MENU ZINFOS
National

Réparation de l'esclavage : La Cour d'appel de Fort-de-France rejette la demande du MIR


​La décision historique n’est pas encore pour maintenant. Les demandes de réparation financière de la période de l'esclavage ont été rejetées par la cour d’appel de Fort-de-France.

Par LG - Publié le Mercredi 19 Janvier 2022 à 13:04

Garcin Malsa, président du Mouvement International pour les Réparations
Garcin Malsa, président du Mouvement International pour les Réparations
Ce mardi 18 janvier, la cour d'appel de Fort-de-France a rendu publique sa décision dans le procès pour les réparations de l'esclavage. La juridiction a estimé que l'action en réparation du MIR contre l'Etat français était irrecevable.
 
Dans le détail, l’arrêt rendu par la cour d’appel "a confirmé pour l’essentiel le jugement rendu par le tribunal de grande instance de Fort-de-France le 4 avril 2017 en déclarant toutefois irrecevables certaines parties en leur action".
 
Le 11 et 12 octobre 2021, le procès avait fait l’actualité même au niveau national. Plus de 15 avocats et personnalités éminentes de la Martinique, de Guadeloupe, de Guyane, d’Afrique et d’Europe avaient plaidé à la barre pour demander que réparation soit faite en contrepartie des crimes commis par l’Etat français contre les Africains déportés et mis en esclavage aux Amériques.

"Les descendants / ayants droit de victimes subissent encore aujourd'hui les conséquences"

A l’origine de cette action plus que symbolique puisque des réparations financières étaient même évaluées, il y a le célèbre "MIR", le Mouvement International des Réparations. Le MIR s’était engagé sur cette voie en compagnie du Conseil Mondial de la Diaspora Panafricaine. 

Le MIR et les autres plaignants étaient défendus par un collectif de 15 avocats en provenance de Martinique, de Guadeloupe, de Guyane, du Bénin, de France et du Canada. 

"Lors de l'abolition, seuls les auteurs du crime se sont vus réparer de la perte de leur capital, les esclaves affranchis étant abandonnés nus à leur sort et livrés à nouveau à l'exploitation par leurs anciens maîtres. La loi Taubira, en reconnaissant la traite et l'esclavage comme crimes contre l'Humanité a sorti de l'oubli cette tragédie dont les descendants / ayants droit de victimes subissent encore aujourd'hui les conséquences tant au plan matériel qu'au plan psychique / psychologique", fait toujours valoir le MIR.

Le mouvement, présidé par une personnalité politique de Martinique, Garcin Malsa, avait déjà informé que la décision de la cour d'appel de Fort-de-France ferait l'objet d'un pourvoi devant la cour de cassation puis d'un recours devant la cour européenne des droits de l'homme et des libertés.





1.Posté par zarzuela le 19/01/2022 11:21

On peut aussi remonter à Adam et eve

2.Posté par HULK le 19/01/2022 14:34

Très bien. Il y en a marre de cultiver ce passif. Ne l'oublions pas mais passons à autre chose.

3.Posté par Ouais... le 19/01/2022 14:45

J avais mal lu j avais cru voir garca malsin, mais c était garcin malsa. C est un épisode très douloureux l esclavage, se lever pour travailler juste pour une gamelle et servir le maître. Aujourd'hui c est pareil, il ne devrait pas se battre pour la réparation de l esclavage mais pour son abolition réel...

4.Posté par Le 5 le 19/01/2022 15:12

C est honteux moi qui vit au 18 ème siècle c'est honteux...

5.Posté par Le Jacobin le 19/01/2022 17:25

Allons un peu plus loin voulez vous !

A supposé que l'Etat accède à cette demande décide de dédommager les descendant d'esclaves au même titre que les Maîtres esclavagistes ont été dédommagés grassement par l'Etat Français pour la perte de leurs esclaves au moment de l'abolition.

Voir (esclavage-indemnités.fr)

A qui l'Etat verserait les Millions € ?

Comment faire la répartition ?

Comment reconnaître un affranchit ?

En fonction de quel critère le montant de l’indemnité serait accordé ?

Plus Noir que Noir ++++++?
Noir Bleu Marine +++++?
Noir pâle ++++?
Métisse++
Métisse trois couleur voir quatre génération +.

Si ce Monsieur commençait par l'impossible pour gagner du temps.

Personnellement j'ai fait le deuil de cette souffrance je vous lègue ma part sans regret, je ne vendrai pas ma conscience une deuxième fois, nous devons construire une fraternité bienveillante, les Maîtres esclavagistes ne sont plus là, que diable soulever l'impossible.

6.Posté par Antiflic le 19/01/2022 17:31

Heureusement qu'il n'a pas gagné ce passéiste

7.Posté par ERIC jp le 19/01/2022 14:44

Très bien

8.Posté par Walch le 19/01/2022 18:08

Ah oui de l’argent pour ce qu’a vécu leur arrière- arrière grand père.
Là , on peut tous s’y mettre

9.Posté par MôvéLang le 19/01/2022 18:11

Les nazis ont été jugé non pas par l'Allemagne nazie, mais par une cour internationale.
l'Allemagne et israël traquent jugent des anciens dirigeants même âgés de 100 ans,
Ce qui dérangent ici, ce sont des nègres qui osent demander réparation aux descendants des blancs qui les ont exploité comme des animaux de somme.
Ne pas oublier que les blancs qui les ont exploité ont été grassement dédommagé

10.Posté par le 19/01/2022 18:43

cette tragédie dont les descendants / ayants droit de victimes subissent encore aujourd'hui les conséquences tant au plan matériel qu'au plan psychique / psychologique", fait toujours valoir le MIR.


L'argent demandé va tout faire oublié, les ancêtres ont vraiment souffert, je suis d'accord , mais les descendants sont maintenant dans un pays dit civilisé. Est ce qu'ils seraient plus heureux dans le pays de leurs ancêtres ? . Ok indemnisons les mais renvoyons les dans leur pays d'origine

11.Posté par Taloche le 19/01/2022 19:59

Dommage pour nos ancêtres les esclaves et heureusement qu'il y en a eu. Sinon, on ne serait pas là pour bénéficier ce que la France offre à ses ressortissants et qu' on ne le retrouve forcément pas en Afrique.

12.Posté par Jeb le 19/01/2022 21:47

Quand certains descendants d'esclaves reviendront a leur Dieu de la bible car il sont sont vrais peuple..

Yesha'yah (Ésaïe) 42 (BYM)
22. Mais c'est un peuple pillé et dépouillé ! On les a tous pris au piège dans des trous, cachés dans des maisons d'arrêt. Ils sont livrés au pillage et personne ne les délivre ! ils sont dépouillés et il n'y a personne pour dire : Restitue !
23. Qui parmi vous prêtera l'oreille à ces choses ? Qui s'y rendra attentif et l'écoutera à l'avenir ?
24. Qui a livré Yaacov au pillage et Israël aux pillards ? N'est-ce pas YHWH, contre lequel nous avons péché ? Car on n'a pas voulu marcher dans ses voies et on n'a pas obéi à sa loi.
25. C'est pourquoi il a déversé sur son peuple toute l'ardeur de sa colère et la férocité de la guerre. Elle l'a embrasé de tous côtés, mais il ne l'a pas reconnu. Et il l'a consumé, mais il ne l'a pas pris à cœur.

13.Posté par Eddy le 19/01/2022 21:56

Ils ont eu raison de demander une compensation, les anglais étaient encore entrain de rembourser la dette contractée en 1833 pour libérer les esclaves de l'Empire britannique, y compris à l'île Maurice, soit 17 milliard de livres jusqu'en 2015 sans le savoir alors que les descendants d'esclaves de l'empire
n'ont rien eu. Ca veut dire que le contribuable britannique payait, jusque récemment, pour les descendants d'esclavagistes, parmi eux la Couronne, les grandes banques (Banque d'angleterre, Llyods, HSBC, la Couronne) sans elles pas de traite, puisqu'il fallait financer les couteuses expéditions.
Qui dit que la même n'a pas existé pas en France, on sait qu''Haïti, colonie la plus prospère, à dû payer compenser jusqu'à ses derniers sous les esclavagistes , quand on voit le pays aujourd'hui, on sait qui la ruiner et qui a profité du pays.
Ils ont fait leur mea culpa, les banques anglaises, les universités, en établissant une sorte de discrimination positive en direction des caraïbes ou en s'attaquant aux discriminations à l'emploi en Grande Bretagne, encore faut il accéder aux emplois bancaires ou à ces universités ou être issus de milieux qui le permettent. Comme aux Etats-Unis, la fameuse discrimination positive à l'égard des minorités, à profiter aux femmes blanches, on a oublié quand on parle des minorités de mentionner les femmes et c'est sur les descendants d'esclaves qui subissent la réaction violente de la majorité.

14.Posté par rabe le 20/01/2022 10:59

C'est une décision qui ne peut qu' être interprétée comme partiale et scélérate d'autant que les juges composant les tribunaux ont forcémenr des partis pris puisqu'ils sont eux-mêmes blancs et demeurent incapables de comprendre les souffrances des esclaves et de leurs descendants.Comme on le dit maintement ces magistrats sont en situation de conflit d'intérêts d'autant que de par la culture qui imprégne et le formatage lié à leur éducation,ils sont incapables de faire preuve de sérénité. pour prendre une décision courageuse de justice.Par ailleurs,le MIR ne dispose des lobbies suffisamment puissants pour mettre la pression sur les institutions judiciaires qui ont participé d'ailleurs ou cautionné ,elles -mêmes,au crime d'esclavage car rappelons que ce sont les lobbies qui ont per:mis d'obtenir réparation des crimes nazis.
J'ose espérer que la censure de ce site laissera passer ce message qui pourrait en effet déranger certains descendants d'esclavagistes à la Réunion. ..

15.Posté par laidpreux le 20/01/2022 11:37

Se souvenir en toute honnéteté _Les négriers de l'Atlamtique n'ont fait que transporter des nègres déja mis en esclavage par d'autres négres .Le roi du Dahomey en exportait 9 000 par an C'est aux descendants de Béhanzin de payer le mal qui a été fait..C'est un crime contre l'humanité noire qui a été perpétrée. Un crime imprescriptible !

16.Posté par caroline le 20/01/2022 16:44

Je pense qu on devrait indemniser tous les descendants des "serfs"qui ont subi la férocité des seigneurs à l epoque médiévale...
Quand j y pense je souffre. Une petite monnaie m aiderait à oublier !!

17.Posté par ouff le 20/01/2022 18:22

Caroline, vous êtes à côté de la plaque, vous n'avez rien compris au sujet ; résultat, vous écrivez pour dire n'importe quoi.

18.Posté par Eddy le 20/01/2022 19:41

Oui, c'est vrai que le sort des serfs au Moyen- age, Caroline, fait partie de notre histoire et de l'histoire commune avec les Antilles. Vous vous trompez d'aire géographique, vous vous adressez pas à la bonne population. Votre commentaire est cynique et hors de propos.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes