MENU ZINFOS
Communiqué

Réforme du collège : La CGTR EDUC'ACTION appelle à la grève le 17 septembre 2015


Par . - Publié le Vendredi 4 Septembre 2015 à 10:57

La  CGTR EDUC'ACTION   appelle de nouveau  les personnels à se mobiliser pour revendiquer le retrait de la réforme Vallaud-Belkacem du collège et ce en écho   au  nouveau mot d'ordre de grève sur le plan national de l'intersyndicale ( (CGT EDUC 'ACTION, SNES-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, SNETAAFO, SFSDPEP-FO, SNALC-FGAF ,SNEIP -CGT, SNCL-FAEN, SIES-FAEN, SUNDEP Solidaires) ) pour le 17 septembre 2015
 
 Rappelons qu'en dépit des inquiétudes et oppositions suscitées par sa réforme des collèges, la ministre de l'education avait adressé un véritable bras d’honneur aux nombreux enseignants mobilisés en signant le décret d’application de la réforme, le jour même de la  dernière mobilisation nationale  « du jamais vu ».
 
Un dialogue social piétiné , une provocation inutile mais surtout une incapacité de ce gouvernement a faire partager ses choix , tant ceux-ci mettent à mal l’éducation de nos élèves
 
Cette réforme n'est pas acceptable et il est de notre responsabilité de poursuivre le combat engagé , d'ou notre nouvel appel à mobilisation le 17 septembre 2015
 

Cette réforme fait éclater le cadre national de la scolarité en renvoyant au local le soin de définir les horaires disciplinaires, la répartition des heures d'enseignement entre les langues vivantes, entre la technologie, la SVT et les Sciences Physiques, les programmes des enseignements pratiques interdisciplinaires. Les horaires disciplinaires ne sont plus garantis, seuls le sont les horaires des enseignements pratiques interdisciplinaires et ceux de l'accompagnement personnalisé. L'ense gnement deslangues anciennes, des langues rares et des languesrégionales est menacé. Les sections européenneset bilangues sont appeléesà disparaître.
 
L'abandon de repères annuels dans les programmes et les horaires, au profit d'une définition sur le cycle de 3 ans, menace la continuité des enseignements et génère un besoin de concertations locales qui n'est ni reconnu ni rémunéré.
 
Cette réforme va engendrer  une  surcharge de travail  pour  les professeurs qui  vont devoir  consacrer  un temps important aux réunions d'équipes pour réinventer les cohérences et l'organisation des enseignements dont l'Etat se défausse.  C'est   un  temps  qui  sera  soustrait  au  temps  consacré  à  la  pédagogie  elle-même.  Nous demandons   le retrait  de la circulaire d'application du décret OR d'avril 2015 qui laisse ainsi  entendre que toute réunion pédagogique organisée par l'établissement relèverait pleinement des obligations de service, ce qui est inacceptable.
 
Il s'agirait-là, à rebours des discours lénifiants de la Ministre, d'une dénaturation du métier puisque l'autonomie accrue des établissements va de paire avec une mise sous tutelle de la pédagogie par les équipes de direction. Celles-ci seront en effet responsables de la définition des enseignements, desprogrammes, desobjetsd'étude et des horaires alloués à chaque discipline. La multiplication des instances pédagogiques (conseil pédagogique, conseil  de cycle,  conseil   école-collège)  et   des  responsabilités  (coordonnateurs  de  niveau,  de cycle,   ...)  rémunérées en indemnités (IMP), implique pour chaque professeur un renoncement à sa liberté pédagogique et pour chaque équipe un contrôle accru par les directions administratives. Aussi , nous exigeons l'abrogation du décret IMP de mars 2015 et de sa circulaire d'application d'avril 2015.
 
Pour les familles, la réforme du collège et l'autonomie des établissements consacre un système éducatif instable et différencié qui va accroître les inégalités scolaires au profit des initiés, compliquer les déménagements et les changements d'établissement, empêcher la projection de la scolarité dansla durée.
 

La CGTR EDUC'ACTION exige l'abrogation  de cette  réforme 
 
 TOUS EN GREVE LE 17 SEPTEMBRE 2015
 

 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes