MENU ZINFOS
Faits-divers

Relaxé pour import de colis de stupéfiants, il prend 2 ans pour détention


Un homme de 33 ans comparaissait pour des faits d'import de colis de stupéfiants - résine de cannabis et cocaïne - ce lundi devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis. Les faits reprochés auraient débuté en avril 2021.

Par - Publié le Lundi 15 Novembre 2021 à 18:58

C'est suite à un contrôle des douanes qu'une série de trois colis Chronopost contenant au total de 769 gr de résine de cannabis et 32 gr de cocaïne ont été interceptés. Afin d'interpeller le destinataire, les agents décident de placer une surveillance. En vain puisque Chronopost envoie une alerte de ciblage des douanes au destinataire. Et comme souvent dans ces cas-là, le numéro n'est pas traçable.

Qu'importe, les enquêteurs de la gendarmerie s'aperçoivent, après des recherches minutieuses, qu'au final 17 colis sont concernés. Les faits se seraient déroulés d'avril à octobre 2021. Ils ont tous un destinataire situé à l'Ehpad de la Possession, contiennent "normalement" tous de la semoule de manioc et proviennent du 93 en région parisienne. 
 
Grace au numéro laissé par l'expéditeur, ils remontent sur un pompiste qui leur explique qu'il est en relation avec un homme de la région parisienne lui ayant proposé de faire venir de la résine de cannabis. Suite à la description, les enquêteurs remontent jusqu'au prévenu - qui habite près de l'Ehpad - qu'ils placent sous surveillance. Ils finissent par l'interpeller puis le placent en garde à vue. Lors des perquisitions à son domicile et dans sa voiture, les gendarmes mettent la main sur 470€, 100 gr de zamal planqués derrière la machine à laver et 269 sachets de conditionnement vides. Ils trouvent aussi de la skunk sur lui, ainsi que des sachets vides dans sa voiture. 

"Je prête souvent mon téléphone à ceux qui en ont besoin"

Alors qu'il prétexte ne plus se rappeler de son code Pin, ni de son code de déverrouillage, les enquêteurs obtiennent tout de même l'historique de sa ligne personnelle. Ils repèrent notamment le numéro du Chonopost ainsi que celui du suivi de colis. "Je prête souvent mon téléphone à ceux qui en ont besoin", s'explique-t-il à la barre pour justifier de 124 appels passés. "On n'est pas complètement à la masse", lui fait remarquer une magistrate quant à ses explications farfelues.

"Il essaye de vous enfumer depuis le début !"

"À l'entendre, c'est un mauvais concours de circonstance, il essaie de vous enfumer depuis le début ! Il y a beaucoup de colis depuis le 93 d'où il vient, et toujours de la semoule de manioc. Il habite à côté de l'Ehpad et le pompiste le décrit parfaitement. Il prête son téléphone mais il ne sait pas à qui ! Pour l'oubli de son code Pin, il ne veut pas qu'on fouille son téléphone car il sait ce que l'on va trouver. Il met en place tout un stratagème pour pouvoir revendre la marchandise. Il passe ses journées à livrer des stupéfiants. Il a pris les enquêteurs pour des jambons et il vous prend pour des idiots ! Je vous demande une peine de 3 ans de prison avec maintien en détention ainsi qu'une amende douanière de 1500€", requiert le procureur. 

"Pour le savoir, il aurait fallu ouvrir une instruction"

"On lui reproche une infraction importante, mais on ne retrouve ni résine de cannabis, ni cocaïne chez lui !", répond Me Yannick Carlet pour la défense. "Il a des explications qui peuvent ne pas vous plaire mais rien n'a été retrouvé chez lui. Son numéro est le le 17 63 alors que toutes les investigations portent sur le 17 62 ! On nous dit avec évidence qu'il a fait importer des colis remplis de stupéfiants mais non ! Il y a bon nombre de gens qui ont pu commander ces colis mais pour le savoir, il aurait fallu ouvrir une instruction. Il n'y a aucune évidence qui prouve qu'il a fait envoyer ces colis, je vous demande la relaxe pour les faits d'importation. Il reconnait l'achat et la consommation et il sait qu'il va être condamné pour cela. On requiert 3 ans mais il n'y a aucune certitude, c'est disproportionné !", conclut la robe noire. 

Après une longue délibération, le tribunal, qui a visiblement entendu les arguments de la défense, relaxe le trentenaire des faits d'importation et d'emploi de produits stupéfiants. Concernant les faits de transport, de détention et d'acquisition, le prévenu est condamné à la peine de 2 ans de prison avec maintien en détention et 20 000€ d'amende. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par cyclope exalté le 16/11/2021 12:34

Deux ans pour détention de cannabis c'est à l'évidence un record de France explosé !

Il s'est montré plus malin que les enquêteurs et les juges lesquels lui ont fait payer le prix fort pour cet "outrage", on est pas loin de la vengeance pure et simple !

Qu'il fasse appel, cette peine est une honte....à moins qu'on ne soit plus dans un état de droit, mais faudrait que les juges le précisent !

2.Posté par viande le 16/11/2021 15:06

d'accord avec le premier commentaire.

quand on pense que des violeurs prennent du sursis, ou que les politiques sont condamnés à des amendes représentant le dixième de ce qu'ils ont volé...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes