Santé

Rencontre avec les organisations syndicales du CHU: L'ARS Océan Indien "fait le point"

Mercredi 1 Mars 2017 - 15:01

Alors qu'un mouvement de grève a été entamé ce mardi au CHU de la Réunion, l'Agence Régionale de Santé Océan Indien fait "le point sur sa position et son action". Voici son communiqué :


Rencontre avec les organisations syndicales du CHU: L'ARS Océan Indien "fait le point"
Le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de La Réunion connaît de sérieuses difficultés budgétaires. Il lui faut trouver les solutions du retour à l’équilibre. L’Agence Régionale de Santé Océan Indien (ARS OI) fait le point sur sa position et son action pour garantir la pérennité du CHU et la poursuite de ses missions dans l’intérêt des populations de La Réunion et de Mayotte.

Lors des échanges du 28 février 2017 avec les organisations syndicales du CHU, le directeur de l’ARS OI a ainsi précisé :

‐ que l’Agence porterait devant le COPERMO* sa certitude que les travaux du bâtiment CHU SUD peuvent et doivent continuer.

‐ que si l’effort de redressement de l’établissement doit se poursuivre, il n’est demandé ni par l’ARS OI ni par le COPERMO de porter les réductions de postes au-delà des 190 postes prévues par le directeur général du CHU dans son plan d’action présenté en décembre.

‐ qu’à son sens, un certain nombre de surcoûts liés à des contraintes spécifiques à la situation du CHU dans l’Océan Indien peut être pris en compte (durée de séjour des patients mahorais, obligation d’enseignement, etc.). Ces surcoûts n’expliquent toutefois pas l’ampleur du déficit constaté.

‐ qu’à la demande des organisations syndicales, le Directeur Général de l’ARS OI transmettra les souhaits des organisations syndicales d’une écoute particulière et d’une aide exceptionnelle par le ministère de la Santé pour le CHU de La Réunion.

Ce fut l’occasion de rappeler aux représentants du personnel les soutiens financiers qui sont octroyés par l’ARS Océan Indien pour répondre aux projets d’investissements et aux difficultés du CHU :

‐ 96 Millions €/ an pour les missions d’intérêt général et d’aide contractuelle

‐ 14 millions €/ an pour le soutien à l’investissement dont 8.5 million € pour l’aide à la construction des nouveaux bâtiments au Nord et au Sud

‐ Enfin 9.4 millions € en 2016 au titre des activités déficitaires, ce qui diminue le déficit de l’année qui, sinon aurait été beaucoup plus élevé.

Ces soutiens représentent la moitié des financements disponibles sur l’ensemble des actions de santé menés par l’Agence.

Enfin, l’ARS OI constate des défauts majeurs dans la gestion du CHU et des retards dans la modernisation nécessaire de son organisation. Le rapport d’audit de l’IGAS le confirme et l’explique clairement. Nous avons demandé à la direction du CHU de corriger ces défauts et de poser le Centre Hospitalier Universitaire sur de nouvelles bases de fonctionnement durable autour du projet médical en cours d’élaboration.

C’est dans ce contexte que l’ARS OI s’associe au travail engagé avec la direction et assure de son plein soutien le personnel du CHU. 
Lu 961 fois



1.Posté par soignant usé le 01/03/2017 20:32

Messieurs de l'ARS et directeurs du CHU ! Dites aux réunionnais comment la désorganisation dans la gestion de l'agrandissement du CHU a couté de l'argent ... tout ça pour des mal façons toujours pas réglées.... des batiments trop petits pour le nombre de chambres .... dites aux réunionnais que le personnel n'a souvent trop peu ou pas de matériel pour travailler..... dites aux la pression exercée par la direction sur les cadres de soins, qui eux mêmes sont obliger de faire la même chose aux infirmières , aides-soignants, agents..... dites aux réunionnais que le glissement de taches est récurrent au CHU .... Dites aux réunionnais que les obligations imposées par les autorités de santé , et parfois à l'inverse comment ces mêmes autorités ferment les yeux sur les pratiques pouvant un risque pour le patient et le personnel ..... DITES la vérité avant que celle-ci n'apparaisse en première page des quotidiens...

2.Posté par personnel aussi le 02/03/2017 10:00

A quand un regard de zinfo sur le nombre de directeur de l'EPSMR qui explose ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter