MENU ZINFOS
Société

Rencontre avec le PDG du groupe MND, attributaire du téléphérique La Montagne/Bellepierre


Avec plus de 3000 clients dans 49 pays pour un chiffre d'affaires de 57,3 millions d'euros (chiffres 2018-2019), le groupe MND, qui construira, via sa filiale LST, le second futur téléphérique dionysien entre La Montagne et Bellepierre, fait office de poids lourd mondial dans le secteur du transport par câble. Actuellement à La Réunion, son fondateur et président-directeur général, Xavier Gallot Lavallée, ne manque pas de projets pour notre territoire.

Par - Publié le Samedi 20 Juin 2020 à 12:16 | Lu 4787 fois

St-Denis: MND obtient le marché pour le futur téléphérique de La Montagne

Les Réunionnais ont découvert le nom de votre groupe en début de semaine, pouvez-vous nous présenter MND ?

Le groupe MND (Montagne Neige et Développement) est spécialisé dans l'équipement et le développement de stations de ski mais aussi dans le transport par câble aussi bien pour les stations d'hiver que pour les activités touristiques. Nous avons également élargi notre offre aux transports par câble urbain avec un certain nombre d'opérations déjà réalisées dans différents pays du monde. Nous sommes aujourd'hui un des trois acteurs majeurs au niveau mondial et le seul je dirais 100% français, aussi bien par nos sites industriels que par la détention de notre capital.

Quelles sont les réalisations à votre actif ?

Nous avons réalisé par exemple avec le groupe suisse Bartholet le téléphérique de Brest, mais aussi les télécabines en plein centre de Moscou en 2018. Nous avons également livré fin 2017 le premier automated people mover (NDLR: APM, système de tram ou de transport léger par rail entièrement automatisé) de la ville d'Istanbul, sans oublier un certain nombre de réalisations en Lituanie, au Mexique ou en République Tchèque.

Qu'est-ce qui a fait pencher la balance en votre faveur concernant la création de cette ligne La Montagne-Bellepierre ?

C'est un appel d'offres classique qui a été lancé par la Cinor, qui est un appel d'offres en conception, réalisation et en maintenance. Notre offre a été retenue car je pense que la Cinor a été sensible à notre pertinence technique mais aussi à la qualité des intégrations architecturales et du respect environnemental que l'on a su intégrer dans notre offre avec aucun pylône. Nous avons aussi intégré une production d'énergie propre. Le système par câble est déjà un moyen de transport parmi les plus propres qui puissent exister, qui est entièrement décarboné. Sur la future ligne La Montagne/Bellepierre, nous avons poussé encore plus loin puisque nous avons réussi à créer un système qui va produire autant d'énergie qu'il en consomme en année pleine.

Un groupement, dont nous sommes le mandataire, a été constitué et nous avons également un certain nombre d'entreprises locales qui sont co-traitantes à nos côtés (NDLR:  Sogea océan Indien-Vinci, SBTPC-Vinci, T&T et Suez Consulting). Nous allons aussi travailler avec de nombreux sous-traitants locaux comme nous le faisons habituellement. C'est important pour nous de travailler au maximum avec les entreprises du territoire sur les projets portés. En plus d'avoir une connaissance poussée du territoire, ces dernières ont également un savoir-faire qu'il ne faut pas négliger. Notre groupe a pour habitude de s'ancrer durablement dans les territoires dans lesquels on intervient mais toujours en équipe avec les partenaires et prestataires locaux. Pour la maintenance de cette ligne La Montagne/Bellepierre nous travaillerons avec l'entreprise TTS qui travaille déjà dans les travaux spéciaux. Elle va notamment nous accompagner sur le montage des installations pour que les équipes puissent, derrière, assurer les opérations de maintenance. L'objectif bien sûr est qu'il y ait un maximum de retombées économiques et sociales, mais de participer également à la création d'une nouvelle filière dans ce secteur dans l'île, permettant la création de nouveaux emplois.  

Combien d'emplois attendus pour la construction et la maintenance de cette ligne ?

Sur un projet comme celui-là, durant la phase de conception, de construction et de maintenance, près d'une centaine d'emplois sont attendus selon les projections du groupement, qu'ils soient directs ou indirects. Pour la partie maintenance, cela devrait générer plusieurs dizaines d'emplois.

Notre territoire, où les collectivités ont longtemps privilégié le tout-voiture, s'apprête à entrer dans une nouvelle ère avec la multiplication de projets de tram ou de téléphériques. Avec quels impacts ?

Je pense qu'une fois de plus La Réunion et la Cinor ont montré à travers la construction de ce réseau de téléphérique qu'elles ont été à la pointe en termes de mobilité douce. Aucune autre collectivité en Europe ou dans les DOM n'a aujourd'hui la construction d'un tel réseau. Cela va permettre de valoriser le territoire, de préserver l'espace naturel, réduire les nuisances sonores… Nous sommes également convaincus que ce téléphérique peut renforcer l'attrait touristique de la ville de Saint-Denis, avec le magnifique point de vue de la Vigie, avec une vue panoramique sur la baie du chef-lieu.

S'agit-il de votre premier projet à La Réunion ?

En termes de transport par câble oui, c'est notre premier projet à La Réunion, mais en termes d'activité non. Nous avons dans notre groupe une activité de tyrolienne loisirs outdoor. On a remporté l'an dernier un appel avec la mairie du Tampon pour la construction de 10 tyroliennes (entre le Piton Dugain et le Champ de Foire, ndlr), une réalisation dont notre groupe est vraiment très fier et qui devrait voir le jour d'ici 2021. Nous avons vraiment l'intention de nous implanter durablement ici sur toutes nos activités et accompagner les collectivités dans la valorisation de leur territoire.



Samuel Irlepenne
Travaille depuis 2012 à Zinfos974 où je couvre les rubriques politique et société. Lecteur... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Simple question le 20/06/2020 14:06

Et qui avait remporté le marché du téléphérique de Moufia ? Ça aurait pas logique de donner au
même ? Question d’économie.

2.Posté par ste suzanne le 20/06/2020 16:07

En espérant qu il aurait pas des recours pour tout qui s en suit
Avec tous ses profiteurs

3.Posté par Grangaga le 20/06/2020 16:16

Po ...diss' mounn', souplé !!!!
Èk' lo nonbb' la popilacyion La Rényion y kontt', mazinn' konbyin l'ar'zan y sa va gas'pyié.
An atandan, bin lé z'ott' va..."gobb' lo mouss' ".

4.Posté par gerard le 20/06/2020 16:19

trop beau pour être vrai

5.Posté par Pierre Balcon le 20/06/2020 17:35

Parlons justement du téléphérique urbain de Brest

Depuis son entrée en service le téléphérique de Brest ne cesse de connaître incidents, pannes importantes, voire des accidents sérieux… une série qui désormais émaille la vie des Brestois. Ils sont habitués à voir cet équipement de 20 millions d’euros d’investissement et près d’un million annuel de fonctionnement, si souvent cloué au sol !

M. Cuillandre marque aujourd’hui une certaine exaspération. La campagne électorale n’y est sans doute pas étrangère. Il était, il y a peu plus enclin à minimiser ces mésaventures.

Le choix de cette technologie pour Brest, était dès l’origine hasardeuse, car il s’agit d’un prototype, un choix d’ailleurs volontaire et assumée à l’époque par M. Cuillandre (et M Masson, son adjoint démissionnaire), qui avouait d’ailleurs que « Brest allait essuyer les plâtres ».

A plusieurs reprises, Bernadette Malgorn a exigé des explications claires sur les incidents récurrents, comme en août 2017 pour connaître les conclusions des expertises, des responsabilités et des impacts financiers liés à la chute d’une cabine.
En février 2018, elle exigeait encore tous les éclaircissements nécessaires sur la multitude de dysfonctionnements. Des demandes qui n’ont jamais été satisfaites.

Aujourd’hui c’est la robustesse du système, les responsabilités juridiques et financières qui doivent être clarifiées. Les élus et la population ont le droit d’être informés en toute indépendance. Tous attendent des réponses et que chacun assume ses responsabilités.

Et la COVID n'a rien arrangé : 2 mois d'immobilisation et re panne sur une cabine au redémarrage .

Quand un bus tombe en panne , on le remplace sur le champ .
Mais quand c'est le téléphérique on fait quoi ???

6.Posté par Ti Tangue zilé zone le 20/06/2020 18:43

Et quelle solution pour faire éloigner kaniard comme dans les gares Cars Jaunes ?

7.Posté par klod le 20/06/2020 18:59

bien les téléphériques , cela diminuera la circulation polluante .

8.Posté par Tommy le 20/06/2020 20:20

Tant que c'est pas lsd...

9.Posté par GIRONDIN le 20/06/2020 20:21

Ont-ils prévu les câbles ? 🤣

10.Posté par Thomas Dutrin le 20/06/2020 20:30

Contrairement à ce que laisse supposer les opposants, comme la NRL, il s'agit d'une technologie maîtrisée.

Au gars du candidat à St Denis

Vous savez sans doute que les prix des marchés publics font , contractuellement , l'objet de "révisions" régulières .
Rien de plus normal que d'ajuster en permanence les paramètres des marchés en fonction d'indices convenus d'avance tels que , dans l'ordre de leur pondération :

- coût salariaux ;
- prix des matières premières ;
- coût de l'énergie.

Dites nous clairement si vous voulez révolutionner les marchés publics et plus concrètement si vous voulez bloquer les salaires et les adaptation technologiques pendant les années du chantier .

.

11.Posté par Désiré le 20/06/2020 20:37

Un téléphérique pour relier entre autre le mail du chaudron à l'Université alors que c'est à 10 mn de marche je prédis un équipement qui sera rarement opérationnel avec un cout d'exploitation exorbitant sans jamais aucun retour sur investissement .

12.Posté par Télé féerique le 20/06/2020 20:38

Soyons un peu honnêtes un moment .

Ce chantier du téléphérique est conduit et se déroule de manière plus que convenable .

1/ Techniquement d'abord :

- les choses se sont révélées plus simples que prévu .

a/ La stabilité du sol , dont beaucoup doutaient , a permis de poser les 1er éléments ;

b/ La technique de préfabrication des éléments et de pose est bien maîtrisée.

2/ financièrement :

Ce chantier, de plusieurs années, paraît avoir aussi été correctement cadré , si on le compare à deux autres chantiers de même envergure qui se sont avérés beaucoup plus aléatoires : je veux parler du basculement de l'eau d'Est en Ouest dont le coût a plus que doublé et celui de la route des Tamarins qui aura au final coûté plus de 80% au delà de l'estimation initiale.

La référence constante et obsessionnelle des opposants à des "problèmes techniques" est ridicule et mal argumentée .
Ce terme de problème technique n'est d'ailleurs pas un terme juridique .

Les surcoûts dans un marché public peuvent recouvrir des réalités qui doivent s'analyser de manières adaptées à chaque situation :

- on parle de "révisions des prix" , intervenant chaque mois au moment de la présentation des situations de travaux, quand on doit ajuster les paramètres initiaux des contrats aux conditions nouvelles du marché

- les travaux complémentaires et les surcoûts qu'ils génèrent s'apprécient en fonction de leur fait générateur : ils peuvent être liés à l'imprévision du maître d'ouvrage , du maître d'oeuvre , des entreprises elles mêmes ou en cas de force majeure ( cyclone , etc.. ) . Pour l'heure il ne semble pas que nous ayons eu à faire face massivement à ce type de nouvelles charges imprévues , comme ce fut gravement le cas pour le basculement de l'eau dans la section entre la rivière des Pluies et Salazie ou pour la réalisation de trémie de St Paul à l'entrée de la route des Tamarins.

3/ Administrativement :

Ce volet semble avoir été traité avec beaucoup de bonheur.

Aucun regret à avoir :dans un projet de cet envergure qui traînait depuis plus de 30 ans il fallait savoir aller de l'avant et impulser la dynamique initiale , quitte à opérer par la suite les ajustements .
On apprend dans les écoles de management que dans la conduite du changement c'est "l’amorçage" qui est la phase la plus critique , ensuite on déroule plus à son aise et les solutions se présentent spontanément . Il est souvent beaucoup plus efficace de démarrer hardiment que de s'entourer de mille précautions et de ne jamais partir . Nos écolos devraient en faire l'expérience : quand on part en ballade les frileux ne se lancent jamais et finissent par rester à la maison à force de vouloir tout vérifier.

4/ politiquement :

- deux scrutins municipaux ont légitimé clairement ce projet . Les opposants seraient bien avisés d'en prendre acte plutôt que de ruminer une vengeance posthume , souhaitant sans doute implicitement que le projet "foire", ce qui ne marque pas un grand sens de l'intérêt public et disqualifie définitivement leur démarche.


Au total on ne peut que se féliciter de la bonne marche de ce projet et souhaité qu' aucun événement ne vienne perturber son cours .
Un seul regret : dommage qu'on ne parvienne pas à articuler plus promptement les téléphériques avec les travaux d'entrée St Denis et de contournement du Barachois .
A qui la faute ?
Pour ma part je pense qu'il serait plus urgent de se concentrer sur cette opération que sur le rail régional sans queue ni tête.

13.Posté par AC-AFN le 20/06/2020 21:01

Et bien qu'il se monte et rapidement.
Tous ces virages de la montagne fatiguent mes vieux os, même si la route est propre.
En plus de cela, je rêve de voir le quartier de La redoute du haut de ces futures cabines.

14.Posté par tito le 20/06/2020 21:12

A la réunion on veut une belle route plusieurs téléphérique des tramtram metro bateau électrique voiture non polluantes des bus propres...mais des qu'il fait chaud tout le monde allume la clim on coupe les arbres pour construire et on replant des palmiers...il n'y a qu' a voir les écrevisses rougit sur le bitume et qui se plaigne souvent de la chaleur

15.Posté par Scandaleux le 20/06/2020 21:52

Argent gaspillé
Inutile
Personne intéressé
Jamais demandé l avis population
Explosion prévue des impots locaux.
Bref une grosse foutaise de plus

16.Posté par Kreol974 le 21/06/2020 01:03

En fait, on s'en fout ...ça ne se fera pas..... comme d'hab" !!!

17.Posté par Grangaga le 21/06/2020 01:42

Sak' kar'tyié n'ora in boutt' la pantt' y voudra lé syiènn'...po son vié z'o, ou po son z'élèk'syion.
O bou di kontt', toutt' lé O La Réunion sora konm' in ni bibb'.
Préparr' la plass' po papangu' èk' fouké... pondd' dan lé ba, bann' défansèrr' la natirr' là.

18.Posté par alibaba le 21/06/2020 08:06

je pense que ce gars est venu déposé la sacoche GM et ses 3 colistiers pour financer la campagne.
la CINOR est ruiné depuis l'arrivé de géraldo tous les projets pour sindni.
et même pour leur direction de campagne ils font appel à un ex du cabinet de gilerto, laurent M fan de l'argent public big up festival, tik tak prod qui fait les magasines pour la ville de St denis. l'argent reste en famille monsieur dite le au Ste Mariens .
le pauvre Jean Hugues S ce voit exécuter par zéraldo je ne suis pas responsable des actes de mon 7 ème colistiers et amis, que ces supérieur le sanctionne dégeulasse

19.Posté par patrick le 21/06/2020 06:47

Ahurissant. Face au mur qui arrive à pleine vitesse, que fait-on ? On enclenche un booster. Coût d'exploitation vertigineux, technologie avide d'énergie, viabilité technique faible,...Mais le dossier de présentation est télé-féérique. Comme tous les projets sur l'île. La piscine géante Aquanor, qui fuit la plupart du temps et qui n'assure aucun équilibre financier depuis son ouverture et la bourriquerie canoe-kayak de Ste-Suzanne en sont des illlustrations flagrantes. L'argent public coule à flots depuis toujours pour des projets à la con, mais on s'en fout, c'est le con-tribuable qui paie, les entreprises copain-cochons qui s'engraissent, les personnels communaux abrutis qui sont recrutés pour ne rien foutre et l'utilité du machin-chose réduit à zéro. Mais l'homme (ou la femme) politique se gargarisera de mots pseudo-savants en Conf. de presse, s'assurera du "bon vote" des futurs recrutés et roule ma poule.

20.Posté par Pierre Balcon le 21/06/2020 09:00

à ,post 12

La propagande municipale en Marche .

1- la technologie n'est pas si bien maîtrisée que cela ou alors les brestois ( dont je suis par une branche ) sont des idiots .

2- les téléphériques c'est bien mais était ce prioritaire quand on voit l'état de délabrement de St Denis et quand le maire nous soutient qu'il ne peut payer la Néo.

3 - le projet de tram train inter urbain , porté par la Région , et qui emprunte le boulevard sud , est plus cohérent que le projet de desserte urbaine défendu par l'équipe municipale . A l'origine le projet régional s'articulait d'ailleurs avec le maillage téléphérique . Si on veut que le tram " tire des bords" à St Denis que les dionysiens se le payent seuls.

Pour ma part je pense qu'on aurait du privilégier la desserte de Cilaos en téléphérique .
Mais on est à La Réunion et c'est la patrie du gaspillage . certains se pâient du luxe qund d'autres manquent de l'essentiel .

21.Posté par cheche le 21/06/2020 10:33

Cette realisation est dans l'air du temps.La telecabine( dizaines de cabines et non telepherique deux )moyen de transport,rapide,sur,sobre,ecologique,construction rapide et relativement peu couteuse sans de grandes emprises au sol comme les routes'(expropriation,procedures longues,surcout,..) surtout en relief accidenté dans des fortes zones habitées urbaines Ce moyen de transport a été adopté dans de nombreux pays notamment Bresil(favelas),Vietnam(que j'ai emprunté),..et stations de sport d'hiver.Deux teleportés à Saint-Denis mais pas plus..Ces réalisations sont rentables si immenses parkings surtout à la gare de depart ( en haut) comme à l'arrivée et si connexions frequentes avec bus et tram...par tous temps sauf vents trop forts et cyclones! Quant à celui de Cilaos il couterait tres cher du fait de sa longueur et peu rentable à moins qu'elle soit subventionnée annuellement (service public) pour desservir une commune difficile d'acces et dangereuse.

22.Posté par martin lane le 21/06/2020 12:22

Moi, il y a 2 trucs qui me chiffonnent
1 La santé financière de MND et ses comptes sulfureux pour l'exercice 2019.
2 Le chantage exercé par Macron aux présidents de Région afin de décaler les élections.
Un autre point qui peut-être débattu : pourquoi un nouveau chantier " pharaonesque", alors que la NRL n'est toujours pas livrée ?

23.Posté par Pierre Balcon le 21/06/2020 15:36

à post 22

Vous avez raison.

Depuis 2014, les difficultés financières du Groupe MND s'accumulent : dans un communiqué publié au milieu de l'été dernier ( juillet 2019 ) , la société qui a réalisé près de 88 millions d'euros de chiffre d'affaires annonce une perte de plus d'un million et demi d'euros et une dette de 67 millions d'euros. Autant dire que les caisses sont vides et le groupe au bord du gouffre. En une quinzaine d'années depuis la petite PME familiale jusqu'au groupe international d'équipements centré sur la montagne, Xavier Gallot-Lavallée son PDG, a avalé très vite plusieurs sociétés tout en s'endettant. Jusqu'au coup de semonce de 2014 : l'Autorité des marchés financiers (AMF) sanctionne MND d'une amende de 400 000 euros pour n'avoir pas respecté les procédures lors de son introduction en bourse en 2013. Depuis, le cours de l'action ne cesse de chuter, les banques scrutent les dettes et Xavier Gallot-Lavalée cherche une issue, rapide.

24.Posté par Nervi pherique le 21/06/2020 17:49

A post 20

Je vous renvoie à votre propre propagande.

25.Posté par ZembroKaf le 22/06/2020 09:00

Pour @Pierre Balcon"
Après quelques "périphéries"...ça fonctionne "normalement" !!!
https://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9l%C3%A9ph%C3%A9rique_de_Brest
https://www.francebleu.fr/infos/transports/le-telepherique-de-brest-a-repris-du-service-1589795960
Ce projet "la Montagne/Bellepierre" était déjà dans les cartons d'A.Legros la seule différence...au lieu d'arrivée au CHU, c'était une arrivée au niveau de la mairie !!!
@15 "Scandaleux"
Si la majorité des "VOTANTS" ont voté Annette...c'est qu'ils ont approuvé "ses projets"...bon ou mauvais !!!

26.Posté par Pierre Balcon le 22/06/2020 14:17

à post 25

Vous faites sans doute partie des " fétichistes" des élections qui veulent substituer au réel de la vie , l’illusion de la participation aux décisions .

Les votes n'expriment ni des jugements , ni des volontés , ni même des avis . Ils ne sont que
des actes rituels d'adhésion momentanée à des chimères . .

En 2005 rappelez vous que 60% des réunionnais ont voté non à Maastricht. , mais continuent de voter aux européennes à 70% pour les partis européistes

Le premier parti de La Réunion est largement celui de Marine Le Pen . Et tout ce monde là vote socialiste aux municipales . Cherchez l'erreur !!!

Sérieusement qu'est ce que vont changer à la vie des gens les résultats des municipales ?

Rien .

Tout au plus une embauche par çi , une autre par là .

Un terrain déclassé ici ou là .

Ces votes ne sont que des objets d'étude sociologique qui ne légitiment donc rien d'autre que la fraude intellectuelle quand elle n'est pas matérielle.

Vous pensez sérieusement que les électeurs se préoccupent des projets autres que ceux de l'embauche d'un membre de leur famille , de leur clan , une commande , un droit , un privilège personnel .

Le taux de participation ne dépassera pas 50% à Saint Denis .
Si l'on tient compte des non inscriptions sur les listes électorales que l'INSEE évalue à 13 % sur toute l'Ile probablement plus de 15 % à Saint Denis compte tenu de la plus forte mobilité , ce taux sera inférieur à 45 % .
A supposer même que la liste Bareigts arrive en tête avec 60% des voix cela ne fera que moins d'un citoyen sur 4 qui la "soutient".

Quant à ce téléphérique je redis que c'est un luxe que Saint Denis ne peut pas se payer.

Il y a tant de priorités plus vitales pour une ville en déshérence .

Et sur cette entreprise adjudicataire , Zinfos n'est pas le lieu pour tout dire , mais je trouve nos élus bien insouciants dans cette affaire .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes