MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
Régionales

Régionales : Philippe Cadet prêt à créer la surprise


La liste "Le projet réunionnais" menée par Philippe Cadet a dévoilé ses ambitions à trois jours du scrutin. Ce mouvement citoyen souhaite faire du développement économique endogène et de la fin de l’assistanat le cœur de son programme.


Par - Publié le Jeudi 17 Juin 2021 à 13:24

"Nous, contrairement à d’autres, nous avons un projet. C’est le projet qui compte. Il faut que si les hommes partent, le projet reste", souligne Philippe Cadet en guise de préambule de sa conférence de presse. Entouré de ses colistiers, le leader de la liste "Le projet réunionnais" a fustigé les politiques régionales depuis 50 ans. 

"Le développement, c’est de mettre un moteur sous le capot et pas seulement dépenser l’argent venu de métropole ou de l’Europe", souligne-t-il. Un avis partagé par son colistier Johny Arnachellum, pour qui "les élus achètent la paix sociale par l’assistanat. Nos politiques sont des professionnels de la main tendue à Paris".

Un développement endogène

Pour arriver à ce développement économique d’ici 2040, Philippe Cadet a défini 3 axes majeurs. Le premier consiste en un développement d’alternatives aux grands monopoles qui existent sur l’île. Le deuxième point va consister à chercher l’autosuffisance dans tous les domaines (alimentaire, énergétique, financement et formation). Le troisième axe consiste à s’ouvrir sur le monde.

Pour ce dernier point, le candidat mise notamment sur le terroir réunionnais qui fournira des produits de luxe. "Au Japon, la tasse de café Bourbon pointu est à 70€. En Autriche, nos fruits de la passion, qui coûtent 4€ ici, coûtent 55€. Ce sont des prix qui peuvent absorber nos coûts de salaire. Donc il nous faut viser le très haut niveau pour aller sur le niveau mondial", indique-t-il.

Sur l’ouverture au monde, il estime que c’est une porte de salut pour l’île. Philippe Cadet estime qu’il faut renforcer la coopération régionale sur l’autosuffisance alimentaire avec nos voisins de la zone. Mais cette démarche d’ouverture ne s’arrête pas là. 

La tête de liste veut profiter de la situation réunionnaise, qui est la porte d’entrée de l’Union européenne dans l’océan Indien. L’idée serait de transformer les matières premières d’autres pays sur l’île, ce qui leur permettrait d’éviter les taxes à l’importation européenne. Philippe Cadet voudrait également inciter des pays comme l’Inde ou la Chine à investir dans des lieux de production pour éviter de payer ces mêmes taxes.

Pour soutenir les entrepreneurs locaux, Philippe Cadet veut mettre en place un Fonds d’investissement souverain réunionnais qui pourrait servir de cautionnaire auprès des banques. Ce même fonds pourrait soulager les agriculteurs.

Enfin, concernant l’étiquette de nationaliste qui lui colle à la peau, Philippe Cadet veut être clair. "Nous nous sentons français. Le général de Gaulle disait que la France est une nation composée de plusieurs peuples. Nous n’avons rien contre personne, nous voulons juste faire pour nous", indique-t-il.



Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par Tina Ralbol le 17/06/2021 15:52

100% d'accord lui.

2.Posté par Batofou974 le 17/06/2021 16:09

On peut faire beaucoup de choses avec de la bonne volonté et du fric. Pour lancer toutes ces "idées" comment on ferait ? Tout ce petit peuple qui veut le siège de la Région a un "super projet "pour l'ile. Qu'est ce que la langue ne dit pas ? C'est bien beau de regarder la vie des autres pour en prendre modéle, mais il faut et SURTOUT regarder leur niveau de vie. Combien touche en salaire un Japonais moyen et combien d'HEURES il bosse par semaine ? Pareil pour l'Autriche, leur niveau de vie c'est quoi ? Pas avec 1000 euros par mois. Donc mr, des fois il serait bien que vous redescendiez de votre nuage en couleur et de regarder les choses en FACE.
Maintenant au vu de votre profil vous semblez être un tantinet nationaliste indépendantiste avec un arrière gout d'autonomiste...Hélas vos choix qui pourraient satisfaire une tranche de la populace ne fera pas l'affaire vu la conjoncture. On ne voudrait pas travailler le matin pour pouvoir bouffer le soir, hein ??!

3.Posté par dudule974 le 17/06/2021 16:10

Vous pensez vraiment que de nombreuses entreprises indiennes ou chinoises vont investir à La Réunion ?

Les chinois investissent déjà massivement en Afrique, notamment à Madagascar. ils traitent les ouvriers malgaches comme des moins que rien. les font travailler très durs,avec des salaires qui leurs permettent à peine de ne pas crever de faim..

4.Posté par belmandrin le 17/06/2021 16:11

zot va konet koman bringelle y charge

5.Posté par Carlo le Calamar le 17/06/2021 16:30

Ok Mr Cadet, bon programme il faut l'avouer! Je n'ai jamais vu cela ailleurs!

Mais vous avez tellement cité le mot "zorey" sur votre page facebook (écrit de cette manière là), que si je me souviens bien, un policier vous avait assigné en justice pour propos racisme. Vous aviez gagné certes. Mais si vous manquez de respect à un policier qui fait un métier difficile, comment pouvons-nous être sûr que vous aurez du respect pour tous les peuples qui composent la Réunion?

6.Posté par Triboulet le 17/06/2021 17:03

Anti zoreil .il veut s ouvrir sur le monde mais colporte le grand remplacement...

7.Posté par Colombo le 17/06/2021 15:13

La surprise ce serait qu’il fasse plus de 5% !

8.Posté par klod le 17/06/2021 17:36

un discours qui sort des sentiers battus par certains depuis si lontan .

9.Posté par Erik le 17/06/2021 17:41

Philippe cadet est déjà victorieux pour le reyoné que je suis .
Il a ouvert la porte de l audace et de la désinfantilisation du réunionnais.

Il fallait du courage

10.Posté par Marco le 17/06/2021 18:25

Absolument n'importe quoi et il faudrait savoir s'exprimer

11.Posté par réalisme le 17/06/2021 18:51

Un peu de réalisme et moins d'utopisme ne feraient pas du tort à ce jeune mouvement politique. C'est
bien de rever à condition de ne pas trop en abuser au risque de paraitre illuminé . Pour le reste, il faut perséverer et croire tout en restant réaliste , mais pas trop comme le parti "Croire et oser" qui croyait trop et a fini par perdre des plumes pour reculer voire ne plus exister .

12.Posté par Bleu outre mer le 17/06/2021 19:44

Contrairement à d'autres aucuns respects des gestes barrières, merci de vos conseils appliquez un minimum pour être crédible.....

13.Posté par bob le 17/06/2021 18:03

a partir de lundi matin zot va commence plante brinzel pou paye zot dettes de campagne !!!

14.Posté par kikadisa le 17/06/2021 20:20

mon dalon Filip, koman dir à té : dimans ou sora lo kadé de nos soussi a ter la !!..

15.Posté par Ti kreol né den lo koloni renyonez le 17/06/2021 20:21

Quelques bonnes idées qui sont malheureusement totalement inapplicable dans le statut juridique et administratif qu’à mis en place Paris et son Europe sur le territoire français et européen de la Reunion.
A quand une évolution statutaire de l’île avec la création d’une collectivité unique au pouvoir renforcé? A quand la possibilité de faire des lois péi en adéquation avec les besoins du peuple réunionnais et de la reunion?

16.Posté par Jolindien le 18/06/2021 03:02

C’est un projet ambitieux qui tient compte de nos handicaps:
Taille étroit du marché local
Éloignement géographique par rapport à notre espace européenne
Coût de la main d’œuvre
MAIS dont le statut : Département outre mer nous apporte une entrée privilégiée au grand marché européen notament le fait d’y rentrer SANS TAXE du moment que le produit est assemblé, conditionné ou mieux fabriqué à la Réunion.
Rajoutez en cela le fait que les containers qui repartent à vide (90%qui rentrent à la Réunion) ont leur retour déjà payé fait de nous des privilégiés qui ne tirent aucun avantage de ce fait.
Il suffirait qu’avec une démarche volontariste, qu’on prenne en charge, grâce à une orientation de l’octroi de mer, le surcoût du container plein pour queLA RÉUNION SOIT COMPÉTITIVE.
À ce moment les exportateurs de la Dionne auront le choix soit:
Fabriquer chez eux avec les normes européennes, transporter et payer les taxes d’entrée sur le marché européen
Ou emmener leur matière première à la Réunion, fabriquer, assembler ou conditionner leur produit localement en CRÉANT DES EMPLOIS, er BENEFICIER D’UN TRANSPORT VERS L’EUROPE GRATUIT(fret zéro) et d’une EXONÉRATION DE TAXE (produit français).
Il n’ y a pas besoin de changer de statut, ni demander des fonds à la France ou à l’Europe, ni investir dans les infrastructures portuaires ou électriques, internet etc...(c’est déjà fait).
Ceci relève d’un CHOIX ASSUMÉ de la liste « le projet Réunionnais » de prendre appui sur nos atouts plutôt que nos faiblesses!

17.Posté par nicle le 18/06/2021 05:45

anti zoreils demande l'indépendance contre la france et l'orope

18.Posté par david le 18/06/2021 06:26

helas vu ton langage et ton discour terre a terre sa ne sera pas possible......

19.Posté par Réunion an ler le 18/06/2021 12:50

Tout a commencé par des idées pour ceux qui en deplaise même ceux qui sont président. Vous ne pouvez pas l enlever à Philippe CADET. Les obstacles il les rejeteront. Et son projet il le mettra en œuvre. C'est pour la Réunion pour le peuple reunionnais.

20.Posté par JORIELE974 le 18/06/2021 15:04

Beaucoup pensent comme lui mais n'osent pas le dire ils sont dans le tout correct la vérité est sous vos yeux, analysez prenez de la hauteur il n'est pas anti zoreils il est anti magouilles et les yeux bouchés!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes