Education

Rentrée 2013: Les chiffres clés

Lundi 19 Août 2013 - 07:22

C'est parti pour l'année scolaire 2013-2014. Plus de 200.000 élèves sont attendus des bancs de la maternelle jusqu'au lycée dans l'Académie de la Réunion. Voici, en quelques lignes, un état des lieux quasi exhaustif :


Rentrée 2013: Les chiffres clés
Effectifs élèves (prévisionnel) :
    •    Total enseignement public : 206 630 élèves de la maternelle au lycée (soit 650 de moins qu'en 2012)
    •    1er degré : 109 570
    •    2nd degré (y compris post-bac) : 97 060

Établissements scolaires :
    •    653 écoles, collèges et lycées (publics + privés)
    •    497 écoles publiques (ouverture de l'école Frappier de Montbenoît à Saint-Paul) et 26 écoles privées
    •    77 collèges publics (ouverture du collège du 12e km au Tampon) et 6 collèges privés
    •    42 lycées (dont 13 professionnels) et 5 privés

Éducation prioritaire :
    •    20 collèges classés ÉCLAIR (Écoles, collèges, lycées pour l'ambition, l'innovation et la réussite)
    •    20 collèges classés RRS (Réseau de réussite scolaire)
    •    147 écoles

19 000 personnels :
    •    Enseignants 1er degré : 6720
    •    Enseignants 2nd degré : 10275
    •    Personnels IATOSS : 1372
    •    Personnels de direction, inspection, éducation, orientation : 669

Dotations :
Après les mesures d'urgence de la rentrée 2012 (15 postes de PE, 111 assistants d'éducation, 6 CPE et 82 AVS), l'académie a reçu pour la rentrée 2013 :
    •    149 ETP pour le 1er degré
    •    98 ETP pour le 2nd degré
    •    6 postes d'assistantes sociales
    •    7 postes d'administratifs
    •    27 emplois d'avenir professeurs (EAP) pour le 2nd degré et 52 EAP pour le 1er degré,  complétés en octobre 2013 avec 91 postes pour le 1er degré et 138 pour le 2nd  degré, soit 308 EAP au total à affecter
    •    1680 contrats aidés dès septembre 2013

La réforme des rythmes scolaires :
4 communes sur 24 appliquent la réforme en 2013 :
    •    La Possession : 4346 pour 26 écoles
    •    La Plaine-des-Palmistes : 872 élèves pour 2 écoles
    •    Saint-Benoît : 5612 élèves pour 22 écoles
    •    Saint-Joseph : 5253 élèves pour 26 écoles
.
Lu 898 fois



1.Posté par Pour éviter le chômage: l’exemple des AVS (Auxiliaire de vie scolaire) à la Réunion le 19/08/2013 18:32

Voila la fin d’un certain nombre de contrat atypique. Pôle emploi va voir une augmentation de la demande d’emploi. Pourtant nous pouvons dans bien des cas éviter l’inactivité.

L’incohérence des décisions institutionnelles joue un rôle prépondérant dans l’augmentation du chômage. Le service public est constamment en demande d’activité, surtout dans le cadre du service à la personne. Les cadres, nouveaux managers de nos institutions, font la pluie et le beau temps sur le marché du travail. Pour réduire le chômage, rendre central la question de l’emploi et des compétences dans leurs choix est une solution. Tout en garantissant une qualité et la continuité du service, la sécurisation des parcours pourrait être assurée par le maintien des individus dans l’activité. Les fonctionnaires fond souvent l’objet de critique. Je ne parlerais pas ici de l’indexation des salaires dont tout le monde devrait bénéficier d’une façon ou d’une l’autre. C’est plutôt l’enfermement dans une vision unique du monde qui provoque la critique. Le contrat typique, la forme d’évolution de carrière et de salaire, l’activité unique tout au long de la vie n’est pas le but de tout homme sur terre.

Les contrats atypiques ne mènent pas à la précarité s’il y a une activité permanente (autre que la recherche active d’emploi). De bonne condition de travail et l'acquisition de nouvelles compétences rendent même envisageable le cumul d’activité.

En ce jour de rentrée, des auxiliaires de vie scolaire (AVS) encombreront les locaux de Pôle emploi. Les AVS accompagnent un enfant en situation de handicap dans sa scolarité. Pourtant chaque année la demande ne cesse d’augmenter. L’activité ne fait qu’augmenter.
Ils ne sont pas seul dans cette situation. Pour tenter de rester dans l’emploi, les AVS ont crées une pétition:
http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=AVS974
L’irrationalité institutionnelle et professionnelle peut être la cause du processus de précarisation et de désaffiliation des Réunionnais. Ces deux phénomènes gangrènent notre société. Ils touchent durablement et principalement les jeunes actifs et les séniors. Regardons les visages égarés dans nos rues.
En ce jour de rentrée, l’inspecteur responsable de cette situation à quitté le service de l’ASH. Ce dernier sévit encore en politique du coté de Sainte Suzanne. Faite attention.

2.Posté par noe le 19/08/2013 18:52

Enfin , 4 communes se mettent en avant pour nos enfants avec leur semaine de 4,5 jours !
Félicitations !
J'adhère!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter