MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Réponse à Mme Duchemann sur sa vision de la gestion des déchets à La Réunion


Par Dr Bruno Bourgeon, président d'AID - Publié le Vendredi 25 Juillet 2014 à 16:34 | Lu 1085 fois

Réponse à Mme Duchemann sur sa vision de la gestion des déchets à La Réunion
Dans une tribune parue le 23 juillet 2014, Mme Duchemann, élue écologiste (?) à la CINOR, se fend d’un texte défendant sa position sur son vote pro-incinération d’ordures ménagères (IOM) dans le cadre d’une gestion multi-filières de celles-ci.

(...)

Mon propos n’est pas tant de critiquer point par point sa diatribe que de proposer une vision véritablement écologique de la gestion des déchets, c’est-à-dire durable, en s’inspirant de ce qui est déjà réalisé (et donc réalisable, le créole n’étant pas plus couillon qu’un autre).

D’abord le centre multi-filières de traitement associant tri mécano-biologique, valorisation énergétique et unité de méthanisation et compostage. A Marseille-Provence-Métropole, 1100000 habitants, 450000 t de déchets traités par an dans un centre multi-filières géré par une société espagnole, Everé. 360000 t sont incinérées (80%) et 90000 t recyclées ou méthanisées (on est loin des chiffres européens, cf. infra). Suite à l’incendie ayant détruit l’unité de méthanisation en octobre 2013, un nouveau centre a été construit, faisant traverser le département aux camions-poubelles : bonjour la valorisation énergétique ! Or Everé réclame plusieurs dizaines de millions à la métropole marseillaise au titre de manque à gagner, le Moloch qui brûle tout n’étant pas rentable. C’est bien là le problème majeur des incinérateurs : non seulement ils obligent à faire se déplacer des norias de camions dévoreurs d’énergie fossile polluante, mais en plus, ce ne sont que des machines à détruire : Gaston Bigey, directeur de Nexa, l’agence du Conseil régional dédiée à l’innovation, déclarait récemment que c’était « une hérésie de vouloir faire un incinérateur à l’île de La Réunion ». Plutôt que de brûler, ce qui demande d’ailleurs peu d’emplois, mieux vaut recycler dans notre « terminal à déchets » que représente notre île, ce qui est bien plus générateur d’emplois. Ce tri sélectif et ce recyclage ne cohabitent pas avec l’incinération, car une unité de valorisation énergétique doit brûler un maximum de déchets pour être rentable. Sans compter sur les résidus toxiques, RFIOM, mâchefers, et naturellement fumées renfermant quantité de dioxines, n’en déplaisent aux progrès technologiques : « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », disait Lavoisier. Ici en dioxines et CO2, SO2, et autres joyeusetés.

L’Europe, via la commission, dont Mme Duchemann désirait s’inspirer puisque candidate à la députation européenne, a récemment mis à l’honneur la valorisation des déchets matières, le recyclage, tout en oubliant d’ailleurs la réduction des déchets à la source, et a établi un classement en matière de recyclage : 69.8% des déchets sont recyclés en Autriche, 61.8% en Belgique et en Allemagne, 34.9% seulement en France. De plus, en Flandre belge, où 70% des déchets sont recyclés ou compostés, où la densité est de 450 habitants au km2, pour 6 millions d’habitants et 25 collectivités locales, la région, afin d’inciter au recyclage et au compostage, a fixé des taxes sur les décharges et les IOM, de telle manière qu’il est plus cher de mettre en décharge que de brûler, mais qu’il est surtout plus cher de brûler que de trier pour la valorisation matière. Et pour inciter les habitants à pratiquer le tri, il existe une redevance d’enlèvement des déchets au poids et/ou au volume : plus la quantité de déchets résiduels est faible, plus la facture baisse. Qui plus est chaque type de déchets est payant et diffère en fonction du coût du traitement : le kg de déchets organiques est moins cher que le kg recyclable, lui-même moins cher que le kg résiduel destiné à l’incinération ou à la décharge. Et en cas d’erreur de tri, le sac n’est pas ramassé ! Pour aider la population, le réseau des déchetteries est dense, la réutilisation très développée, le compostage domestique mis à l’honneur, les unités de méthanisation proches du domicile.

Ainsi, s’il n’existe pas de traitement révolutionnaire qui pourrait permettre aux décideurs de ne plus être confrontés à la problématique des déchets, c’est en s’investissant pleinement, en investissant dans des formes de traitement autres que polluantes que la CINOR et le CG pourra amorcer une transition vers la réduction et la gestion écologique des déchets municipaux. La communication et l’information sur le traitement des déchets, la promotion des gestes de prévention et de tri à la source sont indispensables. Encore faut-il la mener intelligemment, en s’opposant aux lobbies d’industries du déchet ou de production d’emballages.

Pour en revenir à Mme Duchemann, la pseudo-écologiste, si vous avez la moindre estime de vous-même, tout en reniant le dogme écologiste dont vous vous réclamiez naguère, vous devriez signer à un autre parti pour libérer la parole de vos anciens amis !

Dr Bruno Bourgeon, président d’AID




1.Posté par lorema le 26/07/2014 09:22 (depuis mobile)

Ecoutez monsieur le docteur d ecologiste, vous devriez proposer de faire disparaitre l homme de la terre pour mettre fin a la pollution. Vous me faites rigoler.

2.Posté par Ecolo le 26/07/2014 13:01

Merci Docteur Bourgeon d'avoir rappelé le danger que représentent les incinérateurs! Honte à Madame Duchemann de vouloir mettre en balance la santé des Réunionnais et Réunionnaises avec ses intérêts personnels. Comment peut-elle se dire écologiste en virant pro-incinération uniquement pour satisfaire le Maire de Saint Denis et le Président de la CINOR? L'écologie n'a rien à gagner avec de tels opportunistes. Si vous voulez retrouver de la crédibilité, SVP, les Verts, virez-la!

3.Posté par pipoteur le 28/07/2014 11:03

@post2: Il n'y a pas de solution alternative à l'incinérateur à l'île de la réunion!!!!
Toutes les autres solutions de traitement laissent des quantités de déchets à enfouir très conséquentes (plus de 50%). Qui veut d'une décharge à côté de chez lui????? Il n'y a plus de place pour des décharges à al Réunion!
Vous êtes des menteurs et manipulateurs quand vous affirmez qu'il y a des alternatives à l'incinération: c'est FAUX!!
un incinérateur ça pollue??? Toutes les solutions polluent plus ou moins et les nouvelles générations sont moins dangereuses.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes