Société

Retour des Chagossiens sur leur archipel: "Le combat n'est pas terminé"

Jeudi 23 Mai 2019 - 17:01

L'île Maurice avait demandé à l'Assemblée Générale de l'ONU de saisir la Cour Internationale de Justice de la Haye. Ce qui fût chose faite: une injonction a été prononcée cette nuit à l'Assemblée Générale de l'ONU demandant à la Grande Bretagne de se conformer aux conclusions de la Cour Internationale de Justice de la Haye et de rendre ainsi l'archipel des Chagos à la République de Maurice, autrement dit que les Chagossiens puissent regagner leur île. 

116 pays ont voté pour, 6 contre, dont l'Angleterre et les Etats-Unis, et une cinquantaine se sont abstenus. La dernière fois en 2017, 94 avaient voté pour et 15 s'y étaient opposés, "autrement dit 22 pays se sont ralliés à la cause chagossienne", précise Georges Gauvin, président du Comité Solidarité Chagos Réunion (CSCR). 

Le Mouvement pour la Paix se joint au CSCR pour féliciter la décision de l'ONU mais se dit déçu de la France, qui s'est abstenue de vote pour la seconde fois, alors que le Chagos sont "pourtant une île franco-mauricienne", souligne Julie Pontalba, membre du Mouvement pour la Paix. 

À la suite de cette annonce, les médias mauriciens ont interrogé les Chagossiens. Bien que certains Chagossiens seraient prêts à accepter une compensation financière, la grande majorité souhaite avant tout pouvoir retourner vivre sur leur archipel. Nombreux sont ceux qui déclarent juste pouvoir "avoir le droit d'avoir une tombe chez eux", précise Georges Gauvin, qui ajoute "c'est une population en grande souffrance, qui souhaite retourner chez elle depuis les années 70". 

En effet, il y a plus de 50 ans, en 1965, les Chagossiens ont été expulsés de leur île par Londres, au profit des Etats-Unis, qui y ont construit leur base militaire de Diego Garcia. "Sur les 3 000 exilés de leur territoire, 300 sont encore vivants, sans compter la nouvelle génération. Lorsque les anciens se mettent à parler, leur discours se termine généralement par des pleurs", souligne le président du CSCR. 

"C'est une première victoire, mais le combat n'est pas terminé, la Grande-Bretagne ne va pas s'exécuter comme ça, mais j'espère que la pression internationale sera assez forte pour que les Chagossiens puissent retourner chez eux", confie Georges Gauvin. Il poursuit en déclarant "2016 a été une occasion manquée à cause de l'arrivée du Brexit, mais les experts britanniques avaient conclu à la faisabilité du retour des Chagossiens". 

Une position très largement soutenue par Olivier Bancoult, dirigeant du groupe de réfugiés Chagos, qui viendra faire le point à La Réunion la semaine prochaine. Ce dernier a notamment déclaré "les Chagossiens sont les Palestiniens de l'Océan Indien". 

"Un délai de 6 mois a été accordé, il devra donc être mis à profit par les Réunionnais, pour aider les Chagossiens, si on veut éviter un génocide juste à côté de chez nous. Le terme 'génocide' est fort car le drame est d'autant plus fort, dans le sens où un peuple meurt en dehors de son pays", souligne Julie Pontalba. 

Aujourd'hui, un tiers de l'archipel est occupé par les Américains et les deux-tiers restants sont vides. Si la demande du retour des Chagossiens chez eux est acceptée, il faudra ainsi tout reconstruire: routes, écoles, habitations, etc... "Mais il n'y a pas de raison que cela ne se réalise pas cette fois-ci, après un demi-siècle on a une nouvelle lueur d'espoir, il faut y croire", conclut le président du CSCR. 
Charline Bakowski
Lu 1470 fois



1.Posté par Joseph le 23/05/2019 17:34

L'ONU a condamné la France pour s'être accaparée Mayotte au détriment des Comores, et pourtant rien n'a changé, ils ne s'exécutent pas non plus !

2.Posté par klod le 23/05/2019 18:51

le terme "génocide " n'est pas approprié : parlez en au victime de la SHOAH et du RWANDA et en ARMENIE ............

mais bon, c'est sur que c'est "les soit disants puissants occidentaux" contre de pauvres islois ..................... du néocolonialisme !

3.Posté par Marcl le 23/05/2019 19:03 (depuis mobile)

Quelle bande de naifs que croient ils? Et Maurice qui pense peser dans le monde mon dieu que l'ONU est tombée bas finalement le général de Gaulle avait raison sur cette institution

4.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 23/05/2019 22:08

Crie, bouge, saute, râle, rien ne changera, les américains ont une base aux Chagos, ils ne bougeront pas. C'est la loi du plus fort......

5.Posté par Ryry le 23/05/2019 23:30 (depuis mobile)

@marcl : on pèse plus que ton département, c'est déjà ça ;-)

6.Posté par A mon avis le 24/05/2019 16:15

Maurice réclame les Chagos, mais permettent à l'Inde à s'installer (base militaire) à Agaléga !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >