MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Réponse à l'UNEF dans le cadre de l'élection régionale


Par Sophie SENAC - Publié le Vendredi 4 Décembre 2015 à 08:26 | Lu 430 fois

Nous (les membres de l'UPR Réunion) sommes d'accord sur le constat réalisé par l'UNEF mais nous voudrions avant tout parler des causes de la situation que connaissent l'Université de la Réunion et ses étudiants.

L'autonomie des Universités, ce qui est la source principale des problèmes actuels, a été voulue par les institutions européennes, elle a eu pour conséquence d'exacerber la concurrence entre les universités. Cela a abouti à un plus fort élargissement du fossé déjà existant entre les universités non seulement Françaises mais aussi Européennes.

L'Université de la Réunion est encore plus affectée par cette situation du fait de sa situation géographique, de son contexte social et de sa mauvaise gouvernance connue de tous.

Nous rappelons à l'UNEF que l'Université est de la compétence de l'Etat Français et non de la Région qui n'a pas à se substituer à celui-ci. Or l'Etat Français n'est plus souverain en matière de politique monétaire, économique et sociale : la commission européenne impose en effet à l'Etat Français une feuille de route alliant la nécessité de 50 milliards d'euros d'économie à une politique de libéralisation du marché du travail (fin du CDI, durée légale du travail, conventions collectives).

Ces 50 milliards d'euros d'économies ont un impact certain sur :
   1) les moyens consacrés à l'université,
   2) la baisse des fonds financiers alloués à la recherche,
   3) la création de logements étudiants qui est en berne.

Par ailleurs, l'anglicisation des enseignements va grandissant. Cela oblige les universités Françaises à hausser leur frais d'inscription, réduire leur offre de formation, sélectionner les étudiants de manière officieuse et faire appel à des moyens financiers privés avec les conséquences que l'on sait sur la qualité et le contenu des cours.

Ces phénomènes sont exacerbés à la Réunion où la multiplication d'entreprises privées spécialisés dans l'enseignement universitaire creuse encore plus les inégalités entre les étudiants.

C'est pour toutes ces raisons que nous, à l'UPR, souhaitons que la France sorte de l'Union Européenne. Cela lui permettra notamment de disposer souverainement de l'intégralité des moyens financiers : pour information, la France verse 24 milliards chaque année à l'Union et n'en récupère que 14 milliards sous forme de subventions diverses. Cela permettra d’appliquer immédiatement une politique de financement accru et équitable entre toutes les universités.

Au niveau de la Réunion et de l'Outre-mer Français, une véritable politique de rattrapage en ce qui concerne l'enseignement en général sera enfin envisageable et réalisable, ce qui est impossible à mettre en place à aujourd'hui, tant que la France fait partie de l'Union Européenne. Pour autant et en attendant cette sortie, si nous arrivons aux responsabilités à la tête de la Région, nous ne tiendrons pas un discours composé de promesses irréalisables, méprisantes à l'égard des électeurs et donc des étudiants.

L'UPR Réunion est composée de citoyens, comme vous et moi, qui nous sommes engagés en politique de manière très sérieuse. Nous ferons réaliser un audit financier de la Région qui nous permettra de nous positionner de façon réaliste sur les projets de la mandature.

Nous nous engageons cependant d’ores et déjà à étudier la faisabilité financière et juridique concernant la mise en place l'aide mensuelle que vous demandez, mais ne pouvons apporter aujourd’hui aucune garantie tant nous sommes sceptiques sur l’état des comptes de la Région.

Nous proposerons en contrepartie de financer des appels à projets qui se veulent pragmatiques, ouverts aux étudiants et leurs associations (soutien à la banque alimentaire réservée aux étudiants, soutien scolaire aux premières années, promotion du covoiturage des étudiants,…).

Contrairement aux autres partis, nous, l'UPR Réunion, n’accorderons des aides financières à l’Université de la Réunion (bourses doctorales, aides à la création de logements étudiants,…) qu'en échange :
   - d'un engagement de pérennisation et modernisation de l'outil de formation (offre de formation, etc.) de la part de tous les acteurs concernés.
   - de la mise en place d'une nouvelle gouvernance et d'une nouvelle présidence pour moderniser l'outil, en concertation des acteurs concernés.
   - de la signature d'un contrat de retour en vue de tendre vers un équilibre budgétaire sur les 5 ans à venir.

Enfin, nous promettons une gestion transparente notamment sur les 100 millions d'euros consacrés à la formation professionnelle.




1.Posté par kld le 05/12/2015 19:38

"L'autonomie des Universités, ce qui est la source principale des problèmes actuels" mouaix .facile !!!!!!, l'autonomie se mérite , si on gère bien .vaste débat .c'est quand meme bien de reconnaitre que l'"UNEF dit des choses intéressantes , loin du sectarisme de certains , bravo!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes