Social

Réforme du Code du Travail: La FSU appelle à manifester le 12 septembre

Jeudi 7 Septembre 2017 - 14:16

La Fédération syndicale unitaire (FSU) appelle à manifester le mardi 12 septembre contre la réforme du Code du Travail. Les fonctionnaires de l’Éducation nationale vont donc rejoindre la CGTR et L’Unef dans le mouvement national car ils se disent tout aussi concernés. "Le code du travail concerne aussi la fonction publique contrairement aux idées reçues", rappelle Marie-Hélène Dor, secrétaire départementale de la FSU.
 
"Il y a du personnel en contrat de droit privé dans la fonction publique et certaines dispositions s’appliquent pour les fonctionnaires", ajoute-t-elle. Il s’agit par exemple des horaires, de la médecine préventive et des CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail). La secrétaire départementale évoque également "les attaques sur le service public" comme le rétablissement de la journée de carence en cas d’arrêt-maladie ou encore la suppression de postes. Sans oublier le gel du point d'indice, soit des salaires, hors progression dans la grille.
 
Les représentants syndicaux du primaire, secondaire, EPS, professionnel et de l’enseignement supérieur ont énuméré leurs craintes et revendications ce jeudi quant à une rentrée certes scolaire mais également sociale avec l’impact sur l’emploi à La Réunion d’une rentrée qui "commence mal".
 
La scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans, le plan de rattrapage des postes, le maintien et non l’augmentation de la contribution sociale généralisée (CSG)… Les syndicats dénoncent des réformes qui vont "mettre encore plus en péril les emplois".

Des enseignants en grève mardi prochain
 
Le problème des "contractuels sans expérience embauchés à La Réunion alors que des collègues ont été mutés en métropole pour des remplacements" ne ferait qu’augmenter le taux de précarité chez les enseignants, que ce soit dans le professionnel, le primaire, le secondaire ou le supérieur.
 
Dans le professionnel, certains lycées seraient en manque de cinq enseignants. Dans la fonction publique territoriale, l'absence de plan de titularisation encouragerait les emplois précaires qui n’ont pas accès à la formation et donc ne peuvent fournir un service public de qualité. Dans le primaire, la crise des ATSEM au Tampon montrerait l’impact néfaste de la réduction de contrats aidés. "Sans parler des classes de CP en REP + qui vont passer à 12 élèves par classe qui entraînera un manque encore plus important de maîtres", ajoute le SNUIP PP. Dans les collèges et lycées, la rentrée débuterait avec 200 postes vacants et évidemment, de plus en plus de contractuels. Dans l’enseignement supérieur, le taux d’emploi précaire serait de 25%.
 
Les craintes sont nombreuses et les syndicalistes craignent que l’effet de ce système sur l’emploi à La Réunion soit trop important. La FSU Réunion appelle donc à la grève et à la manifestation mardi prochain. Difficile pour la fédération de confirmer combien d’enseignants seront présents, rue de Paris à Saint-Denis, et non dans les classes.

Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 1609 fois



1.Posté par julie le 07/09/2017 16:30

c est bien beau tout ca
mais qui s'inquiete pour les retraites et la hausse de la CSG

Merci a vous

2.Posté par Fredo974 le 08/09/2017 09:37

Des syndicats gauchistes de fonctionnaires de l'Education Nationale qui ne sont pas concernés par cette réforme du Code du Travail ! Les gars à peine rentrés de vacances ...

3.Posté par Vache à Lait le 08/09/2017 11:07

C'est certains que pour la majorité de ces personnes le mot " Travail" est un gros mot...

4.Posté par Simandèf le 08/09/2017 12:42

Un jour faudra qu'on parle des conséquences de l'absentéisme répété des professeurs. Si tout ce passe comme d'habitude ils devraient tenté d’enrôler les jeunes et leurs parents dans leur grève.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >