Politique

Résorption du déficit de Saint-Louis : "Il n'y a donc pas de quoi se gargariser !"

Mardi 17 Avril 2018 - 19:51

Ce mercredi 18 avril se tiendra le conseil municipal de la commune de Saint-Louis. Il s’agira pour les élus d’approuver le compte administratif et le compte de gestion de la commune.

Nous avons vu ce mardi 17 avril dans un journal télévisé, l’adjoint aux finances Monsieur Serge Lombardy, fanfaronner à la télé se réjouissant d’une résorption complète du déficit. Il ne s’est pas arrêté à cette déclaration, qui n’engage que lui et ses collègues, puisqu’il a surenchérit en annonçant une baisse des impôts pour 2019.

Faisons donc les comptes réels pour ce conseil : plus de 83 millions de recettes, plus de 63 millions de charges de personnel dont plusieurs millions d’euros de primes (avec plus de 50 000 euros de primes annuels pour certains cadres) nous rajouterons la Caisse Des Ecoles à plus de 2 millions et le CCAS à plus de 5 millions.....ce qui nous ramène à un maigre budget de moins de 15 millions pour le développement d'une commune, déjà en banqueroute...et fortement touchée par le dernier cyclone .....là aussi, la gestion de cette situation a été lamentable. Nos élus ont touché le fond, par leurs incompétences...

Il n'y a donc pas de quoi se gargariser ! Les comptes/contes à dormir debout font partie de l'ADN de cette mairie....

Mentir publiquement une fois de plus à la population Saint-Louisienne et Rivièroise est vraiment scandaleux.

Pour rappel, pendant la campagne électorale de 2014, Cyrille Hamilcaro, ancien maire, inéligible, mis en examen, avait promis à la population Saint-Louisienne et Rivièroise une résorption du déficit en 18 mois et une diminution progressive des impôts locaux dès 2016 !
Nous sommes actuellement en 2018, force est de constater que les impôts n’ont toujours pas diminué. 

Force est de constater également que le déficit n’a pas était résorbé si l’on prend en compte les restes à réaliser du budget.
Force est de constater que 5 millions d’euros d’emprunt ont était contracté en 2017 sur le budget d’investissement.
Force est de constater que la chambre régionale des comptes a épinglé la commune dans son dernier rapport concernant l’utilisation massive des travaux en régie, qui de ce fait diminue les dépenses de fonctionnement et les bascule dans le budget d’investissement.

Doit-on voir un lien entre les emprunts contractés sur le budget d’investissement et le transfert de charge de personnel du budget de fonctionnement vers le budget d’investissement ?

Force est de constater qu’à nouveau, la majorité municipale ment publiquement à la population Saint-Louisienne et Rivièroise. Arrivera bien le moment où il faudra rendre des comptes aux administrés, aux contribuables…

Durant ce conseil municipal, entre autre affaire, il s’agira aussi de la vente de trois parcelles.
C'est la coutume à Saint-Louis de dilapider le foncier communal. Une fois de plus les élus Saint-Louisiens devront se prononcer sur la vente de trois parcelles à des administrés, employés communales, familles d’élus….

Ce qui attire encore plus notre attention c’est que cette vente se fera à crédit, à TAUX ZERO ! Non seulement la commune dilapide son foncier, à des personnes qui visiblement sont proches de la majorité mais en plus, cela se fait à crédit sans intérêts…
Une question nous vient à l’esprit, une collectivité territoriale a-t-elle le droit de vendre à crédit, à taux ZERO, à un particulier ?

Nous osons espérer que cette transaction est légale, dans le cas contraire nous serons contraints de défendre l’intérêt des Saint-Louisiens et des Rivièrois devant la justice.

Les Saint-Louisiens et les Rivièrois ne sont pas dupes, avant de faire de nouvelles promesses, il serait urgent de réaliser le programme sur lequel vous avez été élus !

 Pierrick ROBERT, Christian AHO-NIENNE, Shantal HOARAU et Patrick RAMIN
Le groupe d'opposition du Conseil Municipal de St-Louis
Lu 1153 fois



1.Posté par GIRONDIN le 17/04/2018 21:29

Ben quoi le M a dit peut être baisse des impôts en 2019..... à la veille des élections...... Cool... Non ?

Et sinon question bête sans augmentation des impôts qu'elle aurait été la situation financière aujourd'hui ?

2.Posté par Nicolas le Malouin le 17/04/2018 21:52

et nos 4 mousquetaires de l'opposition propose quelle(s) alternative(s) en matière budgétaire ?
où sont les contre propositions ???


3.Posté par Ti yab dé o le 17/04/2018 22:53

Critiqueurs de fortune.
Commençons par le Robert. Accepteriez vous de transporter des galets à moitié prix qu'on paye les autres transporteurs.
Le pharmacien accepterait-il d'avoir moins de recettes que ses acolytes des autres pharmacies?
Madame la directrice d'école, accepteriez-vous d'être directrice pour un salaire inférieur aux autres directeux d'école?
Enfin M. RAMIN, je crois que vous êtes infirmier, accepteriez-vous d'être payé moins sur un acte médical payé plus cher aux autres infirmiers.
Votre réponse est non. Alors les cadres de la commune ont droit eux aussi à un régime indemnitaire
identique aux autres collectivités.
Votre critique sur les primes est donc injustifiée.
Cette observation vaut pour tous les points abordés.
Tournez plus vos regards vers SAINT-LEU où la mairie a du mal à payer ses créanciers.

4.Posté par paopayepaye le 18/04/2018 09:42

52000 St louisiens et pas besoin d'un St Leusiens pour nous donner des leçons , on est assez grand et responsable pour notre ville , meme si vous investissez sur le sol de ST LOUIS , avec des promotions immobilières à 17 euro du m2 à l'achat , et essayer de nous donner des leçons , je penses aux capacitées locales ST LOUISIENNE mais pas ST LEUSIENNE ; merci pour vos leçons .

5.Posté par JORI le 18/04/2018 11:45

"Nous osons espérer que cette transaction est légale, dans le cas contraire nous serons contraints de défendre l’intérêt des Saint-Louisiens et des Rivièrois devant la justice.", que de la gueule!!. Je voudrais bien voir ça!!.

6.Posté par momo le 18/04/2018 17:27

a st louis les maires se suivent et se ressembles TOUS SONT A METTRE DANS LE MEME PANIER . PRINCIPALEMENT DEPUIS 35 ANS ENVIRON

7.Posté par Phil le 18/04/2018 17:29 (depuis mobile)

C est très bien tout ça. Mais pourquoi ne pas baisser les impôts cette année ? Pourquoi 2019 ? Parce qu on vote en 2020 . Faut pas être couillon !!!!

8.Posté par Roland le 18/04/2018 17:47 (depuis mobile)

Force est de constater que les impôts n'augmenteront pas en 2018 !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter