Société

Réparali Kafé : Près de 2,5 tonnes d'objets réparés depuis le lancement du concept

Samedi 2 Décembre 2017 - 10:36

Depuis son lancement en avril 2014, le "Réparali Kafé" a fait du chemin. "On est à environ à 2,5 tonnes d’objets réparés dans les différents points de l’île, sans compter tout ceux qui ont pu être réparés à domicile grâce aux techniques délivrées pendant les ateliers", constate Sylvain Barbot, le président de l’association Ekopratik, à l’origine du concept. 
 
Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore, le Réparali Kafé est un rendez-vous dans un lieu convivial, où se rencontrent des réparateurs bénévoles (non professionnels) et des propriétaires d’objets endommagés souhaitant les réparer (petit électroménager, voire bijoux et vêtements). Le tout gratuitement.
 
Si tout a commencé dans une rondavelle de Saint-Leu, seul Réparali Kafé de l'île pendant près d'un an, les points de réparation se sont depuis multipliés. Une dizaine sont actuellement répartis dans les quatre coins de l’île, et ce n’est pas fini.

"Nous sommes en phase d’essaimage, on trouve intéressant de dupliquer ce concept un peu partout, donc on aide les associations ou les groupes d’habitants qui le souhaitent à créer leur Réparali Kafé". De fait, le nombre de bénévoles a aussi bien augmenté, passant d’une poignée à pas moins de 70 (dont 30 issus de l'association Ekopratik). Des bénévoles qui sont pour la plupart formés aux bases de la réparation par l'association.
 

 Bientôt un Réparali-Truck

"L’idée derrière cela, c’est de lutter contre l’obsolescence programmée et de réduire les déchets", rappelle Sylvain Barbot. Car de nombreux objets sont conçus pour avoir une durée de vie très limitée, afin de pousser à la consommation, bien que ce procédé soit interdit depuis une loi du 17 août 2015. Autre pratique interdite, mais que beaucoup de consommateurs ignorent : la délivrance une garantie d'une durée inférieure à 2 ans (la garantie légale de conformité  ayant été étendue à 2 ans depuis le 18 mars 2016).

Ainsi, souvent, par méconnaissance ou par manque de savoir-faire, l'objet termine à la poubelle alors qu'il avait encore de beaux jours devant lui."Le plus souvent, il faut seulement changer une pièce. Par exemple pour les marmites à riz, le problème vient généralement du fusible thermique", souligne le président d'Ekopratik.

Mais au-delà de ces aspects écologique et économique, le Réparali Kafé a aussi une dimension sociale. De par l’échange qu’il permet, mais pas seulement. "Dans certains quartiers, des jeunes qui étaient vus comme des ravageurs ont pu changer leur image grâce à ça, et passer au rang de réparateur. C’est aussi quelque chose qui peut remettre en activité en cas de chômage, c’est un cercle vertueux".
 
Si le concept ne cesse de prendre le l’ampleur, un autre projet est dans les cartons : le Réparali-Truck. C'est-à-dire un Réparali itinérant. "On aimerait travailler avec d'autres associations pour avoir 3 ou 4 camionnettes. Ça nous permettrait d’avoir du stock et de monter dans les endroits reculés de l’île". Le projet en est au stade de la demande de subventions, mais Sylvain espère un lancement courant 2018.


--
Les dates à retrouver juste ici : www.ekopratik.fr
Marine Abat - marine.abat@zinfos974.com
Lu 5377 fois



1.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 02/12/2017 11:30

*Ça, c'est intelligent !

*Gros BRAVO aux "réparateurs" !

2.Posté par MICHOU le 02/12/2017 13:12

Super, enfin on recommence à redonner vie aux vieux appareils et on arrête le gaspi
Peut on avoir les différentes adresse.

3.Posté par Yes ! le 02/12/2017 21:42 (depuis mobile)

Félicitations, bonne réussite et continuation !

4.Posté par BRAVO BRAVO BRAVO à REPARALI KAFE et ses animateurs et réparateurs !!! le 03/12/2017 10:25

Oui, vraiment, excellente idée et pratique. Quand l'intelligence sociale hors des politiques agit. ...

C'est très bien ce que vous faites, continuez, continuez, et j'espère que vous allez vous développer partout.... et ne pas vous faire récupérer ou "vampiriser" par des politiques...

Je croise les doigts pour vous et vous souhaite mes meilleurs voeux de réussite!

5.Posté par MICHOU le 03/12/2017 10:27

adresses

6.Posté par Fidol Castre le 03/12/2017 16:51

C'est admirable.

Le problème des appareils qui ne valent rien peut se régler facilement en imposant une garantie plus longue. Le jour où la garantie est de 5 ans sur une marmite à riz ou un frigo, les fabricants utiliseront des pièces de meilleure qualité.

Idem pour les voitures.Les modèles les plus fiables n'hésitent pas à offrir une garantie de 3 ans, 5 ans voire même 7 ans. Tu prends une japonaise, t'as pas de gros problème. T'achètes une allemande, même de marque prestigieuse, et elle commence à tomber en morceaux au bout de quelques mois...

7.Posté par une réunionnaise97410 le 03/12/2017 20:20

c'est super ce que vous faites, meme les bijoux, c'est super sur notre ile.Car, des fois, on ne fais pas réparer, car une cafetière par exemple qui coute 35euros, en métropole, pour réparer, on vous demande 127euros......on réfléchit 2 fois quand meme, et on court au supermarché acheter une autre.

8.Posté par Karen le 04/12/2017 11:32 (depuis mobile)

Michou, je vous invite à aller sur le site internet de l'association ekopratik.fr Pour retrouver tous les détails des événements !

9.Posté par MICHOU le 06/12/2017 19:20

Merci Karen , sympa

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter