Courrier des lecteurs

Réfugiés, demandeurs d'asile et migrants

Jeudi 22 Mars 2018 - 10:07

Chaque jour, dans le monde, des personnes prennent la décision la plus difficile de leur existence : aller chercher ailleurs une vie meilleure. Les raisons sont nombreuses :
 
- trouver un emploi ou faire des études : on les appelle des « migrants ».
 
- échapper à des violations de leurs droits humains, torture, persécution, ou en raison d’un conflit armé. D’autres ont pu être la cible de violences à cause de ce qu’elles sont ou de ce qu’elles font, origine ethnique, religion, orientation sexuelle, opinions politiques. Ces personnes-là sont des « réfugiés » ou des « demandeurs d’asile ».
 
Leur voyage est empli de dangers et de peurs. Certaines sont placées en détention dès leur arrivée dans un nouveau pays. Nombreuses sont confrontées au racisme, à la xénophobie et à la discrimination, ou victimes de réseaux de traite d’êtres humains. D’autres finissent par se sentir isolées après avoir perdu leurs réseaux de soutien : leur communauté, leurs proches, leurs amis.
 
Les réfugiés sont des personnes qui ont fui leur pays car elles risquaient d’y être victimes de graves atteintes à leurs droits humains. Elles sont contraintes de solliciter une protection internationale car leur propre gouvernement ne peut ou ne veut les protéger. Il y a actuellement plus de 21 millions de réfugiés dans le monde. La grande majorité d’entre eux (86 %) vivent dans des régions en développement. Avec suffisamment de volonté politique, nos dirigeants peuvent protéger les personnes qui fuient les conflits et les persécutions au moyen d’une solution appelée la « réinstallation ». D’autres voies sûres et légales permettent aux réfugiés de recommencer leur vie, comme le regroupement familial, le parrainage de familles réfugiées par des groupes locaux pour qu’elles s’installent dans leur pays, ou l’octroi de visas d’études ou de travail par des universités ou des entreprises. On ne devrait jamais contraindre une personne à retourner dans un pays où elle risque d’être victime d’atteintes à ses droits humains. Les réfugiés devraient pouvoir vivre dans un endroit sûr, avoir des opportunités d’emploi, un logement, un accès à l’éducation et à la santé. Les personnes réfugiées ne devraient pas être victimes de discrimination. Elles devraient pouvoir se déplacer librement et garder leurs pièces d’identité et documents de voyage.
 
Un demandeur d’asile sollicite une protection internationale hors des frontières de son pays, mais n’a pas été reconnu comme réfugié. Demander l’asile est un droit humain, ce qui signifie que tout le monde devrait être autorisé à entrer dans un autre pays pour y demander l’asile. La procédure d’asile devrait être juste et efficace, et les demandeurs devraient être en mesure d’entrer en contact avec le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés s’ils en ont besoin ou le souhaitent. Toute personne en passe d’être envoyée vers un autre pays devrait être traitée équitablement et avec dignité. Le principe de « non-refoulement » signifie que personne ne devrait être contraint de retourner dans un pays où sa vie ou son bien-être est menacé.
 
Comme pour les réfugiés et les demandeurs d’asile, les gouvernements doivent protéger les migrants de toute violence raciste et xénophobe, ainsi que de toute forme d’exploitation et de travail forcé. Les migrants ne devraient jamais être placés en détention ou expulsés sans raison légitime, tout comme ils ne devraient jamais faire l’objet de discriminations. Un migrant se déplace d’un pays à un autre, souvent pour trouver du travail, parfois pour rejoindre des membres de sa famille, ou à cause de catastrophes naturelles. Certains se déplacent de leur propre gré, d’autres y sont forcés. Certains migrent de manière « régulière », ce qui signifie qu’elles ont une autorisation officielle de rester dans un pays, tandis que d’autres le font de manière « irrégulière ». Quelle que soit leur situation, tous les migrants ont droit à ce que leurs droits humains soient protégés, par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, la Convention des Nations-Unies relative au statut des réfugiés (1951), ou enfin la Convention Internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille (1990). La France devrait s’inspirer de ces textes vis-à-vis des Comoriens venant à Mayotte.
Dr Bruno Bourgeon, président d’AID http://aid97400.re
Lu 1167 fois



1.Posté par Marie le 22/03/2018 10:25

il y en a qui ont l'art de mettre de l'huile sur le feu.....est ce bien le moment????

2.Posté par JORI le 22/03/2018 11:21

Encore un utopiste!!.

3.Posté par L'Ardéchoise le 22/03/2018 12:29

Ben voyons !!!

Lors des différentes guerres, heureusement que des milliers d'hommes jeunes et en bonne santé n'ont pas fui la France et ont défendu notre patrie au péril de leur vie, entre autres les maquisards, parce qu'autrement, je ne serai pas en train de vous répondre...

Combien de tous ces réfugiés sont "légitimes" ?
Ceux dont la vie est menacée, certes.
Mais ceux qui viennent pour le "bien-être" et ne connaissent en rien le "savoir-être" ?

4.Posté par Zarin le 22/03/2018 14:20

Les robots intelligents arrivent, menaçant des millions d'emplois ?

5.Posté par JORI le 22/03/2018 14:59

3.Posté par L'Ardéchoise le 22/03/2018 12:29
+++1
A la limite, qu'on les reçoive mais qu'ils ne perçoivent aucune aide, juste pour voir leur motivation!!.

6.Posté par JORI le 22/03/2018 15:01

Pour rappel et comme l’avait dénoncé J.P pernault lors d'un de ses 13h00, on trouve beaucoup plus facilement à loger les migrants que nos propres SDF. Est ce normal??.

7.Posté par Renaudo le 22/03/2018 16:06

Rien du tout vous vous devez de les accueillir souvenez vous d'où vous venez vous !!!
Vous avez la mémoire courte vous devriez ne pas être amnésique soudainement.
Vous auriez ausi ne pas être Français aprés tout.

8.Posté par Fredo974 le 22/03/2018 17:38

POST 6 JORI : cite un grand penseur en la personne de JP Pernault !
Là , je dis bravo !
Mon gars Bruno est revenu de vacances .

9.Posté par Nivet Alain le 22/03/2018 18:08

Les comoriens , en leur temps, ont refusé leur appartenance à la France, laissant seule Mayotte acceptant son rattachement comme 101ème département à la mère patrie. La vilipendant souvent pour trahison à l'unité comorienne. Aujourd'hui,Ces même Comores, qui n'ont pas su se développer, jalousent leurs congénères qui ont fait le bon choix !
Mauvaise stratégie politique des Comores qui n'ont pas su saisir leur chance et qui, aujourd'hui, de part leur profil économique et politique misérable, paient le résultat de leur inconséquence.
.

10.Posté par L'Ardéchoise le 22/03/2018 20:30

Au fait, SOS Solitude cherche des bénévoles...........................................

11.Posté par Bruno Bourgeon le 22/03/2018 20:50

Ne vous inquiétez pas, JORI, j’en ai quelques unes en réserve sur votre maître adoré, la prochaine sur son voyage en Inde...

12.Posté par A mon avis le 22/03/2018 22:27

@ 3 L'Ardéchoise : étonnant de votre part de méconnaître l'histoire de France et ignorer par exemple l'exode de 1940, ou encore les réfugiés espagnols qui fuyaient le régime de Franco !
De plus, combien de pays africains ont fourni de la chair à canon pour "défendre notre patrie" ?

Certes, l'accueil des réfugiés pose d'énormes problèmes. Mais, au minimum considérons les avant toute chose comme des êtres humains ! En cela le texte de Bruno Bourgeon est utile.

Et compte tenu de l'évolution du climat, ce que nous connaissons actuellement n'est sans doute rien à côté de ce qui se passera dans les décennies à venir. Pas facile de préserver notre petit confort de privilégiés du monde occidental !

13.Posté par Jeanri le 22/03/2018 22:57 (depuis mobile)

3.Posté par L'Ardéchoise le 22/03/2018 12:29
+++1
A la limite, qu'on les reçoive mais qu'ils ne perçoivent aucune aide, juste pour voir leur motivation!!.
Marrant ça, suffit de remplacer aide par surrémunération et ça marche aussi...

14.Posté par L'Ardéchoise le 23/03/2018 10:52

A mon avis, je ne méconnais rien du tout : relisez-moi !
"Ceux dont la vie est menacée..."
Quant aux Tirailleurs sénégalais et autres Harkis, j'ai pour eux beaucoup plus de considération que vous ne l'imaginez.

"Notre confort de privilégiés" ? Pas d'état d'âme lorsque l'on a bossé dur pour en profiter, à l'égard de certains qui veulent en profiter les doigts de pieds en éventail.
J'ai vécu longtemps en Afrique noire et du nord, assez pour ne pas avoir d'illusions.

Le climat : êtes-vous devin, ou méconnaissez-vous les changements climatiques au cours des siècles ?

"des êtres humains...", bien sûr, peut-être plus humains que certains Zinfonautes, qui ressemblent parfois à des bêtes féroces !!!

A 13 : même si cela vous surprend, j'adhère à votre dernière phrase !
Il y aurait toutefois un hic, c'est que la surrém serait également supprimée aux "locaux" et là.............................................................................................................................

15.Posté par JORI le 23/03/2018 11:47

8.Posté par Fredo974 le 22/03/2018 17:38
Pourquoi seules vos références auraient droit à des pensées???.

16.Posté par JORI le 23/03/2018 11:48

11.Posté par Bruno Bourgeon le 22/03/2018 20:50
Je n'ai pas de maître à penser contrairement à vous avec mélenchon!!.

17.Posté par China le 23/03/2018 12:03

@l’Ardechoise
Je suis pour la libre circulation de tout humain sur terre . Chacun devrait avoir le droit de vivre dignement et en sécurité, s’il respecte les autres et les valeurs du pays où il se trouve ..Si ce ńest pas le.cas , il peut choisir d’aller ailleurs jusqu’à ce lieu où il sera mieux accepté et où il respectera les règles et les lois .Le rejet des personnes différentes me révulse .
Les doigts de pied en éventail, vous aussi vous étés là pour ça ..soyez honnête : retraite dorée , sur rémunération ..secret bien gardé pendant des decennies ..c’etait le Seul Département la Réunion où on touchait une retraite avec suremuneration ! La Réunion a attiré tous ces « migrants  » que vous êtes , non pour son soleil .vous seriez alors restée en Afrique !! Non pour ses habitants ou ses paysages mais pour la sur rémunération maintenue à la retraite.
Un mzoungou rencontré Mayotte m’a dit il y a quelque années ..que s’il n’y avait pas le sujet 60 pour cent en plus sur son salaire il ńy serait pas !

18.Posté par L'Ardéchoise le 23/03/2018 14:16

8 - Vous faites quoi pour les SDF ?
Vous n'êtes d'ailleurs pas le seul à qui l'on peut poser la question !
Et que ce soit JP. Pernault ou d'autres qui énoncent une évidence absolue, peu importe.
S'occuper du Tiers monde ok, mais si l'on s'occupe de la même façon du Quart monde dans l'hexagone.

19.Posté par Nivet Alain le 23/03/2018 14:18

Bruno Bourgeon, votre humanisme est fort louable, mais il perd tout son sens lorsque l'on se rend compte, à la lecture de votre prose, que vous êtes sélectif dans votre raisonnement. est-ce volontaire ? J'ose espérer que non !
Il faut distinguer les réfugiés dont vous parlez, des becqueurs d'avantages sociaux distribuées généreusement en France.
Pour info, au départ de l'Afrique, est distribué par les passeurs aux" volontaires", une information écrite indiquant tous les avantages sociaux auxquels ils ont droit. Au cas où ils ne sauraient pas !
Kadhafi, dont il est beaucoup question en ce moment, annonçait déjà qu'en 2050, l'Europe serait musulmane.
Je n'invente rien. Cette vérité est liée à la natalité européenne en baisse face à celle des migrants d' outre méditerranée pour les raisons que l'on sait. Je tiens à votre disposition les chiffres en diaporama. laissez s'installer les becqueurs d'aide sociale, avec leurs nombreuses épouses prolifiques, le rapprochement familial,le droit du sol, et vous devrez vous convertir bientôt.
Alors OUI, BB , pour, venir en aide aux "vrais" migrants. NON à" l'accueil fourre tout!" .
Vous avez sous les yeux, tous les jours un laboratoire sur l'immigration : la problématique Mayotte.
Vous ne pouvez la méconnaître . Tout y est....

Bien cordialement,
A.N.

20.Posté par A mon avis le 23/03/2018 16:34

@ 14 l'Ardéchoise : tous les Français coopérants qui "ont fait l'Afrique" n'ont pas tous eu des intentions et des comportements humanitaires. Et n'ont été que les instruments (conscients ou non) des colonisateurs. Les migrations actuelles sont pour une bonne part les conséquences de la colonisation (Bien que la France ne soit pas la seule responsable de la situation actuelle).

Pour ce qui concerne les conséquences du réchauffement climatique, seriez vous climato-sceptique ?
Pas besoin d'être devin.
Les conséquences sont déjà visibles actuellement : un seul exemple : au Bangladesh la hausse du niveau de la mer a déjà provoqué la salinisation de terres qui deviennent impropres à la culture, ce qui va entraîner à court terme des migrations climatiques.

Mais rdv dans un siècle ou deux et on fera le bilan ! 😊😃😃😅

21.Posté par Fredo974 le 23/03/2018 17:12

JORI va nous citer son beau-frère , Casimir et Oui Oui !

22.Posté par JORI le 23/03/2018 17:27

21.Posté par Fredo974 le 23/03/2018 17:12
Mon beau frère pourrait vous en apprendre des choses et dit peut être moins d'ânerie que vous et c'est ce qui compte non??.

23.Posté par Nivet Alain le 23/03/2018 18:16

20, faites attention à ce que vous dites :tout et son contraire.
Je cite :" les migrations actuelles sont pour une bonne part les conséquences de la colonisation " !
Juste un rappel historique : la France, certes intéressée économiquement, a plus qu'émancipé les pays africains, les a développés et a fait émerger leurs richesses et potentiel économique. Je vous l'accorde, la France y a retrouvé ses billes.
Et puis, l'ordre mondial étant la liberté des peuples à disposer d'eux même, De Gaulle a entamé l'indépendance de nos conquête de terres au départ vierges. Il ne va pas sans dire que ce détachement de la mère patrie fut bien accueilli par la classe dirigeante des pays concernés.
Après avoir donné les infrastructures modernes, les aéroports, les ports, les hôpitaux, asséché les marais, enrayé les guerres tribales, donné une agriculture moderne, un enseignement obligatoire et de qualité; La France a tout laissé ! Donnant ainsi à ces nouveaux pays toutes les chances de réussir et de continuer un développement apporté par la France.
Qu'en est-il advenu ? Un sous développement avéré lié à l'incapacité des dirigeants à exploiter ce qui leur a été légué. Bien sûr cela entraina et entraine ce que nous connaissons aujourd'hui : l'émigration vers la France pour un avenir meilleur.
La colonisation, comme vous dites, 20, a tout donné........"Ils" n'ont pas su poursuivre leur développement.
Je bannis ce mot :"colonisation".
Quant au réchauffement climatique dont je me demande ce qu'il fait là, les éminents glaciologues vous diront que ce phénomène est cyclique, mais pas à notre échelle, mais à l'échelle de la planète et de la naissance du Monde.

Cordialement,
A.N.

24.Posté par A mon avis le 23/03/2018 19:43

@ 23 Nivet Alain : vous bannissez le mot "colonisation". Et bien sûr en bon disciple de Sarkozy et consorts vous vantez "l’œuvre civilisatrice" des colonisateurs. Et bien sûr, ces incapables (pour ne pas dire ces sauvages) d'anciens colonisés ont été incapables, comme vous dites, d'exploiter ce que le bon colonisateur leur a légué !
Ce raisonnement ne surprend pas venant de vous.
Mais que le colonisateur a-t-il réellement laissé ? C'est bien là la vraie question.
Tous ces anciennes colonies sont-elles maîtres de leur économie ?, de la gestion de leurs ressources ?

Pour ce qui concerne la modification du climat, certes il a évolué en permanence. Le niveau des mers a même varié de plusieurs dizaines, voire centaines de mètres au cours des temps géologiques. Mais ce qui est nouveau, c'est la rapidité du changement auquel nous assistons. En quelques décennies, à l'échelle d'une vie humaine, nous assistons à une modification rapide du climat, du niveau des mers, de l'acidité des océans ..., à une évolution rapide de la biodiversité qui voit la disparition de nombreuses espèces vivantes. (ex.: 30% des oiseaux ont disparu en 15 ans en Métropole) Et nul doute que l'activité humaine soit en grande partie responsable.
Plus personne ne conteste la réalité des phénomènes, à part Trump et autres climatosceptiques dont vous semblez faire partie.

A chacun ses croyances.
Certaines s'appuient sur de preuves concrètes.
D'autre sur des vues de l'esprit !

25.Posté par margouillat974 le 23/03/2018 19:50

@ A mon avis : comment expliquez-vous que des Maliens jeunes affluent en France, en laissant vieillards, femmes et enfants aux mains de dangereux fanatiques et que l'armée française soit chargée de leur défense? S'il y avait un réel danger, laisseriez vous votre femme et vos enfants en première ligne?
Vous pouvez critiquer l'exode, mais aucun homme n'a laissé sa famille subir seule le régime imposé par l'occupant, mais pratiquement tous se sont engagés seul dans les maquis.

26.Posté par Nivet Alain le 23/03/2018 21:35

24, en fait, vous avez lu mon propos en diagonale. Relisez, et vous verrez que vous vous êtes emballé, comme d'hab' . J'ai répondu en post 23, et vous revenez sur le sujet sans tenir compte de mes réponses.
Post 24, pourquoi cet acharnement ? C'est une stratégie qui relève de l'impuissance intellectuelle, de l'obstination et du mauvais esprit.

A.N.

27.Posté par L'Ardéchoise le 23/03/2018 21:59

A 17 : vous avez écrit un truc qui me plaît bien : "s'il respecte les autres et les valeurs du pays où il se trouve"...
J'avais 20 ans lorsque je suis partie en Afrique, toute jeune infirmière.
Je suis arrivée de nuit, et la première chose qui m'a frappée, et m'a marquée pour le restant de mes jours, c'est une grande pancarte avec deux groupes de couleur différente se faisant face et cette phrase "Respecte-les, ils te respecteront".
Pour ce qui est du bien-être, case en brousse sans eau ni électricité...
En ce qui concerne la "migrante" que j'ai été à la Réunion, si je vous dis que je n'ai appris le taux de surrém que lors du regroupement des néo-arrivants, vous n'allez sans doute pas me croire, c'est pourtant la stricte vérité !!!
Je pensais que c'était entre 1,20 et 1,30 en raison de la cherté de la vie.
Je n'ai pas pris ma retraite sur l'île, je n'en avais ni l'envie, ni les moyens (un SMIC, car si je n'ai pas été cigale, j'ai élevé mes enfants et j'ai beaucoup voyagé).
Et je suis rentrée sans le sou, mais riche d'expériences, de voyages et de rencontres.

A mon avis, je ne suis pas du tout climatosceptique, il est certain qu'actuellement tout va vite, mais j'essaye de positiver par rapport à tout ce qui s'est passé avant, "dan tan lontan".
Par contre, je bataille dur contre les pollutions et les pollueurs.
Et puis ce que dit Alain sur l'incapacité à gérer ce qui a été légué dans les anciennes colonies,( pas seulement françaises) : où en est l'Algérie ? Où en est Madagascar ?
Un autre exemple, sans citer le pays : il y avait dans notre communauté d'étrangers en brousse une quarantaine de Chinois de Formose, venus mettre en place des rizières, une véritable réussite.
Suite à divers événements, ils ont été obligés de repartir après toutes ces années à créer un vrai plus pour la population autochtone.
En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, le résultat de leur travail a été entièrement anéanti.
Et le climat n'y était pour rien !

25, entièrement au diapason !

Une dernière chose, pour les uns et les autres (je ne veux pas tout reprendre) : colonisateurs ou non, expats etc...certains de nos compatriotes se comportent comme des sagouins, dans les ex colonies ou protectorats, dans les DOM ou à l'étranger et ne font en rien honneur à notre France de l'hexagone...
Mais faut pas mettre tout le monde dans le même panier, avec les oeufs pourris.

28.Posté par A mon avis le 23/03/2018 22:50

@ 25 margouillat974 :
L'article de Monsieur Bourgeon fait la distinction entre réfugiés demandeurs d'asile et migrants.

Aucune comparaison possible entre la situation actuelle au Mali et celle de la France en 39-45. Comparaison absurde.

Je ne critique pas l'exode, je constate. Et pour répondre à votre remarque sur le maquis, il y a eu beaucoup plus de collaborateurs que de maquisards en 39-45. Les Résistants mettaient leur famille et leur entourage en danger. A l'époque ils étaient qualifiés de terroristes. (C'est après mai 1945 que beaucoup d'âmes de résistants se sont révélées). Vous avez une vision très idéalisée de cette période d'occupation nazie !

29.Posté par L'Ardéchoise le 24/03/2018 11:02

A mon avis, les résistants étaient qualifiés de terroristes par les Allemands et les collabos essentiellement, ce me semble.

Avec ce qui s'est passé hier à Trèbes, comment voulez-vous que les Français accueillent à bras ouverts des personnes qui, à priori, ne poseront pas de problèmes, tout comme ils ont accueilli ceux qui ces dernières années, ont fini par commettre le pire ?

Et vous ne répondez pas à la question de margouillat concernant femme et enfants...

30.Posté par A mon avis le 24/03/2018 13:10

@ 29 L'Ardéchoise : vous êtes sur la même longueur d'onde que Marine Le Pen !
Mais le djihadiste était franco-marocain (selon les radios) Ce n'était pas un "réfugié ou migrant" !

Que répondre à Margouillat à propose de "femmes et enfants" quand vous comparez tout et n'importe quoi ? , Il n'y a donc pas de femmes ni d'enfants qui migrent ? Tous les jeunes migrants sont donc tous des lâches ou de futurs djihadistes ?

A propos de l'Afrique, rien n'est tout blanc ou tout noir. (sans jeu de mots)

Le pillage des ressources continue. S'il y a des corrompus, il y a des corrupteurs !
Après avoir détruit les civilisations africaines, leurs coutumes, leurs religions, leurs frontières et apporté tous les "bienfaits de notre civilisation", comment s'étonner que ce soit le chaos ?

31.Posté par L'Ardéchoise le 24/03/2018 17:36

A mon avis : super ! Ce n'est pas demain la veille que je risque d'oublier votre comparaison !!!
Lorsque vous êtes à cours d'arguments sensés, vous n'hésitez pas à utiliser ce que si souvent vous dénoncez : l'injure !

Ceux qui migrent avec femmes et enfants (quoique, une seule femme, c'est suffisant...) ne sont pas accueillis de la même façon que tous ces jeunes sans couilles qui courent plus vite que leur ombre.

Quant à la destruction des us et coutumes de l'Afrique, les plus grands corrupteurs sont les zéros-sociaux, le Net, et les dirigeants malades du ciboulot qui se prennent pour des dieux vivants dans certaines zones de la planète.

Destruction des religions ? Qu'est-ce à dire ? Quelles religions ?
Quand on voit les dégâts que TOUTES les religions provoquent, c'est toutes qui se devraient de s'éteindre...

32.Posté par A mon avis le 24/03/2018 17:58

@ 26 Nivet Alain votre argumentaire ne varie guère quand vous écrivez par exemple :
"Post 24, pourquoi cet acharnement ? C'est une stratégie qui relève de l'impuissance intellectuelle, de l'obstination et du mauvais esprit."


Dans vos écrits on trouve quelques signes tels que : sentiments de persécution, de supériorité ou de jalousie qui sont caractéristiques d'un état paranoïaque.

Monsieur Nivet, votre post @23 ne fait que glorifier les "bienfaits de la colonisation".
Mais vous oubliez que ces "bienfaits civilisationnels" sont posés sur des ruines : destruction de civilisations africaines (l'Homme africain n'est pas entré dans l'Histoire : le famaux discours de Dakar), de leurs coutumes et leurs religions et croyances etc ..Asservissement, création de frontières artificielles.
Et le pillage continue.
Qui a provoqué le chaos régnant dans ces pays ?
Et maintenant, en subissant cette émigration, nous ne faisons que récolter ce que nos ancêtres proches (et même très proches) ont semé ! ...
Et si l'accueil de ces migrants est très compliqué, ce n'est pas une raison pour ne pas les traiter dans le respect des droits humains, ce que rappelle cet article de Monsieur Bourgeon.

33.Posté par Nivet Alain le 24/03/2018 20:01

30, j'en tiens un ! Alléluia! Un représentant de Lutte Ouvrière, avec un raisonnement qui fait honneur aux rescapés de son parti moribond. Dommage pour vous,30, les cabines téléphoniques où vous teniez vos meetings, sont à la mise au rebus.
Il ne vous reste plus que le chloroforme et le bocal pour continuer à exister.

A.N.

34.Posté par A mon avis le 24/03/2018 22:41

@33 Nivet Alain : Enfin un peu d'humour de votre part ! 😊😊😊😃😃😃😅😅😅

Remarques : pour conserver un spécimen dans un bocal, ce n'est pas le chloroforme qu'il faut, c'est le formol !
Et les cabines téléphoniques ne sont pas mises au rebus, mais au rebut, avec un t. Comme rebutant (à l'image de vos commentaires !)

35.Posté par Luc-Laurent Salvador le 25/03/2018 10:29

Oui, bien sûr, il faut savoir accueillir l'étranger, mais il y a des limites, c'est du droit.

Par exemple, en 39-45 nous n'avons pas accueilli les allemands à bras ouvert lorsqu'ils sont venus s'installer chez nous. C'était pourtant des étrangers qui voulaient vivre (profiter de la beauté des paysages, de la culture et de la bonne cuisine française) et travailler chez nous (l'allemand est travailleur). Nous n'avons pas accepté et nous leur avons fait la guerre. Pourquoi ? Parce que l'idée de nation prévalait encore, en particulier dans la loi.

Notre individualisme a depuis été poussé à un tel degré par le lavage de cerveau internationaliste (gauche libertaire) et mondialiste (droite libérale) que l'idée de nation ne fait plus sens et que nous ne sommes plus en capacité de voir que les migrations sont des armes de destruction massive des nations.

Bruno Bourgeon est ainsi dans l'attitude tout à fait louable du médecin qui dit "portons assistance aux victimes de la mondialisation !" comme par le passé certains ont oeuvré pour que les guerres se fassent selon des règles qui permettent assistance et respect aux blessés comme aux prisonniers.

Là où son propos est discutable c'est que comme l'a souligné Alain Nivat je crois, il est dans une attention exclusive aux migrants sans voir que les victimes des migrations massives se sont aussi les plus pauvres d'entre nous, les français mahorais, laissés presque sans défense alors que le degré d'envahissement atteint les 50% de population étrangère.

Cet abandon est non seulement ignominieux, il est criminel au sens le plus fort du terme, celui qui, justement touche à la nation et qu'on appelait, avant que Sarkozy le fasse disparaître, le crime de "haute trahision".

Les populations mahoraises ont été criminellement trahies par les polticiens de tous poils qui ont voté en toute inconséquence et irresponsablité le principe du droit du sol pour ce territoire qui était déjà exposé à une immigration massive.

Comment s'étonner que les comoriennes viennent accoucher en masse d'un(e) petit(e) français(e) né(e) avec tous les droits afférents à sa nationalité ?

Il est évident que le droit du sol doit être annulé et pas seulement à la maternité de Mayotte. C'est une imbécilité de se limiter à la maternité car les comoriennes iront accoucher sur la plage ou dans les champs pour continuer de faire naître des petits français.

Ce que nous apprend le cas de Mayotte c'est que nos "élites" mondialistes se foutent complètement de la nation. Ils ne voient plus que des territoires dont les populations doivent être entièrement soumises au nouvel ordre mondial qu'ils nous concoctent depuis des décennies et dont Sarkozy disait qu'on y allait droit, qu'on le veuille ou non.

Pour eux, la France est un hôtel, les occupants peuvent circuler, ils doivent circuler pour être remplaçables, cad, taillables et corvéables à merci. Car en étant réduit à l'état d'individu isolé sans solidarité nationale, ils seront incapables de se défendre et donc totalement soumis à l'ordre mondialiste.

Comme disait Jacques Attali, un des apôtre de cette mondialisation malheureuse, cela sera réalisé avant la guerre ou après la guerre. Il parlait alors de la 3e, la mondiale mais il me paraît évident que celle-ci incluera une dimension de guerre civile comme en a connu la France à la Libération.

Il me paraît donc évident qu'il nous faut nous donner les moyens juridiques, policiers voire militaires (mais pas guerriers) de défendre les mahorais face à l'invasion comorienne. Les sacrifier sur l'autel de la bienpensance mondialiste serait l'expression d'un racisme le plus hypocrite qui soit. Tout basanés et musulmans qu'ils soient, les mahorais sont d'abord des français qui, en tant que tels, ont droit à une assistance sans faille de la part de la nation qui, ce faisant, ne fera que son premier devoir : se défendre elle-même.

36.Posté par Nivet Alain le 25/03/2018 11:48

Merci post 34 de me corriger. En effet, c'est après avoir posté ma réponse que je me suis rendu compte de mon erreur.de produit conservateur.Quant à l'orthographe du mot rebut, là, je suis impardonnable. Comme je vous envie d'avoir un bon correcteur.

C'est vrai que l'alcool conserve les viandes comme l'a dit Brel.....même chez les vivants, mais moins longtemps.
.
C'est un immense plaisir que de vous faire..... "plaisir" avec un peu d'humour.

Question : vous êtes encore à Lutte ouvrière ?

A.N.

37.Posté par Luc-Laurent Salvador le 25/03/2018 12:49

erratum : dans mon post 35 ci-dessus, il fallait lire "il y a des limites, CELLES du droit."

38.Posté par Nivet Alain le 25/03/2018 13:00

34 pour 36, ce n'est pas Brel qui a dit" l'alcool conserve les viandes", mais Gainsbourg ! A vouloir vous répondre trop vite....je fais des erreurs.
Mais vous auriez été là pour me corriger, n'est-ce pas ?

Bon dimanche des Rameaux.
A.N.

39.Posté par A mon avis le 25/03/2018 13:52

@36 et 38 : décidément vous persistez dans le comique ! clap-clap-clap ...😊😊

40.Posté par A mon avis le 25/03/2018 21:06

A Mayotte, des salafistes soupçonnés de tenir les principaux barrages

https://www.lopinion.fr/edition/politique/a-mayotte-salafistes-soupconnes-tenir-principaux-barrages-145505

41.Posté par Bruno Bourgeon le 26/03/2018 11:00

A mon avis, post 40, faites attention à vos références : L'Opinion est un blog comme ils le disent libéral, pro-business, européen : tout ce qu'il faut pour le changement climatique. Ayant cette ligne éditoriale forcément partiale, je ne suis pas sûr de la véracité de leurs infos concernant les salafistes qui tiennent les barrages...

42.Posté par A mon avis le 26/03/2018 12:37

@ 41 Bruno Bourgeon : OK pour votre mise en garde concernant ce blog "d'opinion" comme son nom l'indique.

Mais il serait intéressant de confirmer ou d'infirmer ce soupçon de tenue des barrages mahorais par les salafistes, Soupçon parfaitement crédible à défaut d'être certain ! (mais c'est ainsi que peuvent naître les fake news)

43.Posté par Biloute le 27/03/2018 00:14

Réfugiés, Demandeurs d'asile et migrants
C'est pareils pour tous c'est non
Ils retournent d'où ils viennent ils ont un pays que je sache
Pourquoi choisir la France étonnant quand même vous ne trouvez pas ?
France ne te laisse pas envahir tu en as assez comme ça.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Novembre 2018 - 14:49 Plus grave que les émeutes