Social

Retraites : L'UNSA-CFDT pour une indexation sur les salaires et non plus sur l’inflation 

Mardi 20 Septembre 2016 - 14:43

Retraites : L'UNSA-CFDT pour une indexation sur les salaires et non plus sur l’inflation 
À l’appel des organisations syndicales de retraités CFDT et UNSA, les retraités manifestent aujourd’hui leur inquiétude concernant la baisse de leur niveau de vie et de leur pouvoir d’achat relatif. Pour l’intersyndicale, des choix sociétaux sont "nécessaires", comme une indexation des pensions des retraite sur l’évolution des salaires, et qu’il n’y ait "pas de retraite inférieure au Smic net pour une carrière complète".

Depuis les années 1980, le mode de calcul des pensions a été maintes fois réformé pour aboutir depuis les réformes Balladur de 1993 (sur le régime général et régimes alignés) et celles de 2003 (dites Fillon, pour les fonctions publiques), à une règle unique de l’indexation des pensions sur les prix.

Comme tient à rappeler l’intersyndicale UNSA-CFDT, l’indexation sur les salaires permettait auparavant "une évolution parallèle des pensions de retraites et des salaires", aidant les retraités à "bénéficier d’un retour des fruits de la croissance". "On ne peut pas écarter les retraités des fruits de la croissance", déclare Bernard Rousselie, délégué régional UNSA Retraités, "car ils participent également à cette croissance en étant au coeur du tissu social, en s’impliquant au sein de leur commune, dans des actions de bénévolat, sans oublier le rôle fondamental qu’ils ont dans la sphère familiale".

Pas de pension de retraite inférieure à 1 200 euros nets

"Nous souhaitons, comme anciennement, que cette indexation soit faite sur les salaires et non plus sur l’inflation", indique pour sa part Alix Lechat, secrétaire général CFDT Retraites. "Quand on regarde l’inflation aujourd’hui, on se bat pour qu’il y ait une inflation zéro. C’est bien, mais cela signifie en contrepartie que les retraites n’augmentent pas", déplore le syndicaliste.

Une indexation sur l'inflation qui ne satisfait pas Alix Lechat car elle ne garantit pas "le maintien du pouvoir d’achat et conduit à un décrochage du niveau de vie relatif des retraités par rapport à celui des actifs". En outre, l’indexation des portés au compte sur l’indice des prix "dégrade et continuera de dégrader fortement le taux de remplacement" (rapport entre le montant du salaire et le montant de la retraite, ndlr), poursuit-il.

De plus, l’indexation actuelle "ne permet pas" d’atteindre l’objectif du minimum de pension de retraites demandé par l’intersyndicale UNSA-CFDT, à savoir une pension complète égale au SMIC à 1 200 euros nets par mois. "On aurait tendance à dire que cela paraît utopique mais en temps qu’organisation syndicale, nous savons qu’il faut viser haut pour avoir un minimum", termine Alix Lechat.

Ce mardi, comme dans toutes les régions françaises, une délégation CFDT-UNSA se rendra en préfecture afin de déposer une motion qui remontera au niveau national. Une délégation UNSA Retraites et CFDT retraites sera également dans l’après-midi au siège du ministère des Affaires sociales.

Au niveau local, un courrier commun des deux syndicats a été envoyé aux parlementaires et une pétition signée par de nombreux retraités a été adressée au Préfet de La Réunion.
SI
Lu 1570 fois




1.Posté par paul le 20/09/2016 17:55

Un syndicat pour ceux qui ne travaillent plus..MDR

C'est le nouveau drapeau de quoi ca?

La Réunion en l air

2.Posté par kld le 20/09/2016 19:06

mahavely par devant ! met enkor la passé !

3.Posté par Question pas bette le 20/09/2016 19:14

Rit bien post 1 quand va rive out tour pas sûr que ou noré un monnaie pour aller chez Paul Hi hi hi

4.Posté par ti caf le 20/09/2016 19:47

un syndicat qui ce dit réformiste ? kékétte

5.Posté par sic le 20/09/2016 20:09

tout pour eux et rien pour nous les artisans et liberales , pas d indexe sur nos retraite , bande de paresseux, retourne dans votre pays et vous aurez une autre index dans c......

6.Posté par Vache à Lait le 20/09/2016 20:22

Vont ils faire greve?

7.Posté par kld le 20/09/2016 20:41

yes post 3, il ya les "rabats de joie de service " toujours les memes , on ne les connait que trop et on les voit et les "sent" de loin ................... et les autres , merci à eux , aux autres .

8.Posté par donquichote le 21/09/2016 10:03

avec tout les commentaires que j'ai lu je suis attristé car c ainsi que nos gouvernant gagne a ne rien reformé ,car au lieu que les autres branche syndicale emboite le pas et demande une retraite descente pour tous !! on tire a boulet rouge sur ceux qui réclame ,c comme avec la prime de vie cher ,quand on comprendra qu'il faut l'étendre au privée au lieu de demandé son annulation on pourra ainsi avancé . juste une info mon patron as 360e de ristourne sur les charges patronal il suffit de faire de même pour moi ou du moins partagé en deux ceux qui ferais 180e chacun ce sera déjà sa de gagné et l'état ne s'en trouvera pas moins riche ;c juste que les travailleurs serais moins pauvres ,pour cela il faut du courage politique et c ce qui manque cruellement as nos hommes et femmes politique .

9.Posté par Je rêve ! le 21/09/2016 10:07

La CFDT avait signé l'accord retraite précisant une indexation sur le coût de la vie (inflation), visiblement
elle a la mémoire courte !

10.Posté par Fidol Castré le 21/09/2016 14:21

La nouvelle aristocratie est de plus en plus exigeante.

11.Posté par DIDIER le 21/09/2016 17:35

QUELQUES PETITS RAPPELS

La CFDT, qui porte bien son nom (Comment Faire Demi Tour !), était le seul syndicat à soutenir la réforme des retraites portée par Jean-Marc Ayrault en 2013 et qui consistait à reculer une fois de plus l'âge légal de départ à la retraite.
La CFDT justifiait sa position en expliquant à l'époque que le gouvernement accompagnait ce recul social de mesures plus positives comme le compte pénibilité et de mesures en faveur des jeunes en apprentissage/
Qu'en est-il trois ans plus tard : le compte pénibilité n'est toujours pas appliqué et les jeunes en apprentissage servent surtout de main d'oeuvre à bon marché, voire gratuite, pour les patrons.
Récemment ce même syndicat signait encore un accord pourri avec le patronat et le gouvernement concernant les retraites complémentaires (revalorisées de l'inflation moins 1 %, diminution retraites pour ceux partant entre 62 et 64 ans).
La politique d'accompagnement du patronat par la CFDT se révèle pour ce qu'elle est vraiment, une politique de collaboration de classe avec les exploiteurs de la classe ouvrière.
Le semblant de retournement des dirigeants Cfdtistes d'aujourd'hui ne doivent pas tromper. Ce n'est qu'une posture destinée à camoufler leur collusion avec le patronat.

12.Posté par Vrai post 11 le 21/09/2016 19:43

Tout à fait d'accord avec le poste 11.
Je rajouterai :
- Comment parler de retraite alors que la CFDT ne fait rien contre le fait que les retraités du secteur privé perçoivent une retraite calculée sur les salaires perçus sur les 28 dernières années contre les salaires des 6 derniers mois pour la fonction publique ?
- la CFDT avait commandée un audit auprès du cabinet SYNDEX qui a émis notamment des préconisations qui vont à l'inverse des intérêts des salariés et des retraités. C'est cela les valeurs de ce syndicat.
- la CFDT qui s'allie au gouvernement socialiste et signe tout mais là aussi c'est l'intérêt personnel qui prime avec un poste gouvernemental créé et réservé au secrétaire General sortant de la CFDT.
- une CFDT qui se lance dans les élections des TPE pour la représentativité mais n'hésite pas à employer une secrétaire en CDD sans contrat de travail,
Si c'est cela représenté les salariés et les retraités, revoyez votre copie.

13.Posté par Marie Lise le 22/09/2016 14:11

Que fait un drapeau national dans un local syndical ?

Les travailleurs n'ont pas de patrie.

Le seul drapeau des travailleurs est le drapeau rouge !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie