Education

Retour sur les bancs pour les élèves du collège de Vincendo

Mardi 27 Avril 2010 - 07:45

Près de trois heures de discussions auront été nécessaires entres enseignants et parents d'élèves du collège Vincendo et l'inspection d'académie pour trouver un compromis. Un compromis qui permet le retour au travail pour 830 élèves ce mardi matin, une semaine après le début du mouvement de contestation.


Retour sur les bancs pour les élèves du collège de Vincendo
Après six jours de paralysie, les enseignants et parents d'élèves du collège La Marine à Vincendo ont obtenu en partie gain de cause hier, au sortir de trois heures de négociations en présence d'une inspectrice de l'académie. Les cours ont ainsi repris ce matin après six jours de perturbation liée au projet de fermeture de deux classes par le rectorat.

Attendue en fin de semaine dernière puis ce lundi matin, l'inspectrice d'académie est finalement arrivée à bon port vers 14 heures hier après-midi. Critiquée pour son "pouvoir décisionnel" réel avant même sa venue, la négociatrice a néanmoins permis de faire sauter quelques verrous. En présence d'un collectif composé des parents, d'enseignants et du chef de l'établissement, un accord de sortie de crise a été trouvé.

"On aurait pu éviter tour cela..."

Un accord ou plutôt un compromis puisque si la perspective de la fermeture d'une classe de 6ème n'est plus d'actualité, il faudra encore patienter deux mois pour connaître le sort de la seconde classe, une classe de 5ème. Les conseils de classes et les possibilités de redoublement étant connues et validées qu'en fin d'année scolaire.

C'est donc une véritable partie de mathématiques à laquelle ont assisté parents et enseignants. Entre les effectifs seuils du rectorat et les effectifs relatifs aux redoublements et aux élèves de CM2 de la zone, les solutions ont tardé à venir. "On aurait pu éviter tout cela car on avait déjà été reçu par le secrétaire général au rectorat le 15 avril dernier, qui nous avait donné des garanties. Je ne comprend pas cet atermoiement du rectorat alors qu'il suffisait de faire un listing des classes de CM2. Je veux bien qu'il y ait une déperdition mais tout de même. En règle générale, les calculs du rectorat sont assez justes à quelques 5 ou 6 élèves près, ce qui permet quand même de créer une classe..." affirme Guadalupe Carrera, professeur d'espagnol à Vincendo.
Ludovic Robert
Lu 2091 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter