MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Réponse à M. Paulet Payet suite à ses interventions mensongères sur la gestion du Bato Fou


- Publié le Vendredi 28 Mars 2014 à 17:53 | Lu 1922 fois

Réponse à M. Paulet Payet suite à ses interventions mensongères sur la gestion du Bato Fou
Lors des débats télévisés des 26 et 27 mars 2014 sur les plateaux d’Antenne Réunion et de Réunion Première, Mr. Paulet Payet, Maire du Tampon, s’est expliqué sur la situation catastrophique du tissu associatif Tamponnais, et plus particulièrement celle du Bato Fou.
 
Des propos mensongers ont été exprimés de sa part et nous tenions ici à rétablir la vérité sur les raisons de la disparition du Bato Fou.
 
- le Bato Fou est depuis 1995 une salle de spectacle axée sur les musiques actuelles, comme l’est le Kabardock au Port ou le Palaxa à St Denis, gérée par une association employant trois salariés ayant la responsabilité de la gestion financière, du développement du projet, de la programmation artistique et de la médiation en direction des populations. Arrivé fin 2009 au Tampon, le Bato Fou a, pour fonctionner comme toute salle de spectacle, besoin d’un lieu dédié, de financements croisés (Ville, Département, Région, Etat et dans certains cas intercommunalités et Europe) et d’un soutien appuyé de la Ville, notamment en termes de moyens et de locaux mis à disposition.
 
- le Maire d’alors Mr. Didier Robert, convaincu de la pertinence du projet, puis son successeur M. Paulet Payet, se sont engagés à fournir à l’association un outil de travail (courrier du 25 mars 2011), à savoir le Kiosque 1 à Bourg Murat (en tant que future salle de spectacles)  et la maison de l’Office de Tourisme de la Plaine des Cafres (en tant que futurs bureaux administratifs).
 
- la Ville s’est engagée dans ce courrier, puis lors de deux comités de pilotage (mai & juin 2011) en présence des autres collectivités partenaires, à lancer des travaux d’aménagements pour transformer le Kiosque 1 en salle de spectacle équipée.
 
- En décembre 2011, nous avons fait face au blocage du dossier par Mr Paulet Payet, stoppant ainsi les études prévues pour être déclenchées début 2012, alors que l’investissement allait être porté à 80% par la Région Réunion et l’Etat.
 
- Le 24 septembre 2012 fut notre dernière rencontre avec le Maire. Depuis, il n’a exprimé aucune volonté de relancer ce dossier et a même refusé de nous recevoir par la suite :
 
- 5 courriers de demande de rendez-vous ont été envoyés (courriers du 26/10/12, 08/12/12, 12/03/13, 14/08/13 et 03/10/13), sans aucune réponse.
 
- la Fédération des lieux de spectacle vivant de La Réunion, saisie de la situation du bato Fou, l’une des salles adhérentes, a envoyé un courrier au maire du Tampon le 27/04/13, courrier lui aussi resté sans réponse. Le Maire du Tampon a ainsi décidé de tourner le dos à une fédération représentant plus d’une douzaine de salle de spectacles de La Réunion.
 
Le Maire a délibérément laissé ce dossier sans réponse, laissant ainsi mourir l’association à petits feux,  de la manière suivante :
 
- en ne tenant pas son engagement de doter l’association d’un outil de travail (une salle aménagée et équipée) lui permettant d’acquérir des fonds propres (recettes) et ainsi moins dépendre des seuls financements publics;
 
- en diminuant de 50% son soutien financier sur deux exercices consécutifs, asphyxiant définitivement l’association
 
Parallèlement, la Ville a, sous la mandature de Mr Paulet Payet, diminué son soutien financier de 50% :
 
2010: 100 000 € (maire: Didier Robert)                                            2011: 100 000 € (maire: Paulet Payet)
 
2012:   50 000 € (maire: Paulet Payet)                                               2013:   50 000 € (maire: Paulet Payet)
 
Soient 200 000€ en trois ans sous sa mandature et non 300 000€ comme dit lors des débats télévisés.
 
Pour information, tous les financeurs publics du Bato Fou, dont la Ville du Tampon, reçoivent chaque année les rapports moraux, financiers et d’activités. Ces informations sont donc transparentes et consultables.
 
Voici le détail des subventions perçues en sachant qu’une scène de musiques actuelles en ordre de marche reçoit en moyenne entre 500 000€ et 1 000 000€ par an en fonctionnement normal.
 

Réponse à M. Paulet Payet suite à ses interventions mensongères sur la gestion du Bato Fou
Le Bato Fou n’a jamais considéré la Ville du Tampon comme « une banque » pour reprendre les termes de Mr Paulet Payet et toujours selon ses dires « 320 associations ont été soutenues en 2010, 320 en 2014 et pas une n’a disparu ». Nous n’avons donc que très peu d’existence à ses yeux, ceci est fort méprisant pour les bénévoles et les salariés soucieux de leur implication professionnelle et de l’utilisation rigoureuse des fonds publics.
 
Les artistes et les nombreux partenaires du Bato Fou apprécieront également.
 
M. Paulet Payet fait là un procès absolument malhonnête à l’association. Son silence depuis plus d’un an et demi et le mépris qu’il a affiché pour le Bato Fou est à l’image de son désintérêt profond pour la culture, véhicule universel de valeurs, de respect, et de cohésion sociale.
 
Non, le Bato Fou n’a pas cessé son action pour la population Tamponnaise à cause de problèmes de gestion, les rapports annuels de notre expert-comptable et notre commissaire aux comptes l’attestent: c’est bel et bien le désengagement progressif de la Ville et l’absence de soutien public et financier du Maire du Tampon qui ont provoqué l’asphyxie lente et inexorable puis la disparition du Bato Fou, ce qui a été relevé par les membres du Tribunal de Commerce de Saint-Pierre lors de la procédure de liquidation judiciaire du 26 décembre dernier.
 
La vérité se devait d’être rétablie.
 
Eric JURET,
Président de l’association BATO FOU




1.Posté par VIGILANCE!! le 28/03/2014 18:49

pauvre PAULET pris dans son propre piége et veut donner des leçons a VLODY, PAULET l'homme qui désenclave tous le terrains quelque soient sa nature.? son casier risque de remplir très vite

2.Posté par rito le 28/03/2014 19:03

Ceux qui mentent ,sont plutôt ceux qui occultent que Paulet Payet est maire depuis le 13 avril 2010,donc cela fait 300 mille euros ...et non 200 000.....
Donc pas de mensonge de la part de Paulet Payet ..
Dans une commune ou 34% de la population en âge de travailler est au chômage ,on n'a pas le droit de gaspiller l'argent public..
Pensez a ces familles qui vivent avec les minimas sociaux...ne jamais les ignorer et encore moins les insulter en parlant de centaine de milliers d'euros quand eux ne parlent que centaines d'euros ..un peu de respect...pour cette frange de la population qui souffre.

3.Posté par Il faut épauler Paulet ! le 28/03/2014 22:37 (depuis mobile)

Tous ensemble pour épauler PAULET...
A demain les amis...

4.Posté par wolverine le 28/03/2014 22:46

oui peut être, mais avec 150,000 euros par an de moyenne , pour une assos de théâtre, ca fait cher le spectacle... on pourrais aussi vous demander aussi vos comptes afin de déterminer si vous avez bien su gérer..

5.Posté par d0z3n le 29/03/2014 04:37

tous avec Vlody pour foutre une quenelle épaulée à Paulet !

6.Posté par Baba le 29/03/2014 16:14

MR Paulet PAYET, je ne me débinerai pas ce dimanche. j'irai voter, hélas,et par défaut , pour VOUS. Comme beaucoup de Tamponnais, j'aurai souhaiter qu'une nouvelle équipe gère notre commune et fasse oublier les gens du passé. Beaucoup ne comprennent pas que TAK souhaite reconquérir la mairie pour se guérir d'un ego surdimensionné. Beaucoup dans son entourage proche savent qu'il n'a plus les capacités intellectuelles pour entreprendre le véritable changement attendu de tous. Ceci étant , il a un large électorat qui voit en lui l'homme qu'il a été. Personne ne peut renier son fort engagement pendant ses mandats et nous lui devons de belles réalisations ( l'université du Tampon, la médiathèque , aéroport de pierre fonds ..). Il pensait certainement qu'il était devenu un citoyen intouchable et a commis l'irréparable. Il doit s'en prendre qu' à lui même et par honnêteté intellectuelle envers les Tamponnais il n'aurait pas dû un seul instant songer à un retour politique. Nous aurions pu le pardonner à l'instar des st pierrois pour MR Fontaine, des st louisiens pour MR HAMILCARO mais son ralliement avec les communistes en 2010, et son appel à voter HOLLANDE en 2012 restent impardonnables. Pour toutes ces raisons, vous pourriez garder votre mandat Dimanche et si tel est le cas , je vous demande de bien comprendre que les Tamponnais seront attentifs à vos actions. Le tampon est une ville qui mérite qu'on l'aime et vous serez sévèrement jugé si vous ne réalisez pas ce que vous avez promis. Pensez aux axes routiers qui sont indignes d'une ville de 75000 habitants, pensez aux jeunes des quartiers défavorisés qui attendent qu'on leur tende la main pour espérer se réaliser , pensez à créer une dynamique pour que nos parents et grand parents ne restent pas toute la journée devant leur TV, pensez à créer une piste de motos sur un terrain vague quelconque pour que les jeunes cessent leur "pousse de la mort " en nocturne dans les rues de la ville, pensez à fleurir et éclairer cette sacrée ville qui nous rend triste à crever dès que sonne 18h et nous amène à fuir vers st pierre, pensez à délocaliser les florilèges qui sèment la pagaille en ville chaque année , pensez à nos marmailles qui vont chaque matin dans des écoles qui ressemblent à celles que j'ai fréquentées dans les années 70. Vous souhaitez prendre les responsabilités qui incombent à ce poste , alors faite nous honneur MR PAYET et ne faite qu'une chose pendant votre mandat : Pensez !

7.Posté par question... le 01/04/2014 16:54

Bato fou, bato ivre... Vous l'avouez vous même: 609 000 euros de subventions publiques entre 2010 et 2013, dont la moitié de subventions de la commune du Tampon. Quel est votre bilan? COmbien d'adhérents avez-vous? Quelles sont les manifestations que vous avez organisées? Pourquoi votre association a-t-elle coulé? Avec 300 000 euros de subvention de la mairie du Tampon en trois ans, vous avez le culot de parler de "désengagement"? M. Juret, vous avez gagné vos galons de commandant du Titanic !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes