusque-là non explorés, que ce soit pour la Réunion ou les autres Dom. Marie-Luce Penchard : "chaque commissaire a reçu pour mission (...) de structurer les filières pour créer les conditions de réussite du développement endogène. Le développement économique de ces territoires ne réside pas dans un lien unique avec la métropole, mais bien dans leur capacité à valoriser leurs économies pour conquérir de nouveaux marchés dans leur environnement régional".

Rétro Outre-mer/océan Indien : Assemblée unique pour Guyane et Martinique...

Novembre 2010 : Le 24 novembre toujours, le Parlement précise la départementalisation de Mayotte de mars 2011
. Le Projet de loi relatif au Département de Mayotte a été adopté sans modification en 1ère lecture par l'Assemblée nationale. Cette phase législative confirme donc l'intégration de l'actuelle collectivité départementale de Mayotte dans le giron des départements français de droit commun. Cette départementalisation aura lieu en mars 2011. Mayotte deviendra alors le 101ème département français.

Décembre 2010 : Promulgation de la IVe République à Madagascar : le 11 décembre, Andry Rajoelina, président de la Haute Autorité de Transition (HAT) a procède à la promulgation de la Constitution de la quatrième République et à l'inauguration du nouvel Hôtel de ville d'Antananarivo. A cette occasion, le président de la HAT a déclaré la journée du 11 décembre comme journée chômée et payée en affirmant qu'"il en sera également de même pour le 11 décembre de chaque année, jour d'anniversaire de la promulgation".
Ludovic Grondin
Lu 1640 fois



1.Posté par noe974 le 06/01/2011 10:43

On peut dire tout ce qu'on veut , mais 2010 a été une année plein de rebondissements .

Il y a du bon et du moins bon : la crise , on en a parlée mais elle passe aux oubliettes (à part la crise de foie ... résultats des fêtes de cette fin d'année) .

Merci pour ces rappels .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >