MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Réponse à Pierre Balcon sur les fonctionnaires


- Publié le Lundi 24 Août 2015 à 23:18 | Lu 1417 fois

Réponse à Pierre Balcon sur les fonctionnaires
C'est un point de vue que je suis loin de partager !

Les fonctionnaires sont indispensables dans tout pays qui se respecte et qui veut, ne serait-ce qu'exister…les pays sans Etat ou presque sont à la dérive complète (Irak, Afghanistan, Libye, etc…).

Certes il y a quelques fonctionnaires inutiles, en particulier dans l'administration "administrative"… mais pour reprendre l'exemple de l'enseignement, ces fonctionnaires sont plus qu'utiles : indispensables.
 
Paul se positionne sur la problématique des mutations de Réunionnais sur place. A mon humble avis, la question sera résolue quand la sur-rémunération aura disparue, mais ce n'est pas pour demain car on est avant une élection…et comme on est toujours avant une élection….
 
Lorsque j'étais responsable de l'Insee-Réunion, de 1966 à 1985, c'était une grande souffrance de voir que la direction générale refusait d'ouvrir des centres de concours outre-mer et nous envoyait des cadres d'exécution (cadres C et aussi D à l'époque) venant de métropole pour passer la fin de leur carrière sous les cocotiers, alors que des centaines, voire des milliers de Réunionnais avaient les aptitudes pour occuper ces postes.

La question a été résolue en 1966 (date de mémoire) quand les Corses étant traités de la même façon ont simultanément séquestré le directeur régional à Ajaccio et fait exploser une bombinette à la cafeteria de la direction générale de l'Insee (une baie vitrée brisée, aucun blessé) et, depuis, ô miracle généralisé, les centres de concours Insee sont ouverts dans toutes les îles…
 
Pour ma part, je vois la question sous l'angle efficacité des fonctionnaires. Il me semble indiscutable que dans beaucoup de métiers de fonctionnaires (enseignants bien sûr, soignants, sécurité, justice, social…), le fait d'être Réunionnais, en en particulier de comprendre et pratiquer la langue du pays, le créole réunionnais, est un "plus" incontestable. Combien de malentendus, d'incompréhensions, d'erreurs graves, voire d'accidents ont pu être commis par une méconnaissance de la langue, en particulier à cause d'une grand proximité lexicale qui génère des faux-amis diaboliques. La Réunion a donc collectivement intérêt à ce que ses fonctionnaires soient originaires de l'île. En revanche on ne voit pas très bien quelle peut être l'efficacité d'un fonctionnaire Réunionnais déraciné et démotivé largué à 10 000km de chez lui.

Pour l'éducation nationale, notre mammouth toujours plus gras, il est manifeste que le dispositif en place est conçu pour permettre à de nombreux cocophiles (les zoreilles attirés par les cocotiers) d'assouvir leurs envies agrémentées d'une confortable sur-rémunération complétée d'une "remise" de 30% sur l'impôt sur le revenu…

Alors, bien sûr quand il n'y a pas la compétence ou le nombre sur place il faut recourir aux extérieurs, sinon c'est totalement contre-productif des deux côtés de la mer….

Quant à la propension des Réunionnais à rechercher la fonction publique pour travailler, le néant du secteur privé, activités commerciales au  assimilées exceptées, est une explication simple mais majeure. Certes, on recherche des coupeurs de canne et des fécondeurs de vanille mais combien ?
 
Le cas de Mayotte est bien plus grave que pour nous de ce point de vue. Non contents d'avoir écrabouillé leur culture ancestrale avec la vitesse V on leur injecte à haute dose des fonctionnaires encore plus cocophiles qu'ici… en attendant un gigantesque chaos social qui ne tardera pas, hélas.

Charles Durand du Brûlé




1.Posté par li le 25/08/2015 07:19

Bombinette ou requinette a chacun ses methodes
Y a aussi le survol de l ile ou la randonnee casse cou
Billet gratuit la pa in problèm.
Ah qu il est loin le jour ou les cadres directeurs seront tous issus de l ile . Combien de "reunionnais reunionnais" ont fait ces grandes ecoles administratives et obtenus le fameux sésame? Et où sont ils? L insee a t elle les chiffres?

2.Posté par François le 25/08/2015 05:34

Enfin une analyse cohérente sur ce problème !

3.Posté par drôles de cocos, xénophobes, prétentieux, égocentriques le 25/08/2015 09:31

Les profs, de quelque origine qu'ils soient sont fortement socialistes et se croient sortis de la cuisse de Jupiter. (cocophiles) Ils trouvent normal de vivre comme des nababs en se la coulant douce .

Ils se la coulent tellement douce qu'ils n'ont aucune confiance dans l'enseignement public et mettent les rejetons dans des établissements privés.
Se la couler douce a pour corollaire le coulage de l'ed.nat.

Il existe une secte ,à Paris, notamment, les "adorateurs du nombril" où les participants méditent longuement en admirant leur nombril. Demandez une carte de membre.

4.Posté par L'Ardèchoise le 25/08/2015 10:45

Pourriez-vous m'indiquer où je peux lire les propos de P. Balcon ?
Merci d'avance.

5.Posté par Charles Durand du Brûlé le 25/08/2015 17:04

Merci à post 4 (l'Ardéchoise)

Zinfos974 étant le Lucky Luke de l'info...il manque les deux épidsodes précédents ma prose...!!!

d'abord le journal de Paul Hoarau à propos des affectations d'enseignants.
[http://www.brule974.com/journal-PH.doc]

ensuite la réaction de Pierre Balcon
[brule974.com/reaction-balcon.doc]

6.Posté par Charles Durand du Brûlé le 25/08/2015 17:07

La date indiquée dans ma prose sur les actions croses est erronée : c'est 1996 et non 1966...date à laquelle la question des concorus Insee ne se posait puisque l'INnsee n'existe que depuis début 1966...

7.Posté par Charles Durand du Brûlé le 25/08/2015 17:33

Je souhaite compléter mon point de vue sur les affectations de fonctionnaires à la Réunion par une anecdote au cours de laquelle je me suis pris une bonne baffe…

La scène se passe rue Marechal Leclerc avec l'angle de la rue Charles Gounod.
Nous sommes en 1979 et le gouvernement s'apprête à diminuer une fois de plus le fameux index de correction qui était passé en 8 ans de 1,65 à 1,138 avec pour conséquence une diminution des traitements de fonctionnaires, du moins en valeur relative car , à l'époque l'inflation était telle que l'indice de base de la fonction publique était revalorisé plusieurs fois par an. Avec pour résultat une stagnation en valeur absolue des traitements rendant la potion plus facile à avaler.
Mais les syndicats de sont pas d'accord et décident de monter une manifestation contre la baisse annoncée de l'indice.
La manifestation connait un grand succès et je suis donc en ville pour assister au défilé.
Banderoles, animation musicale rythmée et de nombreux participants mais il y a une chose qui m'interpelle : je n'y vois que quelques rares fonctionnaires mais une foule énorme de travailleurs du privé…rémunérés à 70% du SMIC métropole à l'époque…et qui défendaient massivement les privilèges des sur-rémunérés.
Je ne comprenais pas !
J'avise alors Pierre Hurcy de FO et je lui fait part de mon étonnement…
Et là je prends une grosse baffe (au sens figuré) Pierre Hurcy n'extériorisant sa violence que de façon verbale et ayant acquis une renommée solide sur ce plan
"Mais Monsieur Durand vous n'avez rien compris ! Les gens qui défilent sont des travailleurs du privé sous-rémunérés, c'est vrai, mais soit quelqu'un de leur famille ou de leur entourage est fonctionnaire, soit ils se décarcassent pour que leurs enfants puissent devenir à leur tour fonctionnaires. Alors on baissant la sur-rémunération le gouvernement tue l'espoir d'une vie meilleure pour toute une population. Il ne défendent pas les privilégiés actuels, ils défendent le droit à pouvoir bénéficier un jour de ces privilèges"
Dans mon bureau et derrière mes chiffres je n'avais rien compris…
Le problème de 2015 (et avant) c'est que tous ces jeunes qui ont été poussés par leurs parents, qui se sont défoncés pour réussir dans les seules voies possibles (ou presque) à la Réunion, voient le sol de leurs espoirs se dérober sous leurs pieds au profit de gens qui ont bien d'autres possibilités que de venir occuper des postes sous les cocotiers…

8.Posté par Charles Durand du Brûlé le 25/08/2015 17:54

Je confirme qu'il a fallu que les Corses mettent une bombe à l'Insee-Pari pour que des centres de concours soient organisés dans les îles

ci-après la brève du Monde
Explosion d'une bombe au siège de l'Insee
LE MONDE | 24.12.1996 à 00h00 • Mis à jour le 24.12.1996 à 00h00

Réagir ClasserPartager facebook twitter google + linkedin pinterest

UN ENGIN EXPLOSIF a dévasté, lundi 23 décembre peu après 4 heures du matin, une entrée du siège parisien de l'Institut national de statistique et des études économiques (Insee), situé en bordure de la capitale et sur la commune de Malakoff. Confectionnée à partir d'un extincteur, la bombe n'a pas fait de victime. Elle a soufflé un hall d'entrée dans lequel quatre sapeurs-pompiers effectuant leur ronde de surveillance étaient passés quarante-cinq minutes avant l'explosion et deux véhicules garés devant le bâtiment. Aucune revendication n'étant parvenue, lundi en milieu de matinée, les enquêteurs de la brigade criminelle n'excluent aucune piste. Evoqué par la direction de l'Insee, un conflit social récemment intervenu en Corse a cependant retenu leur attention. Réclamant l'ouverture sur l'île de Beauté d'un centre d'examen pour les concours d'entrée à l'institut, des agents locaux de l'Insee s'étaient mis en grève à la mi-décembre et avaient occupé leurs locaux plusieurs jours durant.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/archives/article/1996/12/24/explosion-d-une-bombe-au-siege-de-l-insee_3737542_1819218.html#uf7xgapX7XbpXP7u.99

9.Posté par Lorine le 25/08/2015 21:21

Merci de cet éclairage Charles du Brûlé. Nous sommes à plus de 40 ans plus tard et rien n'est fait pour cet indice d ecorrection. Aucun de nos édiles n'a eu la dimension, le charisme, l'aura et surtout le couarge nécessaire pour porter cette réforme à bras le corps ... Pauvre Reunion. Aujourd'hui l'ambition de notre "jeunesse" est d'avoir un ti contrat la mairie puis pointer au pôle emploi et puis un autre ti contrat et puis pointer à nouveau en boucle jusqu'à la "retraite ".
Je crois en une autre Reunion, mais je commence à être désespérée ....

10.Posté par "" VIEUX CREOLE " le 26/08/2015 14:29

Je suis ENTIÈREMENT de votre avis ,Monsieur Charles Durand ! L'index de "correction et la majoration des 53% des traitements dans la fonction publique ont été institués du "TEMPS DE LA MARINE A VOILE ET DE LA LAMPE A PÉTROLE "! JE VEUX DIRE PAR Là QUE CELA REMONTE A DES DÉCENNIES !!! " La question de la sur-rémunération" , telle qu'elle existe actuellement , ne se justifie pas ou plus !!! Il existe encore, dans la règle de calcul des traitement des fonctionnaires , UN RELIQUAT( assez important ) de "l'index de correction" de l'ancien franc C.F.A , supprimé depuis belle lurette ! C'EST UN ANACHRONISME ABERRANT ! ! ! OUI , Le coût de la vie, à la Réunion , est plus élevé qu'en Métropole mais certainement pas dans la proportion de 53 % ( ni même de 35 % pour les 'non -actifs'.!! Tout le monde le sait !!! Parmi ceux qui " réclament à corps et à cris " (ces temps derniers!) la suppression de la sur-rémunération , figurent des ÉLUS qui ont occupé des mandats trés importants ( pendant longtemps ) et qui ont observé " le SiLENCE le plus assourdissant" pendant des décennie !!! " Démagogie,,populisme", quand vous tenez nos hommes politiques ,vous ne les lâchez plus !!! Ceci dit , la suppression de l'actuelle" sur-rémunération"doit se faire par étapes, comme à l'époque, pour la suppression (PARTIELLE ) de l'index de correction , et ,des discussions sérieuses être entamées - rapidement- pour le calcul d'une majoration "JUSTE ET ÉQUITABLE !!! Il y aura vraisemblablement " quelques grincements" de dents : ce sera "un peu douloureux" ,mais c'est une opération utile et nécessaire ! ....Et , la Raison (toujours LA raison !) finira bien par l'emporter !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes