MENU ZINFOS
Société

Rétro 2021 - Mai : L'affaire Elianna devant les assises


Les assises ont occupé le devant de l’actualité du mois de mai avec le verdict rendu sur la mort d’Eliana. Le décès de la fillette en 2018 avait marqué La Réunion. Autres faits marquants : deux policiers ont été sérieusement blessés, dans des circonstances complètement distinctes.

Par Stéphane Pierrard - Publié le Mercredi 15 Décembre 2021 à 05:00

Rétro 2021 - Mai : L'affaire Elianna devant les assises
Un procès et un verdict attendus
 
Le 5 mai dernier, La Réunion retenait son souffle. La justice s’est prononcée dans le procès de la mort d’Elianna. Un fait-divers survenu en 2018 particulièrement sordide qui avait marqué notre île. Un collectif Elianna avait même vu le jour, suite au décès de la fillette de 2 ans au mois d’avril de cette même année. Les sapeurs-pompiers avaient été appelés à deux reprises par la mère de la victime, affirmant qu’elle présentait des difficultés respiratoires et avait perdu connaissance. Sur les lieux, les secouristes avaient découvert un corps froid, laissant présager que le décès remontait à plusieurs heures..
 
L’autopsie avait relevé des traces de coups. Les enquêteurs avaient émis des suspicions de violences sur la fillette de la part de sa mère, suivie par les services sociaux, et de la part de son beau-père, Cédric Babas. Des examens anatomopathologiques réalisés en métropole avaient permis de lever le doute. Jugés durant trois jours par la cour d’assises pour des violences volontaires ayant entraîné la mort de l'enfant de 2 ans, sans intention de la donner, Pascaline Guilgori a finalement été acquittée. "J'’aime mes enfants plus que tout au monde, je ne leur ferais jamais mal", avait déclaré la mère d’Elianna à la barre. Quant au ti-père, il a été reconnu coupable et écopé de 20 ans de réclusion criminelle.


Des coups de feu provenant de l’arme d’un policier résonnent au Tulip Inn
 
Le soir du 11 mai 2021, l’hôtel Tulip Inn était bouclé par des policiers, pour certains lourdement armés. En cause : des coups de feu qui ont retenti à l’intérieur de l’hôtel. La nuit-même, difficile de savoir ce qu’il s’est réellement déroulé. On finira par apprendre qu’un policier de la brigade canine était venu rendre visite à sa sœur présente dans une chambre d’hôtel. Le fonctionnaire, blessé, devra subir une opération chirurgicale pour extraire la balle venue se loger dans le visage de ce dernier.

En garde à vue, la sœur du policier aurait reconnu avoir fait une manipulation intempestive et accidentelle de l'arme. La piste accidentelle est à ce jour toujours envisagée. "Selon nos dernières constatations, ni elle ni le policier n'auraient tenté de mettre fin à leurs jours", précisait le procureur de la République, Eric Tuffery.
Rétro 2021 - Mai : L'affaire Elianna devant les assises

Condamné pour avoir renversé un fonctionnaire de la BAC avec son scooter
 
La vidéo avait fait le tour de la toile. Un scootériste, se sachant recherché par les policiers pour une affaire de tentative d’homicide sur un dalon, a pris la fuite en percutant au passage un policier de la brigade anti-criminalité et le blessant au passage. La scène, digne d’un film hollywoodien, s'est déroulée le dimanche 2 mai au beau milieu de la station-service Total située sur la RN1, au niveau du Port.

Quelques jours plus tard, Rachid M., le fuyard, se retrouve sur Snapchat, affiché par Dj Skam, ce dernier ayant été interpellé par la suite par le Raid. L’homme 24 ans adresse un doigt d'honneur et l'artiste ajoute à l'adresse de ses followers "c'est celui qui a fait un coup'd'zèle avec le policier".  Les forces de l’ordre auront peu de mal à arrêter le fuyard, en l’invitant à un faux rendez-vous. A son domicile, les enquêteurs découvriront un fusil à pompe, des pochons, des sachets de conditionnement, et beaucoup d'argent en liquide.
 
Jugé le 26 mai dans le cadre d’une comparution immédiate après avoir demandé un délai pour préparer sa défense, il sera condamné à 18 mois de prison dont 6 avec sursis probatoire.
Rétro 2021 - Mai : L'affaire Elianna devant les assises

Des constructions à la chaine à la Saline-Les-Bains
 
Le 20 mai dernier, Zinfos publiait une enquête sur une série de constructions d’habitations réalisées dans le quartier de Bellevue, à la Saline-Les-Bains. En l’espace de trois ans, une quinzaine d’habitations ont vu le jour, allant d’habitations modestes à des maisons avec de belles finitions. Dans ce décor de pampa, elles interrogent.  Des constructions qui étonnent d'autant plus que les habitations du lotissement Bellevue situées sur le littoral sont en cours de "régularisation".
 
Cette zone était au cœur d’un projet d’extraction de roches. La commission d’enquête publique concluait à un blocage majeur. Une exploitation n’était envisageable qu’après révision du PLU de Saint-Paul. Une enquête est en cours et menée par les agents assermentés de la DEAL. Outre les plaintes de riverains, la Région et la mairie de Saint-Paul, propriétaires de ces terrains, ont porté plainte.
 
 
(Photo d'illustration)
(Photo d'illustration)

Une touriste attrape la ciguatera, une maladie indétectable

Lydia n’est pas rancunière. Elle ne le sait pas, mais elle repartira en métropole avec une intoxication alimentaire. Sa mauvaise expérience ne l’empêche pas de se projeter sur l’île car elle souhaite y revenir et y fonder son entreprise.

Le 29 décembre 2020, à Saint-Gilles, en l’absence de thon, elle commande des poissons des récifs. Un repas qui lui fera contracter la ciguatera.  Cette intoxication alimentaire est provoquée par les chairs de poissons contaminés par la microalgue benthique Gambierdiscus toxicus présente dans les récifs coralliens. Lydia est alors prise de démangeaisons incontrôlables et, en plus de maux de tête, finira par se gratter jusqu’au sang. Les médecins métropolitains ne parviennent pas à trouver l’origine de ses maux. C’est donc sur internet qu’elle finira par comprendre qu’elle souffre de la ciguatera. Surtout, elle apprend qu’il n’existe aucun traitement. Seul le temps, parfois plusieurs années, permettra de faire passer cette intoxication.
 
Pour alléger les symptômes, elle doit suivre un régime très strict sans protéine animale ni végétale, sans chocolat, qui contient de l’histamine, et elle ne doit pas pratiquer de sport pour éviter de diffuser la toxine dans son organisme. Un témoignage livré à notre rédaction le 22 mai 2021. Son témoignage vise à alerter la population, même si notre département est largement moins exposé que les autres territoires ultramarins.
 
Rétro 2021 - Mai : L'affaire Elianna devant les assises



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes