MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Repaire de la-bas si j'y suis n°95 : Les requins, une diversité menacée


Rendez-vous à « LA CASA NOSTRA », Mardi 11 Février 2014, de 18h à 20h30, 163 Rue Jules Auber (entre rue Général de Gaulle et Rue Monseigneur de Beaumont) Tel 0262 200944.

Repas partagé pour ceux qui veulent continuer à échanger

Par JMT97400 - Publié le Jeudi 6 Février 2014 à 09:29 | Lu 338 fois

Présentation par Myriam Dupuis, fondatrice et présidente de TENDUA

Repaire de la-bas si j'y suis n°95 : Les requins, une diversité menacée
« En créant TENDUA, j’espère transmettre un peu de ma passion pour la faune et la flore sauvages et la nécessité pour l’homme de prendre conscience de ses actes et de leurs conséquences. Que serait un monde sans la couleur et la diversité que nous offre la nature ? Mon parcours m’a amené à la photo animalière terrestre et sous-marine, et à défendre la cause de la biodiversité. L’envie de ressentir quelque chose qui va nous chercher dans le meilleur de nous-mêmes, l’énergie de la vie, c’est ce que la nature m’a enseignées. A mon tour, je souhaite les partager avec ceux qui y sont sensibles. Et je reste convaincue qu’avec intégrité et sincérité, il n’y a pas d’effort qui ne soit récompensé. »
 
On entend souvent dire des requins qu’ils sont « méchants », les opposant régulièrement aux « gentils » dauphins. Il n’y a d’animaux ni gentils, ni méchants. Il n’y a que l’homme qui puisse faire preuve de méchanceté en la qualifiant de « simple défaut » dans le meilleur des cas et qui est capable d’élever la cruauté en un art de vivre pour certains autres…
 
C’est pour cette raison que nous présentons dans ce dossier quelques uns de ces magnifiques animaux croisés lors de nos voyages. A ce titre, je remercie les photographes qui ont bien voulu donner leurs images pour illustrer notre présentation.
 
Rappelons que les requins sont indispensables à l’équilibre de notre environnement - nos océans -, et qu’ils sont aujourd’hui extrêmement menacés et fragilisés à cause de la pêche aux ailerons (finning), de la surpêche accidentelle ou non, de la pollution, d’une maturité sexuelle tardive et d’un faible taux de reproduction. 
 
La suite sur le site AID:  http://aid97400.lautre.net/spip.php?article1295




1.Posté par Damien le 10/02/2014 11:10

Bonjour, en tant que fidèle auditeur de Daniel Mermet et de son émission "Là-bas si j'y suis" je me permets une précision sur l'état de la faune à La Réunion en direction de l'auteur de cet article: Le problème de la menace qui pèse sur certaines espèces de poissons est ailleurs. La pratique du finning est interdite à la Réunion, la commercialisation de la chair de Tigre et Bouledogue est interdite donc personne ne les pêche à La Réunion. Les observations de requins bouledogues juvéniles sont régulières (dans et hors lagon) il a été observé des portées de 14 petits par femelle, avec des conditions de survie très favorable (absence de prédateur naturel et de pêche). Et les requins bouledogue adorent la pollution. Donc les arguments que vous avancez en terme de surpêche, de maturité sexuelle ou de pollution peuvent, peut-être s'appliquer au Costa Rica ou dans le golfe de Gascogne, mais pas à La Réunion.

2.Posté par @Post1 le 10/02/2014 18:21

Merci de dénoncer l'amalgame que beaucoup réalisent inconsciemment ou volontairement : ils confondent la menace sur des espèces vulnérables pêchées de manière industrielle ailleurs et la surpopulation de bouledogues aux abords des côtes réunionnaises.
Beaucoup désinforment et en font leur business.

3.Posté par Pendragon le 10/02/2014 22:07

Merci au repaire de LBSJS d'aborder le problème il n'y aucun problème de requin à la réunion : ils sont chez eux depuis 350 Millions d'années. Il y a vrai un problème de pratiques (Il ne faut pas surfer l'après midi et en eau troubles etc ...) et désormais d'aménagements pour la baignade et le surf, lesquels aménagements doivent prendre d'autres formes que des machines à tuer : Des horaires, des vigies en plongées, des bassins et des études , ce qui prend du temps , quand à la pèche pourquoi pas ? Elle avait lieu effectivement mais accidentellement auparavant : le requin c'est pas très bon ... Il n'y a vraisemblablement pas plus de requins : ils ont ont simplement mis trente ans à prendre conscience que les pratiques de surf de loisir (très éloignées de la noble activité océanique initiale pratiquée par un peuple marin également plongeur, pécheur et voilier) leur donnait l'occasion de mordre. Les pratiquants d'activités de loisir doivent apprendre leur milieu et s'adapter en cessant de prendre la nature pour un terrain de jeu exclusif. Les mesures en cours de Drum Lines ont encore 5 mois pour faire leur preuve mais d'ores et déjà elles ne sont pas du tout sélectives et tuent ou attrapent à peu près tout sauf les bouledogues incriminés... Autrement dit c'est bel et bien par l'oubli de ces machines infernales et leur fonctionnement automatisé toute l'année que l'on espère régler le "problème". Je suis de tout cœur avec les familles des personnes qui ont étés mordues, amputées ou tuées (J'en connais deux) mais prendre modèle sur l’Australie les Seychelles ou l’Afrique du sud ; qui tuent des milliers de requins par ans pour préserver une certaine vision du tourisme et de l'économie en relation à la nature ; n'est pas une perspective satisfaisante : Dans quel monde voulons nous vivre ? Quand aux "amalgames" et aux "manipulations" dénoncées par les tenant de la "régulation" leur évocation me font sourire tant ces derniers ont ces derniers temps passés les bornes abyssales de la décence en ces domaines.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes