MENU ZINFOS
Economie

Remboursement non proposé: L’UFC-Que Choisir met en demeure 57 compagnies aériennes


Par - Publié le Samedi 25 Avril 2020 à 22:48 | Lu 6105 fois

Remboursement non proposé: L’UFC-Que Choisir met en demeure 57 compagnies aériennes
Nombreux sont les voyageurs qui ont vu leurs vols annulés pour cause de coronavirus. Nombreux sont aussi ceux dont les droits n'ont pas été respectés, rapporte l'UFC-Que Choisir, qui a annoncé ce vendredi mettre en demeure 57 compagnies aériennes (dont Air Austral, Air France, Corsair, French Bee et Air Mauritius).

"Après que certaines compagnies ont fait exploser le prix des billets des Français bloqués à l’étranger au début de la crise, nombre d’entre elles entendent aujourd’hui renier le droit à remboursement des millions de passagers aux vols annulés en leur imposant un bon d’achat" dénonce l'association, alertée par des "milliers de consommateurs". Sur les 76 compagnies dont les modalités ont été examinées, "80 % ne respectent pas la réglementation", s'indigne-t-elle, leur reprochant de mener une "campagne de désinformation", et d'imposer "en toute illégalité un avoir à validité variable, [de retarder] le remboursement ou [d'appliquer] des frais de modification".

Pourtant la règlementation européenne prévoit qu'en cas d’annulation de vols, la compagnie aérienne est tenue de proposer en premier choix au consommateur le remboursement du billet, dans un délai de 7 jours, au prix auquel il a été acheté. La Commission européenne a aussi rappelé le 18 mars dernier que "si les compagnies proposent un bon, cette offre ne peut pas affecter le droit du passager d’opter plutôt pour un remboursement". En clair, les compagnies ne peuvent pas forcer les consommateurs à accepter un bon.

"Double peine"

L’association UFC-Que Choisir explique ne pas être opposée à ce que des avoirs soient proposés aux voyageurs, et appelle ces derniers "à examiner avec bienveillance l’opportunité d’un report ou d’un avoir". Mais "refuse catégoriquement que cela leur soit imposé".

D'autant plus que le remboursement en bon d'achat pose un autre problème : "Si la compagnie aérienne fait faillite, le consommateur qui s’est vu imposer un avoir ne voyagera pas et son argent sera perdu alors qu’il devait être remboursé", note l'association. "Alors que les Etats membres s’engagent dans les plans d’aide auprès des compagnies aériennes, financés par les contribuables, les consommateurs ne doivent pas devenir des préteurs publics quitte à être sacrifiés. Cela équivaudrait à une double peine."

Pour ces raisons, elle met donc en demeure les 57 compagnies aériennes "de respecter le droit des passagers en leur proposant en premier lieu le remboursement en argent du prix des billets annulés", et de "laisser le choix au passager du mode de remboursement qui lui convient". A défaut de réaction, l’UFC-Que Choisir prévient qu'elle n'hésitera pas à engager "toute action nécessaire pour que ces droits soient pleinement respectés."

Capture d'écran UFC-Que Choisir
Capture d'écran UFC-Que Choisir
Pour faciliter les démarches des passagers à qui les compagnies ont adressé un avoir sans leur consentement, l’UFC-Que Choisir met à leur disposition un modèle d’email afin de réclamer le respect de leurs droits. Un appel à témoignages et un forum sont également disponibles sur le site.


Marine Abat
Journaliste - En charge du secteur Ouest - Fortement attachée aux valeurs du développement durable... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par `Crisecoconomique le 26/04/2020 00:24

Bientot avec ufc vous ne pourrez plus rien choisir

2.Posté par simonzèf le 26/04/2020 00:44

bla bla bla... de ufc que mes .ouilles. et en fait i endor a nous commes ces compagnies voleurs ! ufc n as aucuns pouvoir diviser comme ces états de merdes pour mieux tirer parties !

3.Posté par Anin le 26/04/2020 09:35

UFC que choisir ....nous ne sommes plus dans une période normale....ok avec vos combats...mais la faut vous réveiller : votre action tente d’achever les quelques compagnies qui pourraient survivre....

4.Posté par Léon le 26/04/2020 13:54

ceux qui s’inquiètent pour la survie des compagnies aériennes ne sont surement pas ceux qui ont acheté des billets!

5.Posté par dom le 26/04/2020 19:44

Heureusement que des consommateurs avertis et des associations de consommateurs telle l'UFC existent pour lutter contre les abus et les atteintes aux droits, covid ou pas.

6.Posté par Tabout le 27/04/2020 08:32

Je voudrais rappeler aux braves gens qui dénigrent cette action que : soit ils ne voyagent pas, soit ils bénéficient de billets gratuits !
En effet quand un client réserve un billet d'avion , il paie la TOTALITÉ de la prestation , en faisant une avance de trésorerie à la Compagnie sur plusieurs mois . Si la Compagnie n'est plus capable , quel qu'en soit le motif , il est tout de même normal qu'elle vous rembourse !
Je rappelle que jusqu'à nouvel ordre la loi prévoit que l'on paye une fois le service rendu, sauf justement l en faisant exception pour les voyages , certains hôtels ,et quelques entreprises privilégiées....Quand vous réservez un restaurant , on ne vous fait pas payer le repas !

7.Posté par La reunion le 27/04/2020 12:25

La loi lé bien fé quand même!!!! Band gros dépôt bilan! Band ti saisie toute! Vive la république vive la France ! S'il fo tienbo nous tienbodron, band politique gracié,

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes