MENU ZINFOS
Politique

Retrait de titularisations aux agents : le tribunal annule les arrêtés de la maire de St-Louis


Le tribunal vient de se prononcer sur le fond dans l'affaire de l'annulation des titularisations d'agents saint-louisiens. Pour rappel, le juge des référés s'était déjà montré favorable aux demandes d'une centaine d'agents, ordonnant leur réintégration provisoire. "Ces arrêtés sont annulés ! Il n’y aura aucun licenciement à venir", se félicite ce vendredi le SAFPTR. De son côté, la maire a annoncé sur les réseaux sociaux sa volonté de faire appel "de cette décision qui vient alourdir la masse salariale de la commune".

Par N.P - Publié le Samedi 9 Octobre 2021 à 08:50

Photo d'archives
Photo d'archives
Le communiqué du syndicat :

Ces employés retrouvent leurs droits ! leur respect ! leurs carrières ! Toutes ses familles qui ont vécu dans la précarité se voient soulagées !

Le SAFPTR, qui a soutenu les employés communaux de SAINT-LOUIS qui se sont vus annuler leurs stagiairisations au lendemain des élections municipales 2020, vous informe que le Tribunal administratif vient de dire au fond LE DROIT : Ces arrêtés sont ANNULES ! Il n’y aura aucun licenciement à venir.

C’est une très grande victoire pour ces employés communaux qui ont attendu avec impatience mais persévérance plus d’un an ces décisions de justice.

Le Respect des droits est sorti vainqueur.

Félicitations aux collègues SAFPTR de Saint-Louis pour leur solidarité et leur investissement aux côtés des victimes à défendre. C’est un encouragement pour la défense des droits de chacun.

Le SAFPTR, qui prône un véritable dialogue social au sein des collectivités, avait tenté de faire comprendre à la première Magistrate de la ville de Saint-Louis qu’elle se fourvoyait dans la compréhension des textes juridiques concernant les droits de ses employés.

Rien n’y a fait, elle s’est obstinée dans l’erreur de droit, allant jusqu’à refuser le dialogue social que lui proposait le SAFPTR, dialogue social qui se voulait constructif.

Les frais d’avocat qu’elle a engagés sur les fonds publics de la commune auraient pu être évités.

Les angoisses et les souffrances endurées pendant ces mois de précarité par ces mères et pères de famille, leurs familles auraient pu être évitées si la raison avait repris à temps le dessus.

A cette triste occasion, a été cependant mis en lumière une bonne nouvelle : l’excédent du budget de fonctionnement de près de 3 millions d’euros sur 2020.

Le SAFPTR invite à nouveau Madame La Maire à apaiser la situation en mettant en place un véritable dialogue social serein et constructif dans l’intérêt de tous, mairie, employés et citoyens.

Autonome et Libre
Le bureau SAFPTR


La réaction de la maire, Juliana M'Doihoma :

 
Un maire pourrait-il donc continuer à titulariser massivement sans budget à la veille des élections ?
 
Je viens d’apprendre que le juge administratif a décidé d’annuler des arrêtés de retrait de titularisation que nous avons pris en début de mandature face à la vague de plus d’une centaine de titularisations réalisées à la veille des élections de juin 2020 par nos prédécesseurs.
 
Je constate que le juge dans les premiers dossiers audiencés n'a pas suivi les conclusions du rapporteur public qui étaient largement en faveur du rejet des requêtes.
 
La ville ne manquera pas de faire appel de cette décision qui vient alourdir la masse salariale de la commune ( déjà près de 80%) et ralentir nos perspectives de développement.
 
Notre équipe municipale continuera à se battre contre ces méthodes de gestion politicienne du personnel qui ont trop longtemps entaché l'image de notre ville et asphyxié nos finances !




1.Posté par leviékoki le 09/10/2021 08:59

lé bel bébel !!!!

2.Posté par Ali le Kafhir le 09/10/2021 10:03

60% du budget pour payer des tir oki
sin lui lé bézé même

3.Posté par Bienfait le 09/10/2021 10:07

Alors, Mme la maire ou la bien compris mi espère, assez emmerde demoune laisse à zot travaille en paix dont.

4.Posté par Bravo le 09/10/2021 10:07

Et bien voilà une nouvelle qu'elle est bonne pour ces agents de la Fonction Publique . Avis à ceux qui tout plein de leur "sentiment de toute-puissance" voudraient remettre en cause à des fins politiques, flatter leur égo et favoriser l'embauche de leurs nervis voudraient remettre en cause les statuts de la fonction publique et s'attaquer aux plus précaires des agents.. Notre président poussé par ses amis banquiers s'y attaque déjà, avec ses recrutements de contractuels taillables et corvéables à merci et incapables de dire non aux politiques du fait de la précarité de leur statut ! Dommage que la justice n'ait pas encore été rendue à la Possession et ailleurs, mais ça viendra.. Bravo !!!

5.Posté par St louis une terre de combat ! qui a bénéficié de ces combats pour réussir ces diplômes ? Une fille de communiste ? le 09/10/2021 10:27

Un syndicaliste a été mis en garde à vue à St Louis, une 1ère !
Les communistes de st Louis doivent se retourner dans leur tombe. La cumularde doit bien dormir sur ces 2 oreilles.
Ce n'est pas bien !

6.Posté par Néné le 09/10/2021 10:43

Le tribunal veut que la commune augmenté encore les impôts j'espère que les personnes qui seront titulaires vont travailler............

7.Posté par GIRONDIN le 09/10/2021 12:03

J'avais donné 6 mois à l'ancienne colistière de Hamilcaro....

8.Posté par Lwizyin le 09/10/2021 12:53

Ce n'est pas la première fois que ce syndicat défende des employés qui se font embauchés par la mairie au moment des élections, surtout à St- Louis où tout le monde sait que les impôts sont très
élevés. + de 2400 employés dans cette commune, et ce syndicat cautionne l'embauche. Comme quoi l'Etat s'enfoute éperdument de la gestion des communes et des embauches qui se font. Du moment que les impôts peuvent être augmentés pour y palier, tout roule. Pourtant, une loi qui fixerait un quota d 'employés pour les mairies (en fonction du nombre d'habitants de la commune) aurait suffi pour stopper ces embauches politiques. Malheureusement, ce n'est pas demain que la situation financière et les impôts vont changer à Saint-Louis.

9.Posté par Skop le 09/10/2021 13:41

Heureusement dans ce pays il y a une justiçe indépendante du pouvoir, de la collusion entre les édiles et l'Etat : le juge n'a pas été dupe de l'entourloupe. Ce sont les maires nouvellement élus qui ont demandé au Préfet de faire un courrier pour qu'ils retirent les arrêtés. Aujourd'hui et La Maire de Saint-Louis et le Prefet sont retoqués. Dommage qu'à Cilaos, les employés n'aient pas été aussi bien accompagnés par le SAFPTR car ils auraient pu bénéficier du même jugement.

10.Posté par #lareunionnite le 09/10/2021 17:21


Emploies de complaisance pour une poignée de bras cassé qui vont continuer d'alourdir les charges de la mairie....
Mais pas grave car ce sont toujours les mêmes qui paient pour tout ça.

11.Posté par Laurent le 09/10/2021 20:19

Comme quoi , il faut bien choisir son syndicat !!!

12.Posté par Chromos Robert le 09/10/2021 21:59

Cette acharnement a vouloir détruire ces contrats mérite qu'on rétablisse la vérité! Sachez chers saint Louisiens que ces 139 personnes , étiquetées contre la majorité par jmd soit dit en passant, doivent être sacrifiés coute que coute pour faire la place aux premiers convoi de contrats d'embauches de la maire ( voir sur le site du cdg). C'est ni plus ni moins qu'une promesse de campagne de jmd, car à présent ce sont ces nouveaux contrats qui sont menacés. Quelle retournement de situation!

13.Posté par Kafrouge le 09/10/2021 22:10

Sissi, c'est malheureux de le dire mais une des raisons, je dis bien une, qui fait que nos gamins soient aussi nuls en orthographe, ce sont les profs zoreils, lesquels, par idéologie, démagogie ou autre, laissent les élèves s'exprimer en créole en classe, répondre par un mot etc...alors que l'apprentissage du français, de l'orthographe passe par une rigueur didactique que les enseignants d'aujourd'hui, pour une bonne partie, n'ont plus !....ou pas....
Pour être juste,je dirai que pour les petits métropolitains, c'est exactement la même chose, nuls pour une très grande partie d'entre eux en orthographe....

14.Posté par pierre le 10/10/2021 03:34

elle voulait remplir plus sa bouche , déja pleine comme une bourgeoise; et les agents !! et leurs famille!! pas une petite place de travail. Et reculer pr mieux sauté, en recrutant des personnes de son clan , voila la réalité , des politiques....

15.Posté par Komsamèm le 10/10/2021 04:02

bravo pour la titularisation expresse à visée électorale ! Merci pour nos impôts.

16.Posté par Garou le 10/10/2021 07:39

Encore une fois, merci au syndicat, à ce syndicat qui sans réflexion approffondi va continuer d'appauvrir St Louis et va dans le sens des anciens maires qui ont coulés cette ville dans des abîmes sans fin. Triste pour ces agents, une solution autre aurait été judicieux. Ah ses syndicats, ils défendent es droits de personnes, des requins eux aussi avide de pouvoirs personnels. Mr Brico n'ouvre plus le dimanche, les étudiants n'ont plus de travail à cause de qui ? Merci à vous ignorants...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes