MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Réforme du collège : Une provocation indigne !


Par Marie-Hélène DOR - Publié le Mercredi 3 Juin 2015 à 09:11 | Lu 518 fois

Réforme du collège : Une provocation indigne !
La FSU a décidé d'appeler à une nouvelle journée de mobilisation le 11 juin prochain afin de protester contre le récent coup de force du gouvernement. En effet, celui-ci, indifférent aux points de vue des premiers acteurs du système éducatif, a décidé de leur adresser une fin de non recevoir en publiant le décret et l'arrêté relatifs à sa réforme le lendemain même d'un mouvement de grève très suivi dans les collèges. Une fois de plus, c'est une conception méprisante du dialogue social qui nous est proposée.

Ces textes doivent être abrogés et les discussions sur l'avenir du collège doivent reprendre.
Cette réforme, comme toutes celles imposées depuis des années en lycées professionnels, généraux et technologiques et dans le premier degré, a pour objectif principal les restrictions budgétaires.

Si elle se met en place, elle bouleversera en profondeur le système éducatif en aggravant les inégalités (entre élèves, entre établissements), en accentuant la déréglementation, en aggravant les conditions de travail des enseignants et des élèves et surtout en ne réglant absolument pas la cruciale question de l'échec scolaire.

Au delà des menaces qui pèsent sur l'enseignement du latin, de la langue régionale, sur les sections européennes et classes bilangues, ce sont les fondements même de l'école républicaine qui sont attaqués.

En effet, ces options jugées coûteuses, seront remplacées par 20 % d'autonomie horaire sous forme d'Enseignements Pratiques Interdisciplinaires à géométrie variable selon les collèges ; aucune garantie ne pourra jamais être donnée que chaque établissement pourra proposer l'ensemble de ces enseignements, avec les mêmes contenus et dans les mêmes conditions.

Ces différences, en accroissant de fait la concurrence entre collèges, renforceront un système ségrégatif en totale contradiction avec la nécessaire mixité des publics, pilier de l'intégration républicaine.

Par ailleurs la répartition horaire des enseignements obligatoires sur trois ans (5è, 4è, 3è) pourra être différente d'un collège à l'autre, interdisant de fait à un élève et sa famille de déménager : pour peu que les enseignements ne soient pas répartis de la même façon dans son nouvel établissement, il prendrait le risque que lui manquent, au terme de son passage en collège, des heures dans certaines disciplines.

En outre, cette réforme qui prétend viser la réussite de tous aura l'effet exactement contraire puisque les contenus disciplinaires seront revus à la baisse et les dispositifs dits d'accompagnement organisés en classe entière. Comment dans ces conditions aider véritablement les élèves en difficulté qui ont besoin, dans des groupes restreints, qu'on leur accorde un temps particulier et surtout qu'on n'abandonne pas l'ambition de les faire tous accéder à l'excellence?

Et puis enfin, comment espérer améliorer le système éducatif contre l'avis de la majorité des enseignants qui, si cette réforme est appliquée, seraient alors sommés d'agir contre leurs convictions ?

Cette réforme ne permettra pas de répondre aux difficultés actuelles du collège dont le premier problème reste l’état de délabrement issu des suppressions de postes massives de ces dernières années.

Qu'il faille repenser le collège est incontestable mais cela doit passer pour la FSU et ses syndicats par :
- un cadrage national des horaires et des contenus,
- la diminution des effectifs des classes,
- des programmes cohérents,
- une formation des personnels à la hauteur des enjeux
- et une amélioration des conditions de vie au collège avec un meilleur taux d'encadrement dans les vies scolaires et les services administratifs, techniques, sociaux et de santé.

C'est à ce prix que l'on pourra espérer éviter des îlots d'inégalités aux quatre coins de la République.

FSU RÉUNION




1.Posté par vendetta le 03/06/2015 10:17 (depuis mobile)

Cessez de vous plaindre, vous ne faite que 18h par semaine et vous avez la suremuneration. Le pire cest quavec un si gros salaire vous netes meme pas capable dinstruire corectement nos enfants.merci a najat de donner un kou dan la fourmilliere...

2.Posté par encore et toujours le 03/06/2015 12:21

post 1
et si on arrêtait le nombrilisme , cette réforme s'applique aussi en métropole où les profs n'ont pas de sur rémunération .
18 h devant les élèves mais , le ministère qui pourtant n'aime pas les profs ( qui le font chier) reconnait 38 heures de boulot par semaine.
Enfin à propos de sur rémunération pourquoi ne parle -t-on que des profs et pas des médecins qui sont mieux payés , des marchands de bagnoles qui les vendent quasiment 50% plus cher ( et ça n'a rien à voir avec l'octroi de mer!), des agriculteurs et de leurs subventions , des entreprises exonérées de charges pour soit disant embaucher, des pêcheurs qui ont des subventions pour acheter leurs bateaux qui restent au port , des pêcheurs de bichiques qui se font des couilles en or sans payer le moindre impôt sur ce revenu qui pour certains que je connais atteint des milliers d'euros ni vu ni connu du fisc ...

Le thème de cet article c'est l'avenir des mômes de plus en plus faibles , pourquoi? mais ça ça n'intéresse pas grand monde

3.Posté par simon le 03/06/2015 16:30 (depuis mobile)

Vendetta, puisque c''''est si bien et bien passez le concours...ah ! Jalousie et Ignorance vous honorent...

4.Posté par A mon avis le 04/06/2015 02:48

Dans ce texte il est dit :
"Et puis enfin, comment espérer améliorer le système éducatif contre l'avis de la majorité des enseignants"

A-t-on déjà vu une réforme qui ne soit pas contestée par les enseignants ?

Le corps enseignant est un champion du conservatisme.
Le travail interdisciplinaire a toujours fait peur aux profs accrochés à leur discipline. Tout comme davantage d'autonomie (pédagogique) aux établissements !

Par ailleurs, on fait beaucoup de cas du latin et du grec, (disciplines qui servent avant tout à créer des filières dans les établissements) , mais on ne parle pas du tout des disciplines scientifiques et techniques, dont les questions pédagogiques sont certainement plus importantes que le débat sur l'apprentissage des langues mortes ou même sur celui des programmes d'histoire !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes