Courrier des lecteurs

Réponse de la princesse Charlène de Monaco aux familles de victimes

Mercredi 8 Novembre 2017 - 14:26

Le 02 mars 2017, l’hebdomadaire Paris-Match avait retranscrit dans un article des propos désobligeants de la princesse Charlène au sujet des victimes d’attaques de requins à l’île de la Réunion. Outrées par la teneur de ceux-ci, nous avions répondu collectivement dans une lettre ouverte publiée le 26 juin 2017.

Nous avons été très peinées de constater qu’à peine quatre jours plus tard, le 30 juin 2017, notre démarche, avait été récupérée et stigmatisée par Paul Watson, le fondateur de Sea Shepherd, une organisation qui s’acharne sur notre île et ses habitants depuis 2011 dans le cadre de la tragédie que nous vivons. Dans une publication sur les réseaux sociaux, il a tenté de réduire notre courrier, pourtant rédigé avec notre coeur et nos larmes, à l’initiative d’une « minorité de surfeurs réunionnais surfeurs ignorants et froussards ». Nous avons été une fois de plus outrées par les méthodes et agissements de ce sinistre personnage, qui ne semble reculer sur aucun moyen pour servir la cause qu’il prétend défendre.

D’ailleurs, le 2 août 2017, nous avons reçu une réponse de l’attaché de presse de son altesse sérénissime la princesse Charlène de Monaco, qui prouve bien que l’interprétation de Paul Watson est sans aucun fondement. Voir ici la réponse de la princesse que nous reproduisons intégralement ci-après : " S.A.S. la Princesse Charlène regrette que Ses propos aient été sortis de leur contexte et retranscrits de manière incomplète, suscitant ainsi une certaine incompréhension et une interprétation erronée. La Princesse est évidemment sensible à la douleur et au chagrin des familles dont un être cher a été victime d'une attaque de requin.

Engagée au quotidien avec Sa Fondation pour sensibiliser et sauver des vies face aux dangers de la mer notamment de la noyade, la Princesse compatit de tout Son coeur à la souffrance des familles. Toutes les mesures doivent être mises en place afin que de tels drames ne puissent se reproduire en préservant l'accès à la mer pour les populations dont elle constitue leur environnement naturel."

Nous remercions la princesse de Monaco pour ce repositionnement plus respectueux des personnes disparues et de notre souffrance.
Au vu de l’intérêt qu’elle porte à ce sujet, nous espérons désormais qu’elle acceptera en retour notre proposition de rencontrer une représentante des familles de victimes, afin que celle-ci puisse lui faire part de notre douleur et de notre désespoir.

En attendant, sa réponse permet de mesurer à quel point nous sommes devenues des proies pour des prédateurs opportunistes et sans scrupules, dont le seul objectif est d’entretenir les clivages et la haine sans le moindre respect, la moindre compassion, envers nos enfants, victimes d’attaques de requins.
Le collectif des familles de victimes d’attaque de requins
Lu 1002 fois



1.Posté par Dazibao le 08/11/2017 14:58

son altesse sérénissime la princesse Charlène de Monaco
....................

C'est qui ? C'est quoi ? Elle fait quoi ? C'est une princesse de chez Disney ? Est-ce qu'elle aime le bonbon coco, le chapeau la paille ? Sa parole a une valeur évangélique ou pastorale ?

( "Lancée le 14 décembre 2012, la Fondation Princesse Charlène de Monaco s’est fixé comme objectif prioritaire de sauver des vies en luttant contre les noyades.

Ses missions sont de sensibiliser l’opinion publique aux dangers de l’eau, d’enseigner aux enfants les mesures de prévention et de leur apprendre à nager......Les actions de la Fondation s'appuient également sur les valeurs du sport telles que la discipline, le respect de soi et de l'autre...).

Discipline, respect ..... A méditer.

2.Posté par Couillonisse le 08/11/2017 16:03

toutes les familles et victimes ne réagissent pas en se lamentant ad vitam aeternam.... certaines sont même de fervents défenseurs des animaux qui les ont mutilées’

http://www.ladepeche.fr/article/2009/07/20/641956-victimes-attaques-requins-rescapes-militent-sauver-predateur.html

De vrais amoureux de la nature qui en acceptent les risques... il n’ y a qu’a la réunion où on n’accepte pas que des’prédateurs puissent évoluer dans leur élément et empêcher un être humain d’assouvir son loisir ... on tue donc des animaux pour pouvoir se faire plaisir... aberrant

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?