Economie

Rencontres Agrofert’îles : La technologie au service des agriculteurs peï

Mardi 4 Juin 2019 - 09:57

Les rencontres Agrofert’iles des 5,6 et 7 juin ont pour objectif de faciliter les échanges entre les professionnels, agriculteurs et les organismes techniques de recherche et de développement. Au total, ce sont 80 ateliers (46 pour le végétal et 34 pour l’animal) qui sont proposés sur deux sites avec une centaine d’intervenants répartis en 15 villages thématiques.


Depuis 2013, le monde agricole réunionnais bénéficie sur le département d’une manifestation qui met en lumière les dernières innovations et avancées techniques.
 
Fruits de la recherche et de l’expérimentation, ces résultats permettent aux professionnels des filières végétales et, nouveauté cette année, animales, d’optimiser leurs cultures, rendements, temps de travail mais aussi de mieux d’adapter aux demandes des consommateurs.
 
Une agriculture respectueuse de l’environnement
 
Pour cette 5ème édition qui se déroulera à l’Armeflhor au Bassin Martin à Saint-Pierre, l’agriculture se veut résolument respectueuse de l’environnement et tournée vers la technologie avec ma protection biologique intégrée et l’usage des insectes pour des cultures toujours plus performantes.
 
La diversification végétale va aussi prendre le virage des légumes lontan et des plantes aromatiques et médicinales.
 
En parallèle, un village spécifique à la gestion de l’eau et du sol sera proposé aux professionnels ainsi que les nouvelles technologies telle que la planteuse d’ananas ou le broyeur de résidus.
 
Du côté de la canne à sucre, c’est le travail minimum du sol qui est mis à l’honneur avec une démonstration de l’appareil Glypho-Mulch.
 
Ces différentes solutions sont destinées à améliorer et valoriser les productions peu pour permettre aux consommateurs réunionnais d’avoir accès à la qualité et la diversité.
 
Une première pour l’élevage réunionnais
 
34 ateliers sont également prévus pour les éleveurs peï sur l’exploitation du lycée agricole de Saint-joseph ce mercredi 5 juin, une première cette année.
 
Éleveurs, techniciens, chercheurs, vétérinaires, formateurs et experts pourront échanger autour de plusieurs thématiques, comme la qualité du fourrage, les règlementations ou encore les enjeux environnementaux.
 
L’accent sera notamment mis sur la protection des élevages contre les menaces sanitaires sur les cheptels ou les abeilles.
Charlotte Molina
Lu 736 fois



1.Posté par Ken le 04/06/2019 12:44

Quel cinéma sur un territoire où la terre est aux mains d’incultes lorsque ce n’est pas d’illetres. L’agriculture sera à nouveau un véritable secteur économique le jour où on attribuera les terres à ceux capable de les exploiter et non à ceux que l’on ne veux pas voir pointer au RSA et que l’on cache derrière un statut agricole... ce pays est foutu.

2.Posté par Alexandre le 05/06/2019 23:59

Post 1 : ça c'est sûr ! à cela s'ajoute les boulimiques qui ont déjà un emploi - qd on regarde le rendement social - environnemental et économique - zéro pointé

Moi j ai 10 ha à st Paul- 8 ha à st leu ... combien salarié ? zéro
Mdr

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie