MENU ZINFOS
Société

Réparation de l’esclavage : "Lanzistisman maintenant" salue les démarches mauriciennes


L’association Lanzistisman maintenant!, qui milite pour une réparation pour les descendants d’esclaves, félicite les Verts Fraternels de l’île Maurice pour leur engagement dans ce combat au niveau international. Ils estiment que ce combat devrait avoir une résonance à La Réunion.

Par GD - Publié le Jeudi 4 Février 2021 à 10:28

Le communiqué :
 
Abolition de l’esclavage à l’île Maurice :
Le combat de Les Verts Fraternels et sa résonance à La Réunion


 
Lundi 1er février, la République de Maurice a commémoré le 185ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Alors colonie britannique, l’esclavage a été aboli en 1830 à l’île Maurice, soit 13 ans avant l’île de La Réunion. Cette célébration est l’occasion pour le collectif «Lanzistisman Maintenant !» de saluer très chaleureusement le combat mené par l’organisation écologiste mauricienne Les Verts Fraternels et son dirigeant, l’ex député et ministre des pêches Sylvio MICHEL, qui depuis des décennies ont engagé un long combat en faveur de la compensation de l’esclavage à Maurice.

A l’image d’organisations et personnalités issues de nations anciennement britanniques, Les Verts Fraternels de l’île Maurice mènent une active campagne judiciaire et politique pour la réparation de l’esclavage. Sylvio MICHEL et Les Verts Fraternels mènent la bataille depuis 1989 sous différentes formes (conférences de presse, grève de la faim, manifestations et autres rassemblements, procédures judiciaires, campagnes internationales) pour obtenir une compensation financière pour les descendants d’esclaves sur l’île. Ainsi le parti écologiste a porté ce débat sur la réparation de l’esclavage auprès de l’opinion publique des anciennes puissances coloniales de l’île Maurice. A savoir l’Angleterre, la France et les Pays Bas pour que les dirigeants et/ou les tribunaux de ces pays européens accordent le paiement d’une compensation aux descendants d’esclaves.

Le leader des Verts Fraternels a ainsi déclaré qu’il faut ramener ce débat au Royaume-Uni, en France, aux Pays Bas et à Maurice. Il ne demande pas vengeance mais simplement sortir de la misère grâce à cette compensation.

Au titre de la compensation de l’esclavage, Les Verts Fraternels militent également pour la promotion et la reconnaissance officielle de la langue créole qui est née de l’esclavage et qui est la langue des descendants d’esclaves.

La date du 1er février n’est pas très éloignée de la première abolition de l’esclavage par la France le 4 février 1794. C’est sous la Révolution que fut proclamée par la Convention Nationale l’abolition de l’esclavage. Mais, l’abolition ne fut pas appliquée dans les colonies françaises de l’Océan Indien. Elle ne concernera pas les Mascareignes : l’ile de France (actuelle Ile Maurice) et l’île Bourbon (aujourd’hui La Réunion).

Il est important que les forces vives s’unissent et portent ensemble ce combat digne pour la réparation de ce mal qui aujourd’hui encore cause tant de haine, de dévalorisation et de différence dans notre société. Unissons nos forces pour défendre notre identité, notre patrimoine humain, foncier, historique... Bâtissons ensemble cette Réunion solidaire, digne et victorieuse de ce sombre passé.

Pour le Collectif Lanzistisman Maintenant
Le porte-parole,
Stéphane ALBORA




1.Posté par Nazbroke le 04/02/2021 15:14

Oui prenez exemple sur maurice

2.Posté par klod le 04/02/2021 18:30

"reconnaissance de la langue créole" : là oui , les créoles originaires des colonies iloises françaises , anglaises ou hispaniques ont donné une véritable civilisation , et oui ……………….
heureux d'être né sur une ile créole , give thanks …………….

le reste , la seule compensation serait de lutter contre toute forme de mentalité néocolonialiste ( genre: les aspects positifs de la colonisation à l'homme aux talonnettes ( oui merci patron pour les infrastructures et patati et patata , on koné , on koné ……………. merci surtout pour l'arrogance et la condescendance bien qu'il y ait eu de rares colons sympas qui traiter d'égal à égal , SI RARE …………………)

bref , les compensations sont à construire auiourd'hui : construire une Afrique démocratique , mother Africa must be free………………………….. et c'est pas gagné , HIN , M Albora ????????????????????????
a lire Ki Zerbo, historien natif du continent , par exemple , ou cheikh Anta Diop , plus controversé mais qui a une université à son nom ............…

Africa must be free ……. special request to Hugh Mundell, yes I.

3.Posté par enfumeurs le 04/02/2021 21:10

ET OUI LES ANCIENS d' iLE DE France OUVRENT LEURS YEUX ,....

ou bien tentent encore une fois une p...n d’escroquerie intellectuelle ?

4.Posté par DOGOUNET le 04/02/2021 21:55

OTE KREOL, aret regard par derrier, lavenir lé par devan kom zeness moriss y fé en réalité !

5.Posté par lelépreux le 05/02/2021 10:18

Aux temps de l'esclavage ,Maurice et la Réunion ont été surtout des receveurs d'esclaves .Les émetteurs d'esclaves comme Madagascar ,le Mozambique ne font aucun cas de leur passé d'esclavagistes . L'abolition de l'esclavage pour eux ,ce n'est pas un jour de fete ni de mémoire. La repentance n'a pas cours là bas. Les Andevo ,descendants d'esclaves à Madagascar ,subissent encore humiliations et mépris . C'est à Madagascar ,au Mozambique ,aux Comores de faire réparations . Les créoles ont dépensé leur argent pour acheter les esclaves ainsi mis sur le marché.. Les autres ont gagné de l'argent en vendant au plus offrant lleurs frères ,leurs voisins ,leurs prisonniers.

6.Posté par Habitant le 05/02/2021 16:17

Vous savez, ces histoires tabous dans une famille. Vous sentez que quelque chose ne va pas, que ça crée une tension, mais personne n'en parle.
On préfère taire, en gros, c'est tabou!
On dit que c'est du passé, pourquoi ressasser ça?

Eh bien, l'esclavagisme et le colonialisme, c'est ça!
Je suis d'avis qu'il faille crever l'abcès, c'est désagréable à vivre, ça ne fait pas plaisir, mais ça permet d'avancer.
Fermer les yeux et faire comme si de rien n'était, ça n'a jamais rien résolu.

Après, concernant la Réunion, mettre en avant la culture, le créole et aborder ces sujets revient à se faire taxer d'indépendantiste. Comme si seuls ceux qui se réclament indépendantistes ont le droit d'en parler; mais pour moi en tout cas, ça n'a absolument rien à voir.

Il nous faut arriver à aborder réellement ces sujets avec sérénité et avec toute la profondeur nécessaire; sans que cela revienne à humilier qui que ce soit!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes