Education

Réforme sur les rythmes scolaires: L'intersyndicale se mobilisera dans l'Ouest

Lundi 15 Avril 2013 - 06:34

Réforme sur les rythmes scolaires: L'intersyndicale se mobilisera dans l'Ouest
La réforme sur les rythmes scolaires mobilisera une nouvelle fois cette semaine. C'est à La Possession que l'intersyndicale tentera de faire infléchir la décision du maire et à travers lui celle des maires de l'île. La Fnec fp FO, CGTR Educ’action, SAIPERpas974, CFTC Education, SUD Education, et la SNE FGAF, diront "non à la réforme en 2013 !"
 
Mercredi, un rassemblement devant la mairie de la Possession est prévu à 10h. L'intersyndicale rappelle l'énorme couac de la rentrée 2012 où il aura fallu un mois et demi pour le remplacement des contrats aidés dans certaines écoles. Tous les maires parlaient alors d’une seule voix en disant que financièrement ils ne pouvaient assurer l’embauche de personnels supplémentaires. "Dans chaque école la mairie devra embaucher. Ou trouvera-t-elle l’argent ? En augmentant les impôts locaux ou en vous demandant de payer ces activités?", s'interroge l'intersyndicale.

Si les conditions matérielles et financières de la collectivité sont mises en avant pour "repousser l’application de la réforme sur les rythmes scolaires à 2014", les conséquences pour les parents sont aussi discutées. "Comment les parents qui travaillent réussiront-ils à récupérer leurs enfants le mercredi à midi ?", demandent les syndicats. "Devront-ils se déplacer ou mettre à nouveau la main à la poche pour payer une nounou ?"

A ce jour, le ministère de l'Education estime que les deux tiers environ des municipalités font le choix d'un report de son application pour 2014, comme les y autorise le décret réformant les rythmes scolaires.
.
Lu 1399 fois



1.Posté par JH Savigny le 15/04/2013 07:41

La singularité de La Possession est le niveau de son actuel service périscolaire (le matin avant les cours et le soir après). Nous voulons saisir l'opportunité du recrutement d'emploi-avenir pour un saut qualitatif de notre pause méridienne, inclus les TAP et les centres de loisirs pendant les vacances (pendant lesquelles les inégalités sont les plus criantes). Pour ce qui est de la réforme des rythmes scolaires, nous avons interrogé l'INTERET GENERAL : familles + corps enseignant + jeunes demandeurs d'emplois. Cette dernière catégorie ne doit pas être oubliée. Les recrutements sont programmés pour juillet. Nous serons prêts. Il n'y aura pas à augmenter l'impôt ni en 2013, ni en 2014. Que les familles et les enseignants se rassurent. Notre PEDT est bien avancé.

2.Posté par mi marche ec Melenchon le 15/04/2013 07:48

souhaitons que la CFTC ou l'UNSA ne viendront pas parasiter l'action syndicale en organisant à nouveau un truc bidon au meme moment devant le rectorat pour faire division.

3.Posté par MELENCHON le 15/04/2013 11:07

Dire que le front de gauche est contre la reforme des ryhtmes scolaires telle que conduite par PEILLON et que vous avez ici son delegue regional se faire le porte cartable de PEILLON
DESOLANT
QU'IL AILLE AU PS !!!!!
CA COUTE POUR PERDRE SON STRAPONTIN D'ELU

4.Posté par mi marche ec Melenchon le 15/04/2013 13:41

entierement d'accord avec le commentaire n°3. Savigny est notre bernard koukouchner pays: il cautionne la municipalisation et l'inegalité scolaire. Quand on voit les inégalités existantes entre les communes on comprend qu'on se dirige vers une ecole au rabais.

5.Posté par JH Savigny le 15/04/2013 13:56

Le groupe FG s'est abstenu à l'Assemblée nationale sur le vote de la loi refondation. Le Parti de Gauche a été lui hostile au projet en raison des inégalités territoriales qu'il instaure au niveau des TAP et ne s'attaque pas aux véritables causes de l'échec scolaire (notamment causes d'origine sociale). Maintenant la réforme est votée. Localement, nous aurons à l'appliquer. En 2013 ou 2014. Sauf un grand mouvement national qui change le gouvernement ou les rapports de forces. Pour ce qui est de La Possession, je dis que nous pouvons par le biais de l'application de la réforme améliorer nos services (pause méridienne + centre de loisirs + périscolaire) en mettant en place des contractuels de 3 ans (là aussi, nous butons sur un problème de précarité qui nous pose problème) au lieu de 6 mois, renouvelables 1 fois. En conséquence de quoi, nous souhaitons le faire dès que possible. Je ne passerai pas au PS pour autant, ça n'a rien à voir avec un strapontin. Les anonymes qui font de la politique n'ont que cette lecture de la politique. Si tous faisaient ne serait-ce un dixième de ce que je consacre pour mon engagement les choses iraient beaucoup, beaucoup mieux. Un dixième !

6.Posté par isa974 le 15/04/2013 15:12

A Mr Savigny,
En tant que parent d'élève et je ne pense pas être la seule, j'ai appris par le biais de la presse que La Possession faisait partie des communes qui allait appliquer la loi dès 2013, en tant que parent d'élève je n'ai JAMAIS été consulté à ce sujet donc évitez de dire des mensonges. D'autre part pour ce qui est du péri scolaire si c'est pour faire la même chose qu'aujourd'hui je ne vois pas en quoi cette loi permettra de réduire l'échec scolaire quand je vois ce qui est fait actuellement, le peri scolaire est une garderie c'est tout. Concernant les contrats aidés vous parlez des contrats de 3 ans au lieu des 6 mois renouvelable 1 fois quand on voit le personnel dans les écoles vous qui êtes prof de math je pense que vous ne savez pas compter car beaucoup ont été renouvelé plus d'une fois. Est ce pour avoir les 50 E par enfant que vous faites ça? L'éducation de nos enfant est peu chère payé.

7.Posté par Jean Paul FOIS le 15/04/2013 15:59

A qui veut l'entendre

Les chercheurs en chronobiologie ont mis en évidence les rythmes biologiques propres à l’espèce humaine. La réforme de V. Peillon porte en partie sur ce point : adapter les apprentissages à ces rythmes biologiques pour que les apprentissages soient le plus efficients possibles.
Tous les pays qui ont de meilleurs résultats scolaires que notre pays ont intégré depuis longtemps déjà ces données scientifiques pour le bien des élèves (repos, concentration, mémorisation…) et par voie de conséquence pour le bien de la société à travers la réussite de ces mêmes élèves.
Il me semble que défendre l’intérêt de l’élève et l’intérêt de la société est bien supérieur à la somme des intérêts privés.
NON, familles + corps enseignant + jeunes demandeurs d'emplois, ce n'est pas l'INTERET GENERAL.
Quelques fois, quand on est responsable, il faut sortir du jeu clientéliste pour affirmer l'intérêt supérieur.
Jean Paul FOIS

8.Posté par mi marche ec Melenchon le 15/04/2013 17:49

5.Posté par JH Savigny

Le Parti de Gauche a été lui hostile au projet en raison des inégalités territoriales qu'il instaure au niveau des TAP et ne s'attaque pas aux véritables causes de l'échec scolaire (notamment causes d'origine sociale). Maintenant la réforme est votée.


pas croyable. on dirait quelqu’un qui ne pense plus en français, qui pense dans la langue de la sociale democratie.

9.Posté par electeur le 16/04/2013 14:31

Au mois de septembre la commune de la possession a retardé sa rentrée faute de personnel. En revanche pour 2014, elle est prête à sacrifier une génération d’écolier pour pouvoir simplement distribuer des ti contrats à la veille des elections municipales. Sans concertation aucune avec les enseignants ca augure ce que sera l’interventionnisme des elus dans le primaire;

Si des élus du front de gauche se met à faire la meme politique clienteliste que l'UMPS, qu'ils se debrouillent tous seuls le moment venu.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter